Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
4587 MembresCréer un compte

Le marché mondial du maïs artificiellement serein

Home_big_mais_rouleau_irrigation

Cette année, l'Argentine, l'Ukraine et le Brésil suportent seuls l'augmentation mondiale des exportations de maïs. La céréale américaine n'a pas la cote et la Chine réserve ses 187 millions de tonnes (Mt) de grains pour son marché intérieur. Les quantités de blé et d'orges produites en abondance durant la campagne contraignent les prix des céréales.

La production mondiale de maïs est déficitaire mais la planète croule sous les stocks de maïs. Aussi paradoxal que cela puisse paraître, le déficit de la production mondiale de maïs de 17 Mt est accentué par les pays importateurs de grains qui se détournent des Etats-Unis. Or ils n’exporteront que 45 Mt et non pas 48 Mt comme escomptés le mois précédent par le Conseil international des céréales (CIC).

Parallèlement, la consommation étasunienne de maïs stagne car la filière de bioéthanol décline. Aussi, les Etats-Unis vont achever leur campagne en disposant fin juin de plus de 48 Mt de grains, en hausse de 3 Mt la campagne 2019-2020. Aussi, les quelques pays exportateurs, très convoités par les pays importateurs, géreront des stocks de report la campagne 2019-2020 à peine suffisants pour passer la période de transition entre les deux campagnes.

L’Argentine aura en effet exporté 63 % de sa production (37 Mt sur 57 Mt), l’Ukraine 84 % (29 Mt sur 35 Mt) et le Brésil 41 % (41 Mt sur 100 Mt). Et ce dernier a les moyens de réagir et de détourner très rapidement une partie de sa production pour la transformer en éthanol si le cours du pétrole menace de flamber.

Dans le même temps, la Chine et les Etats-Unis concentrent 235 Mt de grains sur les 282 Mt recensées dans le monde par le CIC, l’ex-Empire du Milieu (187 Mt) réservant les grains qu’elle produit pour son marché intérieur.

Les tensions géopolitiques commerciales entre les deux premières puissances économiques mondiales expliquent partiellement ce déséquilibre commercial.

Les Etats-Unis n’ont aucune raison d’espérer d’écouler une partie de leurs stocks de grains en Chine car l’abattage de la moitié du cheptel porcin chinois, atteint de peste, réduit considérablement la production d’aliments complets nécessaires pour nourrir les animaux. Or ces aliments sont en partie fabriqués à partir de commodités importées.

Pour autant, les cours du maïs n’explosent pas, alors que les quantités disponibles à la vente sont faibles. Mais les productions mondiales de céréales à paille sont importantes, la Chine et l’Arabie Saoudite restreignant leurs importations d’orges. Par ailleurs, l’état des cultures d’hiver dans l’hémisphère nord augure de belles récoltes estivales, si aucun accident climatique ne perturbe leur cycle de développement. Les difficultés d’implantation rencontrées en France, en Grande-Bretagne et en Allemagne n’impacteraient qu’à la marge l’approvisionnement des marchés des céréales.

« Seul un choc de production  sur l’offre » relancera les marchés céréaliers et permettra aux céréaliers occidentaux de vendre plus chères leurs céréales, a proclamé Emily French, la fondatrice et directrice générale de Consiliagra, une société d’expertise des marchés agricoles étasunienne. Elle intervenait le 31 janvier dernier, durant l’édition du Grain Day organisée par Agritel, organisme spécialisé dans la gestion des risques agricoles.

Sur les places des marchés, les opérateurs sont du reste à l’affut d’une vague de froid ou d’un épisode de sécheresse qui surviendrait dans un des bassins céréaliers de la planète. Ils ont bien conscience que l’équilibre des marchés est précaire. Ils sur-réagissent au moindre dérèglement climatique comme ce fut le cas le printemps dernier par exemple. Les semis de maïs retardés par les précipitations dans le Corn Belt aux Etats-Unis préfiguraient une mauvaise récolte l’été dernier. Or il n’en a rien été. Et les cours du maïs ont baissé aussi vite qu’ils ont augmenté.


Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 1
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Hénin Frédéric
Avatar_blank

  • Vous aimerez également
  • Home_prot_lis

    Avec Protélis, les coopératives se lancent dans l'épargne de précaution

    Les coopératives agricoles complètent leur gamme de services en mettant à disposition de ses adhérents Protélis (www.protelis.fr), un outil...

  • Home_broutards

    Crise du coronavirus, les marchés agricoles désorientés

    Les agriculteurs ont commencé à percevoir les répercussions de l’épidémie du covid-19 bien avant que les mesures de confinements aien...

  • Home_vaches_prairie

    Le contrat d'assurance "prairies", comment ça marche ?

    Au salon de l’Agriculture, Groupama a promu son contrat d’assurance Prairies socle et ses options complémentaires réservés aux éleveur...

  • Home_christian_ouillet

    Comment une école supérieure d'agriculture s'engage pour prévenir le suicide paysan

    Une école supérieure d'agriculture, l'Ihedrea (qui se présente sur son site internet comme "la seule école d'agro management en E...

  • Home_agribashing_fougier

    "Malaise à la ferme", l'agribashing décrypté par Eddy Fougier

    L'agribashing était un mot inconnu il n'y a pas si longtemps. Aujourd'hui, il apparait partout. Derrière ce dénigrement de l'agriculture ...

  • Home_christophe_bitauld_s_bastien_alaire

    Pour la première fois, l'ébauche d'un mouvement agricole de contestation contre les banques

    On ne peut pas parler de manifestation d'envergure, ils étaient trois à distribuer des tracts devant le stand du Crédit agricole au Salon de l'ag...

  • Home_zones_de_non_traitement_christophe_hillairet

    Zones de non traitement, quels sont les engagements du Président de la République ?

    Au tout début de sa visite au Salon de l'agriculture, le Président de la République Emmanuel Macron a rencontré plusieurs (hauts) responsables...

  • Home_paysans_sans_pr_sident

    Salon de l'agriculture 2020, la manifestation qui n'a pas eu lieu

    Le Salon de l'agriculture 2020 a ouvert ses portes ce 22 février avec la traditionnelle visite présidentielle. Un comité d'accueil particulier lu...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • Accéder aux articles bloqués
  • Recevez l'actualité agricole
  • Recevez des alertes météo
Créer Un Compte Gratuit