Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
5096 MembresCréer un compte

MOISSONNEUSES-BATTEUSES, REMISE A PLAT

Home_big_eta_07_semaine_25_couverture
A défaut d’innovation de rupture, les constructeurs poussent les différents organes dans leurs derniers retranchements. Illustration avec les systèmes de mise à niveau des caissons et les barres de coupe flexibles.
 
Les deux concepts de battage et de séparation embarqués aujourd’hui sur les moissonneuses-batteuses, à savoir le battage transversal couplé à des secoueurs et le battage longitudinal assurant simultanément la séparation, via une ou deux vis, ne semblent pas menacés. Et du reste, ce n’est pas à cet endroit que se concentrent les travaux des bureaux d’étude des constructeurs, plus enclins à lever tous les verrous de productivité depuis la table de coupe jusqu’au broyeur de paille en passant par les systèmes d’automatisation des réglages, sans négliger les aspects liés au grain lui-même, (réduction des pertes, qualité). Si elles ne constituent pas le gros des ventes, les constructeurs ne négligent pas les gammes dédiées à la récolte en coteaux, lesquels contraignent moins la motricité que les systèmes de séparation et de nettoyage des grains.

Caisson autonivelant

Au dernier Sima, Deutz-Fahr revisitait ainsi la déclinaison spéciale dévers de ces séries C9000 et C7000, qui comptent chacune deux machines à 5 et 6 secoueurs et turbo-séparateur (TS), développant une puissance comprise entre 250 ch et 395 ch (Mercedes-Benz 7,7 l Tier4 Final). Dans leur ancienne version Balance, ces machines étaient aptes à corriger de 20 % les dévers latéraux et de 6 % les dévers longitudinaux. La nouvelle version Extra Balance (XB), déclinée sur les C 7205 TSXB / C 7206 TSXB et C 9205 TSXB / C 9206 TSXB, hérite d’un nouveau système de compensation de dévers, autorisant des
inclinaisons jusqu’à 28 % vers le haut, jusqu’à 22 % latéralement et jusqu’à 5% vers le bas. Ces machines sont dotées d’un pont à traction intégrale, couplé à un système anti-patinage, donnant tous les gages de sécurité dans les situations extrêmes. Ces deux séries héritent de la cabine Commander Cab V, dotée d’un nouveau joystick et du nouvel ordinateur de bord Commander Control Management (CCM) assurant une surveillance
en temps réel des organes de la moissonneuse-batteuse. Chez New Holland, le système Everest a été développé sur les gammes conventionnelles CX7.90 et CX8.70 et sur les machines à rotor CR7.90, CR8.80 et CR8.90. Le système compense des pentes allant jusqu’à 20 % en maintenant l’horizontalité de la moissonneuse-batteuse et de sa cabine. Le système Everest fonctionne également en combinaison avec le caisson autonivelant, préservant l’efficacité de la machine sur des pentes allant jusqu’à 36 %. Intégré sans modifier la structure de la machine et dépourvu d’entretien journalier, le système Everest peut être démonté lors du remplacement de la moissonneuse-batteuse pour être remonté sur une nouvelle machine. A noter chez Claas, outre les versions Montana déclinées au sein des gammes Lexion 600 et 700, intègre avec le système Auto Slope une modulation automatique le régime des vents et l’ouverture de la grille inférieure, en les adaptant en continu à l’inclinaison de la moissonneuse-batteuse.

Barres de coupe à la carte

L’adaptation au relief n’est pas l’apanage seul des systèmes de nivellement et de ventilation. Les barres de coupe y participent aussi à leur manière, en adoptant de plus en  plus souvent un caractère flexible. On connaissait jusqu’à présent les barres de coupe extensibles, susceptibles de réduire les pertes au sol d’espèces particulièrement sensibles comme le colza. De par la représentativité de l’espèce dans les assolements, les barres de coupe rallongées sont devenues le standard. Si elles sont aptes, en mode rétracté, à récolter les cultures très courtes et très basses telles que pois et soja, leurs limites en pareil cas pointent dans les grandes largeurs, du fait de leur incapacité à épouser les contours du sol. C’est là où les coupes flexibles entrent en jeu, avec un lamier doué d’une amplitude de déformation de plus ou moins 15 cm selon les constructeurs, sans se départir de la polyvalence en se rigidifiant à la demande. Les coupes à tapis repoussent quant à elles les limites encore plus loin, en étant capables de récolter tout aussi bien du blé, que de l’orge, du colza, du pois, du tournesol ou encore du soja. Une polyvalence qui ne sacrifie pas la productivité bien au contraire puisque les coupes à tapis garantissent une alimentation optimale du convoyeur. L’offre distingue des modèles rigides ou flexibles, telles que la Premium Flow 640PF de John Deere, un équipement haut de gamme adapté à toutes les conditions de récolte, y compris en colza haut et vert grâce à sa vis d’alimentation de 76 cm de diamètre (pour colza haut et vert). Son système hydraulique permet d’adapter la vitesse des tapis afin de maintenir une alimentation constante des cultures droites ou versées. Pour s’adapter au relief du terrain et éviter d’endommager la barre de coupe, le lamier peut se déformer jusqu’à 100 mm vers le haut ou vers le bas. A noter enfin dans un autre registre chez New Holland la Dual Stream qui se distingue par la juxtaposition de deux lames coupant l’une les épis et l’autre les chaumes. Le système permet relever la hauteur de coupe de 10 à 15 cm et de diminuer ainsi la quantité de paille transitant à  l’intérieur de la moissonneuse-batteuse. Le court-circuitage des brins verts a pour effet d’améliorer la séparation, de diminuer les pertes et de réduire le taux d’humidité des grains, tout en augmentant le débit horaire et en réduisant la consommation de carburant. Selon New Holland, Dual Stream permet d’allonger la séquence quotidienne de récolte et d’étirer la saison de battage, dans les zones limitantes. Le système peut être débrayé pour revenir à un fonctionnement classique de la coupe. Le kit est proposé sur les coupes Varifeed de 7,60 m et 9,15 m.
 
MF CORNFLOW, LE NOUVEAU CUEILLEUR DE MASSEY FERGUSON
La nouvelle gamme de cueilleurs à maïs CornFlow, conçue avec Capello, compte au total huit modèles à six et huit rangs, fixes et repliables, avec des espaces entre rangs de 70 ou 75 cm, spécialement conçus pour une utilisation avec les moissonneuses-batteuses MF Activa, MF Activa S, MF Beta et MF Centora. Parmi les éléments caractéristiques, on peut noter l’attache soudée dédiée au plastron de convoyeur des machines, la présence de palettes de vis d’alimentation de série et des diviseurs rotatifs latéraux à entraînement hydraulique, le réglage hydraulique de l’écartement des plaques (série) ou encore des capots de becs en technopolymère. Parmi les options figurent un broyeur de tiges, assurant une coupe en biseau pour accélérer la décomposition tout en évitant le phénomène de pincement des soies par des socs à disques, ainsi qu’un écraseur de tige.

Auteur: Raphaël Lecocq

Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Rédaction Wikiagri
Avatar_blank

Equipe de rédacteurs Wikiagri

  • Vous aimerez également
  • Home_eta_08_semaine_29_couverture

    L’ALASKAN, UN PICK-UP SIGNÉ RENAULT

    Un de plus ! Renault se positionne à son tour sur le marché très concurrentiel des pick-up avec l’Alaskan. Grand, athlétique et costaud, l&r...

  • Home_eta_08_semaine_28_bis_couverture

    TELESCOPIQUES: LES CONSTRUCTEURS LA JOUENT GROS BRAS

    Le constructeur allemand Kramer s’est tourné vers John Deere pour assurer la distribution de sa large gamme de télescopiques et chargeuses (Doc Kramer) ...

  • Home_eta_08_semaine_28_couverture

    TRAVAIL DU SOL ET SEMIS, L’AVÈNEMENT DU DÉCHAUMEUR-SEMEUR

    La pratique du déchaumage est de plus en plus associée au semis de couverts végétaux tandis que la localisation des engrais, elle aussi associ...

  • Home_eta_22_semaine_27_couverture

    QUOI DE NEUF POUR LES PULVÉRISATEURS ?

    Evrard : le Meteor se modernise Le Meteor version 2021 est annoncé. Développé en France par le bureau d’étude de Beaurainville (Pas-de- ...

  • Home_eta_08_semaine_26_bis_couverture

    S’EMPARER DE L’INNOVATION SHREDLAGE POUR L’ENSILAGE

    L’entreprise Dubois propose à ses clients la possibilité d’ensiler le maïs avec ce nouvel éclateur. Pour cette première ann&eacut...

  • Home_wiki_45_semaine_26_couverture

    220 ha d’apports d’engrais modulés à l’aide de Be Api

    Eric Gay (à droite) analyse avec Loic Moreau de Terre Atlantique la teneur en phosphore d’un de ses îlots de parcelle. En appliquant le programme d&rsq...

  • Home_eta_25_semaine_25_bis_couverture

    PICK-UP : TOUJOURS PLUS !

    Le Nissan Navara est un peu la référence du monde des grands pick-up. Il sert de base au prochain Renault Alaskan et Mercedes Classe X.   Avec l&rs...

  • Home_eta_22_semaine_24_couverture

    4 CHARRUES PORTÉES POUR UN TIMING DE SEMIS SERRÉ

    Située en bord de mer dans un climat doux, l’ETA Pellen commence les semis de céréales à la mi-novembre. Pour que les parcelles soient impla...

  • Home_couverture_eta_07_semaine_23

    VALORISER LE GISEMENT « PAILLE »

    La SARL Raimond, au coeur de la champagne crayeuse s’est spécialisée dans l’activité de ramassage et de négoce des pailles. Elle s&rs...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • Accéder aux articles bloqués
  • Recevez l'actualité agricole
  • Recevez des alertes météo
Créer Un Compte Gratuit