Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
4228 MembresCréer un compte

Suicide agricole, le gouvernement officiellement tenu au courant

Home_big_patrick_maurin_didier_guillaume

Patrick Maurin, auteur récent d'une marche de plus de 500 kilomètres entre Gontaud de Nogaret (près de Marmande) et Sainte-Anne d'Auray dans le Morbihan, vient d'être reçu par le nouveau ministre de l'Agriculture, Didier Guillaume.

La journée du mardi 23 octobre est venue comme une sorte de continuité avec les précédentes actions récentes menées pour sensibiliser sur le mal-être agricole, pouvant mener jusqu'au suicide. Le 14 octobre dernier, Patrick Maurin rejoignait Jacques Jeffredo à Sainte-Anne d'Auray et les deux lanceurs d'alerte multipliaient alors leurs efforts pour lever le tabou sur le suicide agricole. Ce mardi 23 octobre, deux événements sont venus pousser cette action sur le plan politique.

Ainsi, Patrick Maurin a-t-il d'abord été reçu par Didier Guillaume, récemment nommé ministre de l'Agriculture. Puis, une question a été posée à l'Assemblée nationale, dans le cadre des questions au gouvernement, sur le sujet. En d'autres termes, c'est désormais officiel : le gouvernement est aujourd'hui au courant de la situation préoccupante dans les campagnes, et se doit donc d'agir en conséquence.

Mais revenons sur ces deux faits marquants de la journée du 23 octobre. En commençant par la réception de Patrick Maurin au ministère de l'Agriculture, dont s'enorgueillit d'ailleurs Didier Guillaume sur son compte Twitter :

Patrick Maurin précise qu'il a été reçu "une demi-heure", le temps pour ce conseiller municipal de Marmande qui n'est pas agriculteur lui-même mais qui n'a plus supporté de voir disparaitre non seulement un de ses amis mais aussi plusieurs autres voisins en raison de ce fléau, de rapporter l'essentiel des témoignages reçus lors de sa marche citoyenne. Le ministre lui a répondu, rapporte Patrick Maurin à WikiAgri, en évoquant "un travail pour revisiter la Pac". Il "a trouvé inadmissible que des agriculteurs puissent encore se suicider à notre époque faute de revenus" en s'engageant donc pour redonner ce revenu aux producteurs.

Une question au gouvernement sur le suicide agricole posée à l'Assemblée nationale

A peine quelques heures plus tard, lors des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale, le député Alexandre Freschi a posé une question sur le suicide agricole, en prenant appui sur l'impact médiatique de la marche citoyenne. Elle a valu une réponse de Didier Guillaume allant dans le même sens, que l'on peut voir sur cette vidéo :

Nous sommes donc désormais devant une évidence, le gouvernement actuel ne peut plus fermer les yeux devant les drames qui se nouent dans les campagnes. Comment va-t-il agir ? L'unique recette consistant à se reposer sur les travaux des états généraux de l'alimentation, adoptée jusqu'à présent, reste insuffisante. Mais il semble qu'une prise de conscience, suite à la marche citoyenne de Patrick Maurin notamment, soit d'actualité.

Le même Patrick Maurin conclut : "Avoir porté le débat à ce niveau ne constitue pas pour moi une fin en soi. Une page du livre est tournée, mais tout le livre n'est pas encore écrit. Je réfléchis aujourd'hui à une autre action, proche en dates du salon de l'agriculture (Ndlr : fin février)."


La photographie ci-dessous montrant le rendez-vous au ministère de ce mardi matin est issue de la page Facebook Marche citoyenne de Patrick Maurin.

Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 2
  • 2
  • 0
  • 1
  • 2
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Jeandey Antoine
Thumb_aj

Journaliste professionnel depuis 1987. Collaborations multiples et variées dans la presse agricole. J'ai été rédacteur en chef de JA Mag (mensuel du syndicat...

  • Vous aimerez également
  • Home_agriculture_urbaine_insertion_2

    Quand l'agriculture urbaine devient un levier pour l'insertion

    Le développement de l’agriculture urbaine offre des oportunités que l’on n’aurait pas soupçonnées. Et si la main-d’oeuvre ...

  • Home_gousses_et_graines_de_soja

    "Soja de France" représentera la moitié de la production intérieure d'ici 2025-2030

    Terres Univia booste la relance de la culture de soja en certifiant "soja de France" la moitié de la production française d’ici 2025-2030. L&rsq...

  • Home_port_c_r_alier_mer_noire

    Pays-Bas, Belgique et Algérie, la concentration des exportations françaises de blé inquiète

    Notre pays profite marginalement de l’accroissement mondial des échanges commerciaux de céréales entre les cinq continents. Les pays du bassin de l...

  • Home_c_r_ales_paysage_argentine

    Marchés mondiaux des céréales, le retour en fanfare de l'Argentine

    Récolté au début de l’été austral, le blé est une manne financière aussi bien pour les céréaliers argenti...

  • 1Commentaire
  • #1

    je ne voudrais pas être trop tordu mais tous ces gens de la politicaille n'en n'ont rien à faire des suicides… Si on avait reconnu les paysans comme des concitoyens à part entière, il y a longtemps qu'une politique agricole franco française aurait du être adaptée par des conjonctures acceptables...les paysans ont surtout une Xtreme qualité, c'est d'arroser tous les secteurs qui l'entourent.

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • 5 numéro papiers par an
  • Des réductions de nos partenaires
  • Des réductions aux rencontres Wikiagri
  • Du contenu exclusif
5,94€ / mois11,88€ / mois
S'abonner à Wikiagri pro