Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
4213 MembresCréer un compte

A Toulouse, la robotique agricole va réfléchir à son avenir

Home_big_aymeric_barth_s_et_ga_tan_s_verac

Ces mardi et mercredi, Toulouse sera la capitale mondiale de la robotique agricole. Naïo technologies organise une nouvelle édition de son forum international. Un rendez-vous destiné à réfléchir à l’avenir de cette technologie.

C’est désormais un rendez-vous bien ancré sur le calendrier. Le Fira (Forum international de la robotique agricole) se tiendra mardi 11 et mercredi 12 décembre au centre des congrès Diagora de Toulouse-Labège. Organisé par Naïo technologies, l’un des concepteurs mondiaux du genre et local de l’étape, ce forum réunira pour la troisième année consécutive tous les spécialistes en matière de robotique agricole que compte la planète.

Un nombre jamais atteint de participants

Pour eux, il s’agira d’engager une réflexion quant à l’avenir des robots dans le monde agricole et débattre autour des enjeux de l’automatisation de certaines tâches laborieuses, ou ayant un impact négatif sur l’environnement. Ainsi la vision d’Aymeric Barthès et Gaëtan Séverac, les deux dirigeants de Naïo technologies, est de créer une fédération internationale d’acteurs qui ont pour même objectif de développer des robots en adéquation avec les besoins des agriculteurs pour leur permettre de produire de la nourriture de qualité.

Naïo technologies enregistre rien de moins que 750 participants, preuve de l’engouement pour le sujet. « Le programme que nous proposons cette année et le nombre de robots qui seront exposés expliquent très certainement ce nombre important d’inscrits. Ce qui est inédit. C’est quand même la preuve de l’intérêt des gens pour la thématique de la technologie, et donc le besoin d’exister d’un tel événement » se réjouit Gwendoline Legrand, en charge de toute la communication de Naïo. « Outre des ingénieurs et chercheurs du monde entier qui seront là, nous aurons aussi sur la scène des agriculteurs qui sont déjà convertis à la robotique et, d’autres pour qui ce n’est pas une préoccupation majeure. Alors on peut dire que nous allons franchir une grande marche pour la qualité des interventions. »

La robotique, une solution pour les pays pauvres ?

Au programme, plusieurs moments phare. L’Italien Santiago Santos Valle, ingénieur en agriculture pour la Fao (organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture), interviendra sur la place des drones en agriculture pour les pays en voie de développement. Il se demandera si la robotique est une solution pour produire plus et mieux pour ces territoires. La présidente de la Fnsea, Christiane Lambert, participera à une table ronde sur les retours d’expérience de terrain et expliquera quels sont les écueils à éviter. Par ailleurs, les professeurs d’université à Hokkaido (Japon) Noburo Noguchi et à Sydney (Australie) Salah Sukkarieh, animeront une conférence sur les solutions offertes actuellement par les robots agricoles, et à quoi il faut s’attendre à l’avenir. Enfin la directrice monde industrie agricole chez Microsoft, Claudia Roessler, présentera les enjeux de l’intelligence artificielle et de la data dans les agro-technologies.

Par ailleurs, la convention d’affaires visera à entretenir des échanges commerciaux.
 

En savoir plus : https://wikiagri.fr/tags/fira (les précédents articles de WikiAgri sur ce salon) ; https://www.fira-agtech.com (site internet du Fira) ; @FIRA_team (compte Twitter) ; https://www.facebook.com/FIRAteam (page Facebook).


La nouvelle édition du Fira organisée par Aymeric Barthès et Gaëtan Séverac, les deux dirigeants de Naïo technologies, accueillera un nombre inédit de 750 personnes inscrites.

Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Morineau-Cooks Christophe
Thumb_cmc

Journaliste professionnel depuis 25 ans. Toulousain, reporter dans de grands quotidiens régionaux du nord de la Loire et la radio. Aujourd'hui de retour à To...

  • Vous aimerez également
  • Home_ingrid_et_rik_meijer_gouda_p_rigourdin

    Des "goudas périgourdins" made in Dordogne

    Le vendredi soir, à Coulaures, en Dordogne, c’est veille de marché. Ingrid Meijer va vendre comme chaque samedi les fromages produits par Rik, son mari et...

  • Home_cave_laiterie_chapelle_photo_pierrick_roland

    A la laiterie de la Chapelle, le lait est valorisé entre 1,6 et 5 euros le litre

    A 7h15, porte de la Chapelle, Paul Zindy revient du Vexin dans son camion frigorifique chargé de 500 litres de lait pour fabriquer avec ses salariés du, des yao...

  • Home_anne_gell__-_robert_spizzichino

    EuropaCity, l'annulation du PLU de Gonesse relance le contre-projet agricole Carma

    Le tribunal administratif de Cergy-Pontoise vient d’annuler, ce mardi 12 mars 2019, le plan local d’urbanisme (PLU) de Gonesse, dans le Val-d’Oise, modifi&e...

  • Home_truffe_noire_du_p_rigord

    Recherche, les parfums des truffes toujours aussi énigmatiques

    Son génome a été décrypté en 2010 et pourtant la truffe noire du Périgord conserve son mystère. Ce champignon très con...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • 5 numéro papiers par an
  • Des réductions de nos partenaires
  • Des réductions aux rencontres Wikiagri
  • Du contenu exclusif
5,94€ / mois11,88€ / mois
S'abonner à Wikiagri pro