Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
5072 MembresCréer un compte

La ravenelle

Home_big_colza

Connue sous les appellations “radis sauvage” ou “radis ravenelle”, cette plante herbacée annuelle dicotylédone tire son nom du latin raphanus raphanistrum et appartient à la famille des brassicacées. Originaire des régions méditerranéennes et de l’Asie, la ravenelle est une adventice présente dans le monde entier, extrêmement invasive dans les cultures céréalières et de colza notamment, et réputée résistante à certains herbicides en Australie et Afrique du Sud.

La ravenelle s’implante dans les sols acides ou au pH neutre, avec une préférence pour les textures limoneuses, sableuses et argilo-sableuses.

Au stade de plantule, la ravenelle possède des feuilles alternes disposées en rosette, de grands cotylédons échancrés en forme de coeur, un limbe glabre portant 3 à 5 nervures. Adulte, la tige hérissée de poils mesure 30 à 90 cm et les feuilles à l’aspect rugueux sont divisées plusieurs fois et terminées par un large lobe. Blanches et veinées de violet, ses fleurs sont regroupées en grappes. Les graines de forme quasi sphérique et de couleur brun clair sont contenues dans des siliques glabres mesurant 3 à 5 cm. Le système racinaire est pivotant.

Cycles de développement de cette adventice

La germination de la ravenelle a lieu toute l’année, à une faible profondeur (0,5 à 1,5 cm seulement), avec une levée groupée au printemps puis à l’automne. Étalée sur toute l’année, la période de floraison connaît un pic de mai à septembre, avec une période de maturation courant de juillet à novembre. La capacité de dormance des graines est réputée faible et la persistance du stock semencier est plutôt moyenne. On observe une production moyenne de 1400 graines par pied pour cette adventice compétitive.

Les types de cultures touchées par la ravenelle

Très commune en France, la ravenelle est présente dans toutes les cultures, particulièrement dans les cultures d’hiver (céréales d’hiver, colza, lin, protéagineuses, cultures porte-graines fourragères...) où elle livre une rude compétition.

Elle affecte également les cultures potagères porte-graines (avec impossibilité ou grandes difficultés de triage dans les lots), de type radis, carottes, oignons et betteraves.

Avec le développement des cultures de colza et des rotations courtes, et le tri approximatif des semences fermières, la ravenelle s’est répandue à grande vitesse dans tous les champs cultivés, particulièrement visible dans les régions à climat océanique.

Les dégâts causés par la ravenelle

Avec sa forte croissance, la ravenelle peut causer une baisse de rendement très importante, surtout sur le colza, avec une perte pouvant atteindre 50% de la récolte, et un risque d’élongation du colza.

Elle provoque également une certaine gêne à la récolte et une perte de qualité des lots récoltés sur les cultures estivales (humidité des grains, présence d’impuretés, augmentation du pourcentage de glucosinolates).

De plus, cette adventice héberge de nombreux insectes nuisibles, de nématodes, de maladies, pouvant altérer l’ensemble des crucifères auxquelles appartient le colza.

Quand et comment intervenir contre la ravenelle

Si la rotation des cultures est totalement inefficace pour lutter contre la ravenelle en raison de ses levées printanières et automnales, le décalage de la date des semis de colza à mi-septembre (dans les régions du Sud-Ouest uniquement) peut s’avérer moyennement efficace en cas de travail important du sol en août et de précipitations avant semis.

La lutte contre cette adventice invasive est néanmoins possible avec certains leviers agronomiques et phytosanitaires :

  • le désherbage mécanique à la herse étrille ou houe mécanique n’est possible qu’au stade de plantule (2 à 3 feuilles)

  • un labour occasionnel (tous les 4 ans)

  • le déchaumage et les faux semis à la fin de l’été et au printemps avant implantation d’une culture estivale pour diminuer le stock semencier

  • intercalage avec des cultures céréalières à densité étouffante, de type avoine ou triticale

  • herbicides (quasi impossible sur culture de colza car appartenant à la même famille) complétés par un binage inter-rang si la culture le permet

  • arrachage manuel.


Ci-dessous, colza.
 

Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 2
  • 3
  • 1
  • 2
  • 2
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Rédaction Wikiagri
Avatar_blank

Equipe de rédacteurs Wikiagri

  • Vous aimerez également
  • Home_capture2

    Le cours du porc chinois en forte baisse

    La Chine représente 50 % de la production mondiale de porc. Début 2019, le pays est frappé par la peste porcine africaine, décimant 30 % du chepte...

  • Home_capture3

    Pourquoi le Brésil inquiète-t-il les opérateurs ?

    Depuis plusieurs mois le Brésil est surveillé de près par les analystes et opérateurs du marché. Mais pourquoi une telle attention ...

  • Home_pietin-echaudage-2

    Désherbage et broyage des résidus, éliminez les réservoirs

    Résidus de récolte et adventices servent de réservoirs aux champignons. Il faut donc les éliminer rigoureusement pour ne pas entretenir le piétin échaudage au sein ...

  • Home_image3

    La Chine a débuté ses achats de maïs d’origine américaine nouvelle campagne

    Comme nous pouvons le voir sur le graphique ci-dessus, les achats sont conséquents, pour un démarrage, avec 8.2 Mt en 12 jours. Pour comparatif, l’ann&eac...

  • Home_pietin-echaudage-3

    Lutter contre le piétin échaudage : Retardez les semis

    Avec un semis tardif, la croissance du champignon, responsable du piétin échaudage, aura plus de chance d’être freinée par le froid. Les techniques...

  • Home_pietin-echaudage-2

    Lutter contre le piétin échaudage : Allongez les rotations

    Pour enrayer les attaques de piétin échaudage, il est nécessaire de combiner différents moyens de lutte afin de réduire la quantité ...

  • Home_pietin-echaudage-2

    D'importantes pertes de rendement

    Quand le champignon rencontre des conditions favorables à son développement, le piétin échaudage cause d’importants dégâts au s...

  • Home_capture1

    Les cours de la graine, de l'huile et du tourteau de soja sur des niveaux de prix ...

    Sur ce graphique : en bleu le tourteau de soja, en violet la graine de soja et en vert l’huile de soja. De septembre 2020 à mars 2021, les cours du soja grai...

  • Home_capture_d_e_cran_2021-05-04_a__10.58.10

    Identifier les situations à risques pour prévenir le piétin échaudage

    Quand les dégâts de piétin échaudage sont visibles, il est trop tard pour intervenir. C’est en préventif qu’il faut agir, ce qui...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • Accéder aux articles bloqués
  • Recevez l'actualité agricole
  • Recevez des alertes météo
Créer Un Compte Gratuit