Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
4674 MembresCréer un compte

Participez au sondage wikiagri.fr en 5 petites minutes et anonymat garanti !

A l’approche des 10 ans de wikiagri.fr, votre avis est plus important que jamais. Notre volonté de vous proposer, chaque jour, une information de qualité, qui réponde à vos besoins est au centre de nos préoccupations.
En participant à ce sondage, vous aiderez wikiagri.fr à vous correspondre encore un peu plus.



Nous vous remercions d’avance pour votre participation.
L’équipe Wikiagri.fr

> Je participe au sondage

La petite altise

Home_big_champ_de_colza

Tout comme la grosse altise, la petite altise est un ravageur qui s’attaque principalement au colza mais également à d’autres crucifères comme le chou. Plusieurs espèces de coléoptères peuvent être regroupées dans ce terme de petite altise, avec toutefois un acteur principal le phyllotreta nemorum. Cet insecte sauteur de couleur bleu foncé mesure jusqu’à trois millimètres de long à taille adulte et sa larve atteint 5 à 6 millimètres.

Cycles du développement de la petite altise

L’insecte adulte sort de la retraite où il a passé l’hiver à partir des premiers jours du mois de mai. Leur premier objectif est de se nourrir pour prendre des forces puis de très rapidement effectuer leur ponte, généralement sur le sol à proximité des collets. Mais selon les espèces de petite altise, les œufs peuvent aussi être fixés sur la face intérieure des feuilles de végétaux grâce à un mucus produits par l’insecte.

Les larves vont entrer en nymphose puis se métamorphoser en insectes adultes au milieu de l’été. Ces derniers vont rester actifs jusqu’en novembre où ils vont alors chercher un abri pour passer l’hiver.

Les types de cultures touchées

La petite altise prolifère sur les cultures de colza mais également sur les crucifères (ou désormais brassicaceae) cultivés comme le chou, le chou-fleur, chou-rave, brocoli… ou sur les crucifères sauvages.

Les dégâts causés par la petite altise

C’est d’abord en bordure de parcelle que débutent les ravages de la petite altise, qui resserre petit à petit son étreinte vers le cœur du champ. Les adultes, sauteurs, sont assez voraces et mordent les cultures naissantes, croquant abondement tigelles et cotylédons, ce qui peut détruite le plant dès ses premiers jours. Les attaques donnent un aspect poinçonné aux feuilles touchées.

Ce coléoptère est également capable de pénétrer dans le sol pour se nourrir directement des semis.

Contrairement à la grosse altise, cette fois, ce sont les coléoptères adultes qui sont plus néfastes que leurs larves, même si ces dernières sont également friandes des feuilles des plantes qu’elles ont colonisées.

Quand intervenir ?

Avant de se lancer dans un traitement, il est important de procéder à l’observation des parcelles.

Certains préconisent la surveillance du stade de 6 feuilles jusqu’au développement de la tige.

Il peut être judicieux d’utiliser le protocole de l’entonnoir de Berlèse pour prélever des larves et ainsi identifier leur impact futur sur la récolte.

Il est nécessaire d’intervenir à partir du moment où chaque plant ou plante sera colonisé par quelques larves ou si plus de 50 % des pieds sont porteurs.

Quelles solutions agricoles pour lutter contre ce ravageur ?

D’un point de vue agronomique, il est important de désherber la proximité des parcelles de culture et d’éliminer les résidus de récolte. Les végétaux sauvages présents y sont un refuge pour la petite altise.

L’arrosage est aussi un moyen d’endiguer la prolifération : l’eau perturbe le cycle de développement favorise l’apparition de parasites qui se nourrissent alors des coléoptères. Des insectes auxiliaires comme la coccinelle sont aussi de très bons alliés pour l’élimination de la petite altise.

Sur petites cultures, l’utilisation d’un filet de protection est aussi envisageable.

D’un point de vue phytosanitaire, comme pour la grosse altise, l’utilisation d’insecticides à base de deltaméthrine est possible (pyréthrinoïde de synthèse). Mais ces produits ne doivent être appliqués qu’en traitement de complément.


Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 1
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Rédaction Wikiagri
Avatar_blank

Equipe de rédacteurs Wikiagri

  • Vous aimerez également
  • Home_capture_d_e_cran_2020-01-23_a__10.23.41

    Pulvé : comment se différencier par la réactivité ?

    La pulvérisation représente une prestation stratégique pour séduire ou fidéliser des agriculteurs qui sont actuellement de plus en plus nom...

  • Home_pulverisation-de-precision-miniature

    Pulvérisation de précision, pour qu'aucune goutte ne rate sa cible

    La maîtrise de la dérive a longtemps reposé sur le respect des conditions d’application, dont la vitesse du vent, et le recours à la buse ada...

  • Home_nouveaute-pulverisateur-1

    Les nouveautés de la pulvérisation 2020

    Dans le cadre de notre dossier spécial pulvérisation, voici la présentation des nouveautés en la matière. Lemken, un traîné...

  • Home_buses_pulv_

    Pulvérisateurs, les éléments essentiels à une pulvérisation de qualité

    Une circulation optimale de la bouillie, grâce à une pression constante, par exemple, est assurée par la pompe, la régulation, la filtration, la rampe, ou encore les buse...

  • Home_pulv_risateur_horsch_leeb_pt-5322

    Pulvérisateurs, quelle architecture répond le mieux aux besoins ?

    S’il peut paraître accessoire de s’attarder sur le choix d’un châssis ou d’une cuve, ces éléments présentent, en réalité, une influence importa...

  • Home_screen-pulverisateur-2

    Des conseils d'experts pour bien choisir son pulvérisateur

    Dossier pulvérisateurs 2020 : le guide expert et le diagnostic personnalisé sont en ligne. À travers ce dossier spécial, WikiAgri veut aider ses lecteurs ...

  • Home_matthieu_cob_rac

    Sous le hangar, un parc matériel au top chez le Charentais Matthieu Cobérac

    Matthieu Cobérac a fondé en 2006 l’ETA du même nom. Toujours basée à Saint-Amant-de-Nouère, non loin d’Angoulême, l’entreprise est devenue récemment...

  • Home_semoir_horsch_

    Semoirs de précision, des rendements maximisés avec des semences bien ordonnées

    Si le contrôle de la profondeur concentre toute l’attention des constructeurs, Arvalis institut du végétal planche sur un nouveau paramètre, consistant à positionn...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • Accéder aux articles bloqués
  • Recevez l'actualité agricole
  • Recevez des alertes météo
Créer Un Compte Gratuit