Un banc de pulvérisation pour mesurer l’impact

Home_big_capture_d_e_cran_2021-03-04_a__12.00.04

Un matériel pédagogique unique, de pulvérisation mobile a été mis au point afin de reproduire les différentes étapes de l’application.

De Sangosse a mis au point un matériel pédagogique unique, de pulvérisation mobile afin de reproduire les différentes étapes de l’application.Le réglage de la pression, le choix des buses, le volume par hectare, les hauteurs de rampes, le vent, les adjuvants…

De multiples paramètres influencent la qualité de la pulvérisation réalisée. Pourtant il est concrètement très difficile pour un entrepreneur ou un agriculteur, de se rendre compte à quel point les choix réalisés influent ou non sur son travail. Pour répondre à cette problématique, Agridyne De Sangosse, a perfectionné au fil des années son banc de pulvérisation mobile : Pulv&dyne®.

Ce caisson logé dans une remorque, permet de reproduire à poste fixe, des conditions d’application réelles. Il dispose de quatre modules de rampes autonomes. « Nous sommes les seuls en France à présenter un outil aussi pointu, constate Jean Lagrue, expert qualité de pulvérisation et adjuvant d’Agridyne. Nous en possédons quatre, afin de couvrir les différentes régions de France De multiples animations sont proposées sur le territoire, où l’agriculteur ou l’ETA peut venir confronter ses propres pratiques.

On installe leurs buses, on règle ensuite les paramètres de pulvérisation comme la pression dans la rampe, le volume à l’hectare, la vitesse, le vent… Puis on lance la pulvérisation sur le banc. Le résultat est observable sur papier hydro sensible ou alors sur de vraies plantes, grâce à un produit phosphorescent visible en plein jour. Cela permet de donner du concret aux préconisations parfois très théoriques ».

Combinaison gagnante

Avec ce système on se rend par exemple très vite compte de l’impact immédiat de la réduction de volume/ha sur la surface de couverture ainsi que celui des buses antidérive qui produisent beaucoup de grosses gouttes.

Dans ces deux cas, l’emploi d’un adjuvant améliore de façon visible la qualité d’application. Le banc permet aussi la simulation de la dérive. Il met en évidence de façon très nette que la combinaison d’une buse antidérive et d’un adjuvant antidérive est une solution très efficace pour lutter contre ce phénomène en préservant la qualité de pulvérisation.

 

  • Vous aimerez également
  • Home_capture_d_e_cran_2021-03-04_a__11.53.53

    Fongicides T1& T2 : comment sécuriser l’efficacité et réduire les doses

    Les traitements fongicides sur céréales à paille, T1 et T2 méritent souvent d’être adjuvantés. Les adjuvants de nouvelle g&eacu...

  • Home_derive

    Une solution face à la dérive

    La combinaison d’un adjuvant et d’une buse antidérive est une solution gagnante pour éliminer la quasi-totalité de la dérive, pr&eacut...

  • Home_eta-mag_22-1

    Herbicides de sortie d'hiver : gagner des points avec les adjuvants

    L’utilisation d’adjuvants pour les traitements de rattrapage en sortie d’hiver permet d’accroître l’efficacité des produits et de m...

  • Home_capture_d_e_cran_2020-11-26_a__09.54.08

    Sécuriser ses chantiers d'automne avec les adjuvants

    Les pulvérisations d’automne sur céréales sont soumises à de nombreuses contraintes pour les entrepreneurs de travaux agricoles. Utiliser de...

Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.