Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
4213 MembresCréer un compte

Recherche, les parfums des truffes toujours aussi énigmatiques

Home_big_truffe_noire_du_p_rigord

Son génome a été décrypté en 2010 et pourtant la truffe noire du Périgord conserve son mystère. Ce champignon très convoité pour ses parfums mobilise les chercheurs de l’Inra depuis des années ; chaque nouvelle découverte ouvrant la voie à de nouveaux sujets de recherche.

Chaque année, les chercheurs l’Inra animent leur stand au salon international de l‘agriculture pour montrer l’étendue de leurs recherches, les résultats obtenus et leurs application dans la vie quotidienne des consommateurs.

A plus de 1 000 euros le kilogramme, les truffes ne cessent de susciter des convoitises.

A ce jour, les ingénieurs chercheurs de l’Inra, soutenus par FranceAgriMer conduisent « Cultutruf », le programme d’expérimentation visant à optimiser la production truffière. Il s’agit de donner des outils aux producteurs pour mieux maitriser le régime hydrique des truffières et pour déterminer la période la plus judicieuse pour irriguer les parcelles plantées d’arbres truffiers afin d’optimiser la production de champignons. Tout excès d’eau nuit à la fructification.

Le programme associe la fédération française de la truffe et le Ctifl (Centre interprofessionnel des fruits et légumes). Les résultats collectés et analysés sont alors rapprochés aux analyses ADN faites sur les mycéliums pour mieux cerner les mécanismes de développement et d’adaptation des variétés de truffes.

Les précédents programmes visaient à mieux comprendre l’entrée en symbiose des mycéliums avec les racines des arbres hôtes, la formation des champignons et la synthèse de leur parfum. L’Inra rapporte qu’une note publiée le 12 novembre 2018 par Nature ecology and evolution présente les résultats des programmes de recherche dirigés le consortium international qu’elle a coordonné et qui associait le Cnrs, à l’université de Lorraine et aux organismes de recherche internationaux.

En décryptant l’ADN des différentes variétés de truffes (noire du Périgord, blanche d’Alba, du désert et de Bourgogne), les chercheurs ont isolé les gènes codant des enzymes qui fabriquent plus de 50 molécules aromatiques. Pour chacune des variétés de truffe, le cocktail d’arômes produit confère un parfum spécifique à chaque variété de truffes. Mais sa composition évolue aussi en fonction du stade de maturité du champignon.

La fragrance des truffes est aussi d’origine bactérienne. Les chercheurs de l’Inra ont découvert que les champignons hébergeaient une flore bactérienne et des levures. 

Comme pour les fromages, le métabolisme de cette flore participe à la fabrication des fragrances en émettant un cocktail de molécules aromatiques dont la composition dépend du stade de fructification du champignon.


Ci-dessous, truffe noire du Périgord, photo Adobe.

Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Hénin Frédéric
Avatar_blank

  • Vous aimerez également
  • Home_ingrid_et_rik_meijer_gouda_p_rigourdin

    Des "goudas périgourdins" made in Dordogne

    Le vendredi soir, à Coulaures, en Dordogne, c’est veille de marché. Ingrid Meijer va vendre comme chaque samedi les fromages produits par Rik, son mari et...

  • Home_cave_laiterie_chapelle_photo_pierrick_roland

    A la laiterie de la Chapelle, le lait est valorisé entre 1,6 et 5 euros le litre

    A 7h15, porte de la Chapelle, Paul Zindy revient du Vexin dans son camion frigorifique chargé de 500 litres de lait pour fabriquer avec ses salariés du, des yao...

  • Home_anne_gell__-_robert_spizzichino

    EuropaCity, l'annulation du PLU de Gonesse relance le contre-projet agricole Carma

    Le tribunal administratif de Cergy-Pontoise vient d’annuler, ce mardi 12 mars 2019, le plan local d’urbanisme (PLU) de Gonesse, dans le Val-d’Oise, modifi&e...

  • Home__pandage_phyto__archives_

    Agriculteur tabassé dans l'Ain, la Chambre d'agriculture et la Fdsea parties civiles probables

    Il y a huit jours, un agriculteur a été tabassé par son voisin au motif qu’il épandait un herbicide sur son champ. Depuis, il s’est vu...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • 5 numéro papiers par an
  • Des réductions de nos partenaires
  • Des réductions aux rencontres Wikiagri
  • Du contenu exclusif
5,94€ / mois11,88€ / mois
S'abonner à Wikiagri pro