Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
4303 MembresCréer un compte

L'amarante réfléchie

Home_big_amarante_r_fl_chie

Définition, description, et provenance de l’amarante réfléchie

Tirant son nom du latin amaranthus retroflexus, l’amarante réfléchie est une  plante herbacée annuelle dicotylédone, appartenant à la famille des amarantacées et originaire d’Amérique du Nord.

Présente sur l’ensemble du territoire français (bien que moins signalée dans les régions Nord et Champagne) et dans les régions tempérées d’Europe et d’Afrique du Nord, l’amarante réfléchie est une adventice rudérale et thermophile qui apprécie les sols basiques à neutres, meubles et perméables, à structure grumeleuse et riches en azote et en humus. Mauvaise herbe des cultures estivales, elle pose de réels problèmes dans les cultures biologiques.

L’amarante réfléchie possède une tige poilue, dressée et cannelée, de couleur brun rougeâtre, pouvant atteindre les 90 cm de haut, avec de nombreuses ramifications. Ses feuilles alternes et poilues ont une teinte vert clair et une forme ovale terminée en pointe, avec de longs pétioles rouges à la base de la plante. Ses fleurs minuscules sont regroupées en un épi dense de couleur verte et ses fruits sont ovoïdes, contenant un grand nombre de graines luisantes et lenticulaires, mesurant environ 1 mm de diamètre. Son système racinaire est puissant et pivotant, pouvant atteindre le mètre.

Cycles de développement

La germination de l’amarante réfléchie ne nécessite qu’une profondeur superficielle de 0,5 à 3 cm, démarre dès que la température est adéquate (18 à 20°C) et a lieu d’avril à septembre, avec une levée échelonnée. Commencent ensuite une période de floraison de juillet à octobre et une période de maturation courant d’août à octobre. Fleurs mâles et femelles sont présentes sur la même plante.

Les graines sont dispersées par dissémination épizoochore (transport sur le pelage ou le plumage des animaux).

L’amarante réfléchie a unepériode de dormance assez courte, est extrêmement invasive puisqu’en culture, la production de graines peut dépasser les 10000 graines par plante si les conditions sont favorables. Son stock semencier est réputé très persistant : encore viables, les graines peuvent résister jusqu’à 40 années en dormance dans le sol.

Les types de cultures touchées

En agriculture conventionnelle, l’amarante réfléchie envahit les cultures de printemps (pommes de terre, betteraves, protéagineux) et les cultures d’été (tournesol, maïs, soja, sorgho).

En agriculture biologique, l’adventice colonise les cultures estivales de rotation dans lesquelles elle se développe à grande vitesse (tournesol, maïs, sarrasin, lin, soja).

Les dégâts causés par l’amarante réfléchie

Particulièrement présente dans les cultures de maïs, notamment en monoculture et lorsque les sols sont travaillés régulièrement à 15 cm de profondeur et plus, l’amarante réfléchie est une adventice fortement nuisible des cultures estivales (présente en hiver, elle n’a pourtant qu’une faible concurrence sur les cultures en place), à cause de sa croissance rapide, de son faible taux de décroissance annuel (TAD) et de son importante production de graines.

Non seulement elle se développe au détriment des cultures agricoles en puisant dans le sol eau et nutriments, mais ses graines sont également toxiques pour le bétail lorsqu’elle pousse dans les cultures porte-graines qu’elle contamine.

Quand et comment intervenir contre l’amarante réfléchie

Très invasive, l’amarante réfléchie cause des baisses de rendement sur les cultures estivales et est résistante aux herbicides. Des stratégies de luttes ont été testées :

  • le décalage de la date des semis est tout à fait inefficace

  • le labour n’est que très peu efficace en raison de la viabilité des graines enfouies

  • le déchaumage en début d’automne et les faux-semis en début de printemps permettent d’épuiser au moins partiellement le stock semencier présent dans le sol

  • la rotation des cultures avec l’introduction d’une culture d’hiver entre deux cultures estivales est un levier agronomique efficace contre cette adventice

  • lalutte mécanique (herse étrille, houe rotative, bineuse) est efficace sur les jeunes plantules

  • lenettoyage des outils et des abords des parcelles limite la propagation.


Ci-dessous, amarante réfléchie, photo Adobe.
 

Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Rédaction Wikiagri
Avatar_blank

Equipe de rédacteurs Wikiagri

  • Vous aimerez également
  • Home_cardamine_hirsute

    La cardamine hirsute

    Connue également sous le nom de cardamine hérissée, la cardamine hirsute tire son nom du latin Cardamine hirsuta et de sa base velue. Cette plante herbac...

  • Home_convoi_agricole

    La réglementation des engins agricoles

    Circuler sur les routes nationales ou départementales avec un tracteur ou tout autre engin agricole doit respecter plusieurs règles liées au code de la r...

  • Home_pneu_sima_2013

    Comment bien choisir ses pneus agricoles ?

    Entre désir de bien rouler, charge à transporter, travaux à effectuer et respect de la terre qui va être cultivée, le choix des pneus pour d...

  • Home_stage_v_-_tier_4_final

    Les normes antipollution Stage V ou Tier 4 Final

    La norme antipollution (on devrait parler de normes d'émissions) Stage V ou Tier 4 Final, selon que l’on soit en Europe ou en Amérique du Nord, est en...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • 5 numéro papiers par an
  • Des réductions de nos partenaires
  • Des réductions aux rencontres Wikiagri
  • Du contenu exclusif
5,94€ / mois11,88€ / mois
S'abonner à Wikiagri pro