Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
4669 MembresCréer un compte

Participez au sondage wikiagri.fr en 5 petites minutes et anonymat garanti !

A l’approche des 10 ans de wikiagri.fr, votre avis est plus important que jamais. Notre volonté de vous proposer, chaque jour, une information de qualité, qui réponde à vos besoins est au centre de nos préoccupations.
En participant à ce sondage, vous aiderez wikiagri.fr à vous correspondre encore un peu plus.



Nous vous remercions d’avance pour votre participation.
L’équipe Wikiagri.fr

> Je participe au sondage

Transmission des exploitations agricoles, une plateforme internet pour mettre en relation cédants et repreneurs en Occitanie

Home_big_agrichercheagri

Sensibilisée par l'avenir de l’agriculture, une Montpelliéraine a créé un site internet pour mettre en relation cédants et repreneurs en Occitanie. Et elle a pensé à toute la problématique pour une bonne transmission.

Vous êtes agriculteur et vous allez partir à la retraite, mais vous ne savez que faire de votre exploitation. Depuis quelques jours, en Occitanie, se connecter à internet, pour peut-être trouver son successeur, peut apparaître comme une solution inespérée. Agri cherche agri, c’est le nom d’un tout nouveau site qui a pour vocation de mettre en relation cédants et repreneurs. Cette plateforme constitue la première initiative privée du genre en France. Créé par Floriane Chiraud, une Montpelliéraine qui n’est pas du tout issue du milieu agricole, ce site part du constat que l’offre et la demande ne sont jamais en capacité de se rencontrer.

« Ce sont surtout les petits exploitants que je veux toucher »

C’est d’ailleurs à la faveur d’un contrat de travail au Crédit agricole que lui vient cette révélation. « J’ai été en relation avec des gros exploitants qui disaient ne pas connaître de repreneurs potentiels et être incapables d’en rencontrer. Alors je me suis demandé comment les petits exploitants pouvaient faire. C’est eux que je veux toucher. Toute mon idée est partie de là ! »

Et deux ans de réflexion et de recherches plus tard, la jeune femme vient de faire éclore son projet. Lequel repose sur une réelle préoccupation des agriculteurs puisque, selon l’Insee, l’institut de la statistique, chaque semaine en France rien de moins que 200 fermes disparaissent, faute de repreneurs. Actuellement, la moitié de la population agricole, soit 300 000 personnes, a plus de 50 ans et d’ici 10 à 15 ans, elle devra être remplacée. En région Occitanie notamment, ce sont 24 000 agriculteurs qui ont aujourd'hui plus de 55 ans. Ils constituent donc le public potentiel de Floriane Chiraud. Son concept est que toutes celles et ceux qui se connectent trouvent l’ensemble des réponses à leurs demandes. Elle s’est en effet entourée de plusieurs partenaires. Ainsi un professionnel de la vente de matériels, basé à Toulouse, peut trouver une solution adaptée en cas de non reprise d’un tracteur ou d’une remorque.

La France entière bientôt concernée par la plateforme Agri Cherche Agri

De plus, un expert foncier est chargé de calculer le rendement des terres et des prises de vue par drone seront effectuées. Le but pour Floriane Chiraud : bien mesurer ce qu’un domaine représente pour le rendre attractif. « Ce que je souhaite c’est que chacun arrive à se projeter, pour préparer une transmission sans souci », insiste t-elle. Autrement dit, c’est bien plus qu’un simple site, dans la mesure où tout est pensé au mieux pour faciliter une reprise.

Bien entendu tout ceci ne sera pas sans frais. La jeune femme entend se rémunérer à raison d’une commission comprise entre 1 et 3 % du prix de vente de l’exploitation, ainsi qu’avec des vidéos explicatives quant aux démarches administratives à mener, comme auprès de la MSA, par exemple.

Dans deux mois, une nouvelle version très ergonomique et beaucoup plus complète qu’aujourd’hui sera disponible et donnera la possibilité de diffuser des petites annonces gratuites. Mais attention, les ventes devront respecter l’éthique que Floriane Chiraud s’impose. « Je me refuse déjà de vendre pour de l’élevage intensif, ou pour réaliser un complexe immobilier. Mon idée c’est bien de faire perdurer les exploitations ! »

Construit en Bretagne par deux ingénieurs en informatique, le site s’attache pour l’heure aux seules transactions effectuées dans les 13 départements d’Occitanie. Mais en septembre prochain, il fera l’objet d’une extension à la France entière.

Adresse internet de la plateforme : https://florianechiraud.wixsite.com/agrichercheagri

 

Mettre en relation cédants et repreneurs, c’est la vocation de ce nouveau site destiné à réussir la transmission d’un domaine agricole en Occitanie.

 

Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 1
  • 2
  • 2
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Morineau-Cooks Christophe
Thumb_cmc

Journaliste professionnel depuis 25 ans. Toulousain, reporter dans de grands quotidiens régionaux du nord de la Loire et la radio. Aujourd'hui de retour à To...

  • Vous aimerez également
  • Home_ruches_abeilles_fleurs

    Le miel, fer de lance de la reconquête de l'opinion publique des céréaliers

    Comment peut-on mieux démontrer que les pratiques agricoles sont, en France, parmi les plus contrôlées au monde qu'en élevant des abeilles au b...

  • Home_l__levage_en_vrai_pr_sentation

    "L'élevage en vrai", ou comment connaître le quotidien d'un élevage allaitant

    Pierre Olivier est éleveur bovin et ovin dans l'Allier. Passionné, il partage la vie qu'il mène avec ses charolaises sur une chaine Youtube, &quo...

  • Home_cultivonsnoustv_edouard_bergeon

    CultivonsNous.tv, le Netflix de l'agriculture et de l'alimentation

    Edouard Bergeon, le réalisateur du film de cinéma Au Nom de la terre qui a fait deux millions d'entrées l'automne dernier, lance CultivonsNous.tv...

  • Home_commerce_mondial_agroalimentaire

    En 2019, la France a réalisé un quart de l'excédent commercial de l'Union européenne

    Les vingt-huit pays de l’Union européenne ont exporté 151 milliards d’euros de produits agricoles et agroalimentaires l’an passé, soit ...

  • Home_msa_coronavirus

    Coronavirus, les conseils de la MSA

    La MSA publie une série de fiches de consignes sanitaires pour les entreprises et leurs salariés. Neuf d’entre elles portent sur les consignes spéc...

  • Home_produits_locaux_bzh

    Produits-locaux.bzh, la plateforme de produits locaux de la région Bretagne

    Comme d’autres régions de France en cette trouble période de pandémie de Covid-19, la région Bretagne vient de monter une plateforme d&rsquo...

  • Home_post_brexit

    Au Royaume-Uni, la fin des paiements directs est programmée

    La future politique agricole britannique de l'après-Brexit sera "très verte". Les paiements directs disparaîtront après une pé...

  • Home_prot_lis

    Avec Protélis, les coopératives se lancent dans l'épargne de précaution

    Les coopératives agricoles complètent leur gamme de services en mettant à disposition de ses adhérents Protélis (www.protelis.fr), un outil...

  • 1Commentaire
  • #1

    Cela existe déjà c'est le RDI dans les chambres d'agriculture et c'est un service gratuit

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • Accéder aux articles bloqués
  • Recevez l'actualité agricole
  • Recevez des alertes météo
Créer Un Compte Gratuit