Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
5448 MembresCréer un compte

Artificialisation des terres agricoles, les départements ruraux les moins peuplés sont les plus gourmands

Home_big_partage_du_foncier_archives

Les départements les plus peuplés et parfois les plus dynamiques maitrisent de mieux en mieux l’artificialisation des terres agricoles. Dans les départements les plus ruraux, la surface urbanisée croît proportionnellement plus vite que leurs populations.

L’objectif « zéro artificialisation nette » mentionné dans le Plan biodiversité de 2018 impose, pour l’atteindre, des stratégies spécifiques, propres à chaque territoire. Mais dans tous les cas de figure, le retour des terres artificialisées à la production agricole ou au boisement portera sur des surfaces limitées. Et il sera surtout très onéreux !

Dans le département du Nord, un des plus peuplés, la surface artificialisée par habitant est très faible (entre 500 et moins de 1000 mètres carrés par hectare). Et depuis, elle a faiblement augmenté (moins de 100 mètres carrés par habitant). L’habitat s’est densifié et les projets d’aménagement urbain ont été réalisés sur des parcelles de petite dimension.

Dans le département de la Dordogne, moins de 10 % de la superficie était artificialisée en 2006 mais ramenée en mètres carrés par habitant, elle est une des plus élevée du territoire métropolitain (supérieure à 1 500 mètres carrés). Et au cours des dix années suivantes, elle a fortement progressé: entre 100 et 200 mètres carrés par habitant, soit une hausse 0,8 point.

 « Un nombre préoccupant de territoires connaît une forte artificialisation, malgré une faible croissance démographique et économique », souligne Alice Colsaet, dans une étude publiée par l’Institut du développement durable et des relations internationales (Iddri - Science Po).

En fait, ce phénomène affecte plus d’un tiers des départements métropolitains. Les plus ruraux ne préservent pas suffisamment ce qui fait en grande partie leur richesse, c’est à dire leur espace.

Ainsi, le rythme d’artificialisation des terres spécifie, sur un territoire donné, le modèle d’urbanisation et de construction retenu. Dans les départements les moins peuplés, les maisons et les bâtiments sont édifiés sur de vastes parcelles. Beaucoup de terres, souvent bon marché, sont ainsi retirées de l’agriculture.

En conséquence, le mitage de l’espace agricole s’ajoute à l’extension des zones urbaines à la périphérie des villes.

Seuls quelques départements ruraux (Ardèche, Cantal, Finistère) maitrisent l’artificialisation de leurs terres avec un taux de progression plus faible que la moyenne nationale.

Par ailleurs, l’artificialisation est irréversible. Dans les départements qui se dépeuplent, la superficie moyenne des terres artificialisées par habitant augmente.

Mais parmi les départements où l’activité économique est très importante et où la croissance démographique est très forte, on distingue ceux dont le taux d’artificialisation des terres est à peine supérieur à la moyenne nationale (le Bas-Rhin où le Nord) et ceux où il est particulièrement élevé. Dans ce dernier cas de figure, il s’agit essentiellement de collectivités territoriales à la fois attractives pour leur cadre de vie et par leur dynamisme économique (Bretagne, Vendée). La proximité de mégapoles accélère aussi le retrait des terres de l’activité agricole (région parisienne, Lille, Bordeaux).


Réagissez à l'article en un clic

  • 1
  • 1
  • 3
  • 0
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Hénin Frédéric
Avatar_blank

  • Vous aimerez également
  • Home_engie

    Des champs de céréales producteurs d’électricité, un horizon à ne pas exclure dans...

    L’agrivoltaïsme combine production agricole et production d’électricité. Grâce aux évolutions technologiques couplées &agra...

  • Home_vache1

    Jusqu’à 9 000 € de revenu complémentaire par éolienne

    Une éolienne terrestre a une puissance allant de 2 à 4 MW. Selon Engie, elle procure un revenu annuel d’environ 3000 € par mégawatt pour le pr...

  • Home_florent_2

    Le programme de compensation écologique de Florent Millon

    Pour compenser l’édification de parcs éoliens et solaires, BayWa r.e. finance les projets agro-écologiques des agriculteurs installés sur le...

  • Home_cn23r0dzh2frgb8rlnevpfod1fps

    Matériels de désherbage

    Phénix Agrosystem : une herse étrille Isobus Dévoilée lors d’Innovagri, la nouvelle herse étrille Arcadia autorise le pilotage in...

  • Home_btxxf7mz6ve1r4hln2r92dqgw7li

    La mécanique du désherbage

    Les ETA ont aujourd’hui de nombreux atouts pour tirer parti de la valeur ajoutée du désherbage mécanique et la partager avec leurs clients. D&eacut...

  • Home_cl_s_semis

    Les clés du semis rapide en maïs grain

    La mise en œuvre d’un semoir rapide est une alternative aux grandes largeurs pour accroître ses débits de chantier. Cela nécessite cependant d...

  • Home_capture_11

    Irrigant depuis toujours

    Damien Forgerit est un « enfant de l’irrigation ». Il a vu son père creuser les premiers forages il y a plus de 40 ans et il n’imagine pas cult...

  • Home_6e80005o3l65oz4oc5qulaqnyyut

    L'ETA Agrivilainetp crée un poste inédit

    De gauche à droite : Cédric Lebreton, Vincent Peuzé, Bruno Prévaire, Meven Eslan, Emilie Voland, Adrien Couvreux, Valentin Lebasnier...

  • Home_spectre_1

    France Pulvé de retour sur le marché de l’Automoteur Rampe Avant avec la nouvelle ...

    France Pulvé unifie le savoir-faire de ses marques pour dévoiler, au SIMA, sa collection SPECTRE. Cette nouvelle collection d’automoteur rampe avant adopt...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • Accéder aux articles bloqués
  • Recevez l'actualité agricole
  • Recevez des alertes météo
Créer Un Compte Gratuit