Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
5212 MembresCréer un compte

Bien comprendre l’importance du rapport carbone/azote ou C/N

Home_big_rapport_c_n

Les principales caractéristiques du sol

Elles sont de 3 « natures » :

  • Physique : texture, aéré et capable de retenir l’eau
  • Chimique : disponibilités des minéraux pour les végétaux et Matière Organique en décomposition
  • Biologique : Micro-organismes, vers de terre, bactéries, champignon

Pour résumé très simplement un sol vivant est un sol que l’on nourrit et qui, lui-même, nourrit les plantes. Certains parlent même et visent l’autofertilité des sols donc pas d’amendement extérieur.

Pour mémoire la différence entre un engrais et un amendement :

  • L’engrais nourrit directement la plante
  • L’amendement enrichit le sol qui nourrit la plante

Un sol est composé de matières minérales et organiques :

  1. Matière minérale : cailloux, graviers, sables, limons, argiles

Un sol est dit « franc » s’il est composé de la manière suivante :

  • 40 à 50 % de sable
  • 30 à 35 % de limon
  • 15 à 25 % d’argile

 

  1. Matière organique : de 0 à 10 %
  • Résulte du vivant animal + végétal
  • Morte ou vivante

Souvent la matière organique d’un sol agricole se situe entre 0,5 et 3 % celle d’un jardin entre 7 et 9 %. Il est possible de rencontrer (rare mais pas impossible si aucun export de paille et semis direct pendant 25 ans) des sols de grandes cultures à 12 % de MO. Cette (sur)abondance peut être, par ailleurs, source de difficulté agronomique.

 

Le rapport carbone/azote ou C/N

Un C/N = 1 signifie qu’autant de carbone que d’azote est présent dans la MO comme l’urine par exemple.

La paille peut avoir un C/N = 120 donc elle contient 120 fois plus de carbone que d’azote.

Quelques repères :

  • Carbone = fertilité de demain (C/N > 60)
  • Azote = fertilité immédiate (C/N < 25 – 30)

 

MO

Carbone

Azote

Urine

1

1

Poudre de sang / os

3 – 8

1

Déjection / fèces

5 – 10

1

Légume

5 – 10

1

Fientes de volaille

10

1

Tonte fraîche

10 – 15

1

Déchets de cuisine

25 – 25

1

Compost de fumier

10 – 20

1

Urine

1

1

Poudre de sang / os

3 – 8

1

Déjection / fèces

5 – 10

1

Légume

5 – 10

1

Fientes de volaille

10

1

Tonte fraîche

10 – 15

1

Déchets de cuisine

25 – 25

1

Compost de fumier

10 – 20

1

 

En lisant se tableau on comprend pourquoi les fientes de volailles sont plus considérées comme un engrais que comme un amendement.

La faim d’azote

Conséquence de la concurrence entre les besoins en azote pour la décomposition des matières organiques riches en carbone et les besoins en azote des plantes cultivées.

Il est observé que 4 grammes d’azote sont nécessaires pour décomposer 100 g de carbone.

En conséquence un apport trop important d’amendement riche en carbone peut « consommer » tout l’azote disponible au dépend de la culture.

 

En conclusion pour expliquer le fonctionnement du sol très simplement, nous pouvons citer K Schreiber « Le sol mange du carbone pour chier de l’azote ».

 

Gilles CAVALLI

https://www.linkedin.com/in/gilles-cavalli/

http://agripreneur.fr/

https://www.agrifind.fr/

https://www.laballeronde.fr/

https://laballeronde.wordpress.com/

Ebook entrepreneur agricole du XXI siècle : https://fr.calameo.com/read/0029305581c2ac32755d9

https://certiphyto.io/

 

Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 0
  • 2
  • 0
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Cavalli Gilles
Thumb_gilles_cavalli_agrifind

"Performer" d'agriculture durable. Accompagnement des entreprises du secteur agricole à la réussite de leurs projets complexes. Passionné d'entrepreneuriat...

  • Vous aimerez également
  • Home_wiki_48_semaine_48_bis_couverture

    Les adjuvants aident à baisser l’IFT

    En grandes cultures, accéder à  la  certification  Haute  Valeur Environnementale (HVE) passe par une réduction de ses Indices de Fr&...

  • Home_wiki_48_semaine_48_couverture

    Céréales à paille : maximiser leur protection fongicide

    Pour alléger le poste fongicide sur ses céréales, il faut actionner tous les leviers, depuis le choix de variétés peu sensibles jusqu'&...

  • Home_adobestock_252117964

    Connaître le potentiel Redox du sol : à quoi ça sert ?

      Pourquoi s’intéresser au potentiel d’oxydoréduction (ou redox) ? Le potentiel d’oxydoréduction ou RedOx, noté...

  • Home_06-11-2021_couverture

    Désherbage des céréales : actionner tous les leviers

    « Pour éviter la concurrence des adventices et préserver son potentiel de rendement, il faut combiner les leviers agronomiques, phytosanitaires et m&eacut...

  • Home_couv_permanente_du_sol

    Quels sont les bénéfices d’une couverture permanentes des sols ?

    Pourquoi couvrir les sols ? Les bénéfices liés à l’utilisation de couverts végétaux sont nombreux. En voici quelques-...

  • Home_29-10-2021_couverture

    Se passer du glyphosate, anticiper plutôt que subir

      « Après la récolte, la pression en adventices peut être contenu par le travail du sol et les faux semis ». S’il y a une m...

  • Home_test_b_che

    Quel est l'intérêt du test bêche ?

    Le test à la bêche est un mini profil de sol. Il a l’avantage d’être flexible et rapide à mettre en œuvre. A qui s’...

  • Home_wiki_46_semaine_36_couverture

    Les Culturales : Une 15e édition sous le signe des innovations

    Les différentes innovations sont présentées sur des vitrines végétales et des essais grandeur nature. Les 15, 16 et 17 juin, sur le sit...

  • Home_wiki_46_semaine_34_ter_couverture

    Protégez vos semis de colza de l’appétit des limaces

    Le colza est particulièrement sensible face aux limaces. Si son bourgeon terminal est attaqué, la plantule ne s'en remettra pas. Le colza est la culture...

  • 1Commentaire
  • #1

    EXCELLENT ! sol nu sol foutu mais surtout climat foutu !

    L'énergie du futur c'est la photosynthèse, elle existe depuis des millions d'années et elle entretient tous les cycles du vivant, une surface qui ne fait pas de photosynthèse agit comme un désert sur le climat et la biodiversité !

    La biodiversité à la configuration d'un iceberg : la partie invisible et 10 fois plus importantes que la partie visible ! La partie visible de la biodiversité (faunes et flores, et donc les humains) dépend à 100% de la partie invisible qui se cache dans les sols : des millions de micro-organismes qui commencent par les bactéries. Il faut considérer les sols comme une entité vivante globale qui est à la base de toutes les chaines alimentaires, la partie visible de la biodiversité nous sert de bio-indicateur, quand les bio-indicateurs disparaissent c'est que les sols meurent ! Un sol vivant a besoin d'eau, de nourriture, d'oxygène, d'un climat tempéré et d'une protection solaire, tout ceci lui est apporté par la végétation ! Plus la densité végétale est importante plus la biodiversité est riche, la référence planétaire étant la foret de feuillus, en opposition total au désert (donc sans végétation) et donc aux villes. La première des choses à faire pour le climat et la biodiversité c'est la végétalisation massive des surfaces exposées au soleil au rythme des forêts de feuillus : donc vertes l'été !

    Plus la densité végétale est importante moins il y a de concurrence sur l'eau puisque c'est la végétation qui alimente le cycle, comme dans les forêts équatoriales, qu'on appelle aussi l'enfer vert, ou il pleut tous les jours !

    Les surfaces végétales baissent l’albédo des sols, évacuent la chaleur (chaleur latente), absorbent du CO2, libèrent de l’oxygène, nourrissent et protègent toute la biodiversité sur les continents … En stigmatisant la consommation d’eau des plantes (et donc de l’agriculture) on détruit la vie sur terre ! [ https://www.mediaterre.org/actu,20210526073739,1.html]

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • Accéder aux articles bloqués
  • Recevez l'actualité agricole
  • Recevez des alertes météo
Créer Un Compte Gratuit