Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
5447 MembresCréer un compte

Jeunes de Lozère, les démarches de l'espoir

Home_big_aubracs

L'imbroglio invraisemblable qui empêche deux jeunes de construire leurs bâtiments après avoir débuté leur installation sur les bords du lac de Naussac en Lozère connaît des prolongements très techniques. Face à la lourdeur administrative, l'action porte désormais sur une contre-offensive, qui utilise toute la palette de notre système français.

Qu'il est difficile de revenir en arrière une fois qu'une décision, fut-elle unanimement contestée, est prise officiellement ! Notre système est tel que même lorsque toutes parties concernées, sans exception, s'accordent à dire que la solution ne serait pas si difficile à trouver, on n'y arrive pas. Vous vous souvenez de cette histoire en Lozère. Deux jeunes, Eugénie Brajon et Damien Martin, ont l'un et l'autre démarré leur installation, après en avoir validé toutes les étapes. Et alors que leurs troupeaux (avec ces magnifiques aubracs...) étaient constitués, volte-face quant à la faisabilité pour leurs bâtiments d'élevage, plus question de permis de construire, en raison de l'adoption d'un PLUI (plan local d'urbanisme intercommunal) tenant compte de la loi littoral par rapport au lac de Naussac, avec en particulier une zone proche du rivage, sans construction, à respecter.

Depuis, il s'agissait de l'épisode précédent, des recours avaient été déposés, par le syndicat des Jeunes Agriculteurs, pour contester ce PLUI. Pour autant, localement, on n'y arrive toujours pas, à "oser" utiliser une gomme puis un crayon pour déplacer la fameuse ligne déterminant cette zone proche du rivage sur la carte.

Envoi d'une délégation nationale

On en arrive donc à tenter d'autres solutions. Le député local, Pierre Morel A L'Huissier, a ainsi obtenu des services de Sylvia Pinel, ministre du Logement et de l'Egalité des Territoires, qu'elle envoie une délégation nationale sur place pour examiner la situation. Ces spécialistes vont (ré)entendre tout le monde, et ainsi appréhender la situation. Ainsi, au nom du ministre, une décision pourrait être prise sans engager la responsabilité des acteurs locaux (DDT, préfet, communauté de communes...), puisque personne n'ose entreprendre quoi que ce soit pour permettre à deux jeunes agriculteurs de s'installer selon leurs plans, avalisé par toutes les instances dans un premier temps.

Parallèlement, le même député de Lozère a demandé au Défenseur des Droits d'intervenir. Si vous avez suivi l'actualité, vous savez que, malheureusement, Dominique Baudis, Défenseur des Droits en titre, est décédé récemment. Il n'a pas encore été remplacé, mais le service compte de nombreux fonctionnaires et continue de tourner, il est donc apte à formuler un avis, et cela dans un délai de trois mois après avoir été saisi.

Si jamais...

Si jamais ces différentes démarches ne devaient pas aboutir... Les deux jeunes n'ont pas attendu de connaître le dénouement. Ils ont déjà eu des réunions avec les représentants de la communauté de communes, pour voir ce que pourrait donner la construction de leurs bâtiments dans la zone actuellement considérée comme "légale", dans la continuité du bâti, c'est-à-dire du hameau de Briges. L'emplacement est loin d'être idéal, éloigné des pâtures, et qui plus est en pente, d'où des difficultés et des coûts supplémentaires. Les discussions ont donc été entamées sur ces coûts.

Dans un département très rural, où l'agriculture tient une place prépondérante, arriver à de telles extrémités pour permettre à deux jeunes de moins de 25 ans de s'installer selon les schémas programmés tient du surréalisme. Nous espérons que notre prochain article sur le sujet sera aussi le dernier et qu'il annoncera, enfin, les bonnes nouvelles attendues...

 

En savoir plus : https://wikiagri.fr/tags/lozere (retrouvez l'ensemble des épisodes précédents sur ce tag).

Notre photo (issue de notre reportage sur place précédemment paru, voir liens plus haut) : aujourd'hui, les aubracs sont dehors. Auront-elles droit à un toit l'hiver prochain ?

Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Jeandey Antoine
Thumb_antoine_jeandey

Journaliste professionnel depuis 1987. Rédacteur en chef de WikiAgri depuis sa création, en janvier 2012. Par ailleurs élu, adjoint au maire de Chaudon (comm...

  • Vous aimerez également
  • Home_vache1

    Jusqu’à 9 000 € de revenu complémentaire par éolienne

    Une éolienne terrestre a une puissance allant de 2 à 4 MW. Selon Engie, elle procure un revenu annuel d’environ 3000 € par mégawatt pour le pr...

  • Home_florent_2

    Le programme de compensation écologique de Florent Millon

    Pour compenser l’édification de parcs éoliens et solaires, BayWa r.e. finance les projets agro-écologiques des agriculteurs installés sur le...

  • Home_cn23r0dzh2frgb8rlnevpfod1fps

    Matériels de désherbage

    Phénix Agrosystem : une herse étrille Isobus Dévoilée lors d’Innovagri, la nouvelle herse étrille Arcadia autorise le pilotage in...

  • Home_btxxf7mz6ve1r4hln2r92dqgw7li

    La mécanique du désherbage

    Les ETA ont aujourd’hui de nombreux atouts pour tirer parti de la valeur ajoutée du désherbage mécanique et la partager avec leurs clients. D&eacut...

  • Home_cl_s_semis

    Les clés du semis rapide en maïs grain

    La mise en œuvre d’un semoir rapide est une alternative aux grandes largeurs pour accroître ses débits de chantier. Cela nécessite cependant d...

  • Home_capture_11

    Irrigant depuis toujours

    Damien Forgerit est un « enfant de l’irrigation ». Il a vu son père creuser les premiers forages il y a plus de 40 ans et il n’imagine pas cult...

  • Home_6e80005o3l65oz4oc5qulaqnyyut

    L'ETA Agrivilainetp crée un poste inédit

    De gauche à droite : Cédric Lebreton, Vincent Peuzé, Bruno Prévaire, Meven Eslan, Emilie Voland, Adrien Couvreux, Valentin Lebasnier...

  • Home_spectre_1

    France Pulvé de retour sur le marché de l’Automoteur Rampe Avant avec la nouvelle ...

    France Pulvé unifie le savoir-faire de ses marques pour dévoiler, au SIMA, sa collection SPECTRE. Cette nouvelle collection d’automoteur rampe avant adopt...

  • Home_krone

    Un Innov’Space pour l’EasyCut F 400 CV Fold de Krone

    Avec 4,04 m, l'EasyCut F 400 CV Fold est la faucheuse frontale à conditionneur la plus large du marché.  Cette machine 100% mécanique r&eacu...

  • 1Commentaire
  • #1

    encore le choc de complications!!!! c'était ça le slogan je crois!!!!!!!!!

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • Accéder aux articles bloqués
  • Recevez l'actualité agricole
  • Recevez des alertes météo
Créer Un Compte Gratuit