Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
4579 MembresCréer un compte

Femme rurale méritante, Marie-Laure Rauline structure la filière horticole de la région Centre

Home_big_ml_rauline__photo_didier_depoorter_

Le 15 octobre, c'est la journée internationale de la femme rurale. WikiAgri propose à cette occasion le portrait d'une femme rurale méritante. Marie-Laure Rauline gère, avec son frère Benoit Javoy, l’entreprise familiale spécialisée dans la production de clématites. Depuis 2013, elle s’est engagée professionnellement pour structurer la filière horticole de la région Centre.

Gérer c’est prévoir. Aussi, Marie-Laure Rauline, ingénieure de l’INH (2001) est co-gérante d’une pépinière tout en organisant l’avenir de la filière horticole de la région Centre.

Les résultats sont au rendez-vous. A Saint-Cyr-en-Val (Loiret), elle dirige avec son frère l’entreprise horticole familiale (pépinière Javoy) de 15 salariés spécialisée dans la production de clématites. Ils valorisent ensemble leurs compétences en produisant des plantes de qualité avec une organisation de production particulièrement optimisée pour leur permettre de rester compétitifs. Ce qui n’est pas le cas de figure dans la majorité des filières agricoles et même horticoles, soumises à une compétition mondiale effrénée. Mais le chiffre d’affaires de l’année se joue en trois mois, voire moins si la température n’est pas propice.

L’essor de l’entreprise de Marie-Laure Rauline repose aussi sur une filière horticole organisée. Aussi, elle s’est engagée professionnellement en se présentant aux élections des représentants des chambres d’agriculture de 2013. Elue, elle est  devenue présidente du « cap filière horti-pépi ». Et pour poursuivre le développement de la filière horticole, un nouveau projet régional a été signé au début de l’année. 

Dès qu’elle a repris l’entreprise familiale avec son frère en 2010, exporter une partie de la production de clématites était le seul moyen pour assurer un développement de l’entreprise sur le long terme.

Pour ne pas partir seuls à la conquête des marchés étrangers, Marie-Laure a créé avec 9 autres entreprises horticoles une société d’export dénommée Les pépinières de France (www.lespepinieresdefrance.com) pour mutualiser les coûts. Un VIE (volontariat international entreprise) a déjà été embauché à Londres. Le Royaume-Uni et les Pays-Bas sont leurs principaux débouchés.

Sur leur exploitation, Marie-Laure Rauline et son frère se sont lancés, il y a deux ans, dans la création de nouvelles variétés hybrides parfumées et à feuilles résistantes. Les 400 espèces et les 5 000 variétés inventoriées dans le Monde constituent un patrimoine génétique inépuisable. La mise en vente des premières plantes hybrides est prévue dans deux ans.

La clé de la réussite de l’entreprise familiale est « selon notre centre de gestion, la synergie et la complémentarité de nos compétences », rapporte Marie-Laure. « Mais aussi notre bon sens paysan », ajoute-t-elle.

Marie-Laure Rauline avait toujours voulu faire de la vente de fleurs. « Ce sont mes parents qui m’ont poussé à faire des études d’ingénieur sinon je me serai contenter d’être fleuriste », se souvient-elle.

Une fois la décision prise, l’étudiante d’alors a passé le concours d’entrée à l’INH d’Angers où elle a étudié quatre ans. Une expérience Erasmus à Wageningen aux Pays-Bas a ponctué son cursus. Son frère aussi est allé faire ‘’ses armes’’ aux Pays-Bas avant de revenir sur l’entreprise.

Aujourd’hui, ils voient plus grand. Pour faire face à la demande étrangère, une serre a été édifiée et de nouveaux salariés aux compétences nouvelles ont été recrutés.


En savoir plus : http://www.javoy-plantes.com/fr (site de l'entreprise Javoy).


Le portrait de Marie-Laure Rauline ci-dessous est signé Didier Depoorter.

Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 1
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Hénin Frédéric
Avatar_blank

  • Vous aimerez également
  • Home_prot_lis

    Avec Protélis, les coopératives se lancent dans l'épargne de précaution

    Les coopératives agricoles complètent leur gamme de services en mettant à disposition de ses adhérents Protélis (www.protelis.fr), un outil...

  • Home_broutards

    Crise du coronavirus, les marchés agricoles désorientés

    Les agriculteurs ont commencé à percevoir les répercussions de l’épidémie du covid-19 bien avant que les mesures de confinements aien...

  • Home_vaches_prairie

    Le contrat d'assurance "prairies", comment ça marche ?

    Au salon de l’Agriculture, Groupama a promu son contrat d’assurance Prairies socle et ses options complémentaires réservés aux éleveur...

  • Home_christian_ouillet

    Comment une école supérieure d'agriculture s'engage pour prévenir le suicide paysan

    Une école supérieure d'agriculture, l'Ihedrea (qui se présente sur son site internet comme "la seule école d'agro management en E...

  • Home_agribashing_fougier

    "Malaise à la ferme", l'agribashing décrypté par Eddy Fougier

    L'agribashing était un mot inconnu il n'y a pas si longtemps. Aujourd'hui, il apparait partout. Derrière ce dénigrement de l'agriculture ...

  • Home_christophe_bitauld_s_bastien_alaire

    Pour la première fois, l'ébauche d'un mouvement agricole de contestation contre les banques

    On ne peut pas parler de manifestation d'envergure, ils étaient trois à distribuer des tracts devant le stand du Crédit agricole au Salon de l'ag...

  • Home_zones_de_non_traitement_christophe_hillairet

    Zones de non traitement, quels sont les engagements du Président de la République ?

    Au tout début de sa visite au Salon de l'agriculture, le Président de la République Emmanuel Macron a rencontré plusieurs (hauts) responsables...

  • Home_paysans_sans_pr_sident

    Salon de l'agriculture 2020, la manifestation qui n'a pas eu lieu

    Le Salon de l'agriculture 2020 a ouvert ses portes ce 22 février avec la traditionnelle visite présidentielle. Un comité d'accueil particulier lu...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • Accéder aux articles bloqués
  • Recevez l'actualité agricole
  • Recevez des alertes météo
Créer Un Compte Gratuit