Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
5072 MembresCréer un compte

Epandage de lisier près des habitations, les normes à connaitre

Home_big__pandage

Le lisier, engrais organique bio valorisé, issus des rejets d’animaux et associé à l’eau, est destiné à la fertilisation des sols agricoles par épandage. Mais son utilisation et son stockage sous forme liquide ne se font pas sans un cadre légal strict et sous certaines conditions de proximité.

Pourquoi une réglementation ? 

En substance, si des normes sont imposées, c’est tout simplement pour protéger les habitants et l’environnement des effets qui pourraient s’avérer néfastes : le lisier comprend des urines et des excréments d’animaux, ce qui impliquent des risques sanitaires liés aux agents pathogènes (et différents micro-organismes) présents dans les défécations, en particulier dans les élevages de porc.

Si le lisier est un produit miracle dans l’agriculture, les opérations d’épandages et le stockage doivent être maitrisés et répondre aux réglementations. Pour l’homme mais aussi pour la nature : nappe phréatique, zones de baignades, cours d’eau…

Dans le cadre d’une politique de la protection de l’environnement accrue, une mise à jour des réglementations sur l’épandage des lisiers a été mise en place au 1er janvier 2014 (arrêté du 27 décembre 2013), accentuant de manières drastiques certaines utilisations.

Les normes calendaires

Il faut savoir que l’épandage de lisiers ne peut être réalisé à n’importe quelle époque de l’année.

Ainsi, un cahier d’épandage soumis en préfecture doit tenir compte des dates possibles de travaux. Ces dates peuvent changer d’un département à l’autre, selon les cultures et la nature des sols. C’est la chambre d’agriculture qui constitue la référence.

Généralement, les périodes d’interdiction s’étalent de juillet à janvier. Une classification en zone vulnérable entraîne des réglementations spécifiques.

Voir : comment choisir son épendeur ?

Les normes de stockage

Les exploitations agricoles ou élevages qui sont soumis à l’autorisation de stockage permanent du lisier, qu’il soit traité ou non, doivent être en capacité de proposer une contenance de 2 à 4 mois minimum, selon le règlement sanitaire départemental (RSD) et le classement de la zone géographique. 

Le stockage doit être effectué à plus de 50 mètres des habitations, à 100 mètres dans certains cas, toujours suivant le RSD.

Le curage et l’entretien des lieux de stockages du lisier doivent également répondre à des règles particulières.

Les normes de proximité

Il faut d’abord préciser qu’il y a des lieux et des sols où l’épandage de lisier est tout simplement interdit par la réglementation.

C’est le cas notamment pour :

  • Les sols qui ne sont pas cultivés
  • Les terrains à fort dénivelé
  • Les cultures maraîchères (sauf certaines exceptions)
  • Les sols enneigés, inondés, détrempés voire gelés le cas échéant
  • En cas de fortes pluies

Pour évaluer correctement les distances réglementaires à respecter avant de procéder à un épandage des effluents d’élevage, il est important de connaître parfaitement le contexte.
Serons pris en compte la composition des lisiers, la méthode d’épandage, la nature des habitations voisines et la situation environnementale. 

Distances réglementaires à respecter pour les habitations

  • Par injection direct au sol et enfouissement immédiat : 15 mètres
  • Par épandage près du sol et enfouissement jusqu’à 12 heures : 50 mètres
  • Pour tout épandage dont le délai d’enfouissement est supérieur à 12 heures : 100 mètres

Distances réglementaires à respecter pour l’environnement

  • A 5 mètres des voies de communication publiques 
  • A 35 mètres des cours d’eau, rivières, ruisseau, marres et toutes sortes de plans d’eau (à 100 mètres dans certains cas d’effusion de boues urbaines ou d’effluents industriels)
  • A 50 mètres des puits, des forages, des sources…
  • A 200 mètres des zones de baignade
  • A 500 mètres des zones piscicoles et conchylicoles

Pour tout litige, c’est le RSD qui fait office de référence.

Réagissez à l'article en un clic

  • 14
  • 15
  • 18
  • 1
  • 7
  • 12
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Rédaction Wikiagri
Avatar_blank

Equipe de rédacteurs Wikiagri

  • Vous aimerez également
  • Home_capture3

    Pourquoi le Brésil inquiète-t-il les opérateurs ?

    Depuis plusieurs mois le Brésil est surveillé de près par les analystes et opérateurs du marché. Mais pourquoi une telle attention ...

  • Home_pietin-echaudage-2

    Désherbage et broyage des résidus, éliminez les réservoirs

    Résidus de récolte et adventices servent de réservoirs aux champignons. Il faut donc les éliminer rigoureusement pour ne pas entretenir le piétin échaudage au sein ...

  • Home_image3

    La Chine a débuté ses achats de maïs d’origine américaine nouvelle campagne

    Comme nous pouvons le voir sur le graphique ci-dessus, les achats sont conséquents, pour un démarrage, avec 8.2 Mt en 12 jours. Pour comparatif, l’ann&eac...

  • Home_pietin-echaudage-3

    Lutter contre le piétin échaudage : Retardez les semis

    Avec un semis tardif, la croissance du champignon, responsable du piétin échaudage, aura plus de chance d’être freinée par le froid. Les techniques...

  • Home_pietin-echaudage-2

    Lutter contre le piétin échaudage : Allongez les rotations

    Pour enrayer les attaques de piétin échaudage, il est nécessaire de combiner différents moyens de lutte afin de réduire la quantité ...

  • Home_pietin-echaudage-2

    D'importantes pertes de rendement

    Quand le champignon rencontre des conditions favorables à son développement, le piétin échaudage cause d’importants dégâts au s...

  • Home_capture1

    Les cours de la graine, de l'huile et du tourteau de soja sur des niveaux de prix ...

    Sur ce graphique : en bleu le tourteau de soja, en violet la graine de soja et en vert l’huile de soja. De septembre 2020 à mars 2021, les cours du soja grai...

  • Home_capture_d_e_cran_2021-05-04_a__10.58.10

    Identifier les situations à risques pour prévenir le piétin échaudage

    Quand les dégâts de piétin échaudage sont visibles, il est trop tard pour intervenir. C’est en préventif qu’il faut agir, ce qui...

  • Home_capture_d_e_cran_2021-05-04_a__10.53.33

    Quels sont les symptômes du piétin échaudage ?

    Maladie souvent ignorée alors qu’elle est présente sur tout le territoire - même si c’est avec une intensité variable selon les zones -...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • Accéder aux articles bloqués
  • Recevez l'actualité agricole
  • Recevez des alertes météo
Créer Un Compte Gratuit