Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
4308 MembresCréer un compte

Bien-être animal, les éleveurs affichent leurs actions sur une page web

Home_big_etienne_fourmont_-_bien-_tre_animal

L'élevage est désormais souvent soumis à la pression de ses détracteurs. Etienne Fourmont, éleveur laitier dans la Sarthe, a pris l'habitude de répondre aux attaques subies par son activité sur les réseaux sociaux. Aujourd'hui, il va plus loin, en invitant les éleveurs à s'inscrire sur www.bienetre-elevage.fr, et à cocher ainsi leur ferme sur une carte de France en mentionnant leurs actions en faveur du bien-être animal. De nombreuses exploitations ouvrent même leurs portes au public.

Sous les pseudos de Agrikol sur Twitter ou AgriYouTuBeurre sur Youtube, Etienne Fourmont ne cesse d'intervenir sur les réseaux sociaux pour dénoncer l'agribashing et autres désinformations, en particulier sur l'élevage. "Je comprends que l'on puisse refuser de manger de la viande, dit-il ainsi à WikiAgri, mais pas que l'on justifie ses choix par la propagation de fausses informations." Il défend ainsi l'élevage français depuis plusieurs années, et a pris l'habitude de contester un à un tous les arguments qu'il estime fallacieux. WikiAgri a ainsi diffusé en juin 2018 une vidéo qu'il a publiée sur sa chaine YouTube (cliquez sur ce lien pour la voir) où il reprend point par point les "vraies fausses informations" données sur une vidéo virale réalisée par une "anti-élevage", pour les démonter un par un.

Plus récemment (le 27 mars 2019), il a répondu à la star télévisuelle Nagui sur Twitter, lui reprochant d'affirmer que l'élevage polluait plus que les transports, et justifiant par la suite sa propre intervention par de multiples chiffres officiels.

Une action résolument positive pour revendiquer le bien-être animal

Aujourd'hui, il propose tout autre chose, en lançant une page web représentant une carte de France, où les éleveurs sont invités à s'inscrire pour y mentionner, sur une carte de France, leurs actions en faveur du bien-être animal. Il l'a lancée au moment du dernier salon de l'agriculture, et d'ores et déjà elle explore toute la richesse de l'élevage français, avec des éleveurs laitiers comme lui, mais aussi de bovins destinés à la viande, de porcs, de brebis et autres ovins, de chèvres, de chevaux, de volailles ou autres palmipèdes... Sur la carte de France de la page web, une couleur par production animale, une mise en valeur des fermes ouvertes aux visites du public, qui bénéficient de pastilles violettes (et sur la fiche de chacune de ces fermes, un contact, mail ou téléphone).

Les éleveurs s'inscrivent donc eux-mêmes. "On m'a reproché qu'il n'y ait pas d'organismes vérificateurs des affirmations sur le bien-être animal, commente Etienne Fourmont. Mais je n'ai pas envie d'une carte pleine de logos de partenaires, ni de complications pour ceux qui veulent s'inscrire, car je souhaite qu'ils soient le plus nombreux possible." De toutes façons, ces derniers savent qu'en apparaissant ainsi, ils ouvrent en quelques sortes les portes de leurs fermes et qu'une forme de "publicité mensongère" finirait par leur retomber dessus.

Autre aspect, Etienne Fourmont tient particulièrement à l'inscription de fermes de différentes tailles. "Il y a aussi bien des petits producteurs que des éleveurs industriels, et c'est très bien ainsi. Beaucoup critiquent l'élevage industriel dans son ensemble sans distinguer quoi que ce soit, alors que oui, il existe bel et bien des éleveurs industriels qui prennent des dispositions pour le bien-être animal."

L'intérêt d'aller sur bienetre-elevage.fr

Pour les producteurs, il s'agit de se montrer aussi nombreux que possible comme des adeptes des meilleures pratiques qui soient vis-à-vis de leurs élevages. C'est une façon de combattre les médisances, une communication positive qui ne peut qu'intéresser tous ceux qui ont des doutes.

Pour le grand public, la carte donne la possibilité de savoir où trouver des élevages garants du bien-être animal près de chez soi. En cliquant sur une pastille colorée, les renseignements donnés par l'éleveur offrent une première impression, qu'il est donc possible, dans le cas des pastilles violettes, d'aller vérifier sur place.

Dans notre monde actuel où les fake news se mêlent si facilement aux informations contrôlées, qu'espérer de mieux que de pouvoir se rendre compte de la vérité de ses propres yeux ?
 

Ci-dessous, vidéo où Etienne Fourmont présente la page web http://www.bienetre-elevage.fr.

En savoir plus : https://www.youtube.com/channel/UCcmBUG56igRMAK1mVPbOuaw (la chaine YouTube de Etienne Agri YoutuBeurre) ; @agrikol (son compte Twitter).

Les vidéos du même auteur sur WikiAgri : https://wikiagri.fr/tags/agriyoutubeurre

Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 0
  • 0
  • 2
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Jeandey Antoine
Thumb_aj

Journaliste professionnel depuis 1987. Collaborations multiples et variées dans la presse agricole. J'ai été rédacteur en chef de JA Mag (mensuel du syndicat...

  • Vous aimerez également
  • Home_v_t_rinaire_couiza

    Dans l'Aude, des éleveurs s'alarment du départ de leur vétérinaire rural

    Ils sont 120 éleveurs de vaches, brebis et chevaux de l’Aude qui refusent de voir partir le dernier vétérinaire de leur zone géographique. M...

  • Home_charolaises

    La filière bovine européenne dans le flou

    La production de viande bovine devrait baisser de 140 milliers de tonnes équivalent carcasse dans les huit principaux Etats membres de l’Union européenne....

  • Home__levage_porcs_chine__archives_

    200 millions de porcs abattus en Chine à cause de la peste porcine, la planète incapable de compenser

    L’épidémie de la peste porcine fait des ravages dans l’Empire du milieu. Les pertes portent sur plusieurs dizaines de millions d’animaux et de...

  • Home_vaches_laiti_res

    Filière laitière cherche jeunes éleveurs désespérément

    Les clignotants au vert. L’année 2019 démarre dans un contexte d’offre et de demande plus équilibré, selon Coop de France métie...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • 5 numéro papiers par an
  • Des réductions de nos partenaires
  • Des réductions aux rencontres Wikiagri
  • Du contenu exclusif
5,94€ / mois11,88€ / mois
S'abonner à Wikiagri pro