Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
4256 MembresCréer un compte

A Nantes, des produits fermiers "en bas d'chez vous"

Home_big_en_bas_d_chez_vous

Un distributeur automatique rempli de produits fermiers, en plein centre-ville de Nantes ! C’est l'idée innovante que Mickaël Pasquet mettra en place au 1er septembre sous le nom de "en bas d'chez vous".

Jeune commercial dans une entreprise de distributeurs automatiques, Mickaël Pasquet se demandait pourquoi on ne trouvait jamais de produits sains en libre-service. Il projetait donc à terme de commercialiser des distributeurs de produits locaux de qualité et bons pour la santé. « Ces dernières années, les manifestations agricoles ont été récurrentes en Bretagne. Ça m’a donné l’envie de concrétiser mon projet de circuit court qui offre de meilleurs débouchés aux agriculteurs », explique-t-il.

S’il existe déjà des distributeurs près des fermes (avec une rentabilité pas toujours assurée), ou encore des distributeurs de lait sur les parkings de supermarché, il semblerait que personne n’avait songé à en installer en centre ville. Pour éviter les déplacements aux producteurs, Mickaël Pasquet récupèrera lui-même la marchandise achetée dans les fermes (dans un rayon de 100 kilomètres) et il réapprovisionnera chaque jour les distributeurs en triporteur. L’avantage pour le producteur : une boutique ouverte non-stop sans avoir à s’en soucier. « La plupart des agriculteurs que j’ai contactés font déjà de la vente directe, mais pas 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. C’est ce que je leur propose », argumente Mickaël Pasquet.

Grâce au bouche-à-oreille, l’entrepreneur est rapidement contacté par des producteurs intéressés. Ils seraient déjà une quinzaine dans la boucle.

Des marges supérieures

Mickaël Pasquet promet que les marges seront intéressantes : « Forcément, car je suis le seul intermédiaire. Par exemple, le litre de lait sera payé 15 centimes de plus qu’en GMS même si évidemment, les volumes ne seront pas les mêmes », avance-t-il.

Barquettes de fruits et légumes, viande, jus de fruits, œufs, fromage…  On trouvera aussi des plats préparés : « Je recherche un local pour transformer moi-même les produits fermiers en smoothies, salades composées, gâteaux, plateaux apéro et sandwichs. A l’avenir, j’aimerais proposer aux agriculteurs de transformer aussi dans leurs fermes. »

Le chiffre d’affaires estimé pour cinq distributeurs dépasserait les 100 000 euros, sachant que chaque distributeur coûte entre 20 000 et 40 000 euros.  « Le but n’est pas de faire une marge énorme mais d’offrir un prix juste aux consommateurs et aux producteurs », considère Mickaël Pasquet.

Le distributeur comme lieu de rencontre

Pour garder le lien avec le producteur, le « facing » des distributeurs présentera des photos des producteurs et expliquera les modes de production. Une fois tous les deux mois environ, des animations seront organisées en présence des producteurs. « C’est aussi une façon de présenter notre terroir aux touristes qui visitent la ville », souligne Mickaël Pasquet qui cherche actuellement l’emplacement idéal pour les distributeurs. « Je suis en négociation avec la mairie de Nantes. Ce n’est pas évident car c’est la première fois qu’ils ont une telle demande. Mais la ville m’a garanti un emplacement top et gratuit. »

Un premier distributeur sera installé sur l’une des places principales du centre-ville, puis dans le courant de l’hiver, trois autres seront livrés près de la gare, la faculté et en périphérie.

Par ailleurs, une urne sera déposée pour récupérer les bouchons des bouteilles. Ils seront récupérés par l’association « un bouchon, un sourire » au profit des personnes en situation de handicap. Les invendus seront aussi offerts à une association caritative.

Une campagne de crowfunding

En bas d'chez vous a lancé une campagne de crowfunding (financement participatif) auprès du site spécialisé en la matière Ulule, afin de trouver 13 500 € pour aider au lancement du projet.

Ci-dessous, vidéo de présentation de "En bas d'chez vous".

En savoir plus : https://www.facebook.com/En-bas-dchez-vous-1015544578540360 (page Facebook de En bas d'chez vous) ; https://twitter.com/enbasdechezvous (compte Twitter de En bas d'chezvous) ; http://www.federation1bouchon1sourire.com (site de l'association 1 bouchon 1 sourire) ; https://fr.ulule.com/enbasdchezvous-2 (lien pour la campagne de crowfunding sur Ulule).

Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Jacson-Allemand Christel
Thumb_p1190113

Journaliste en milieu rural, je suis passionnée par l'élevage et les filières agricoles innovantes et originales.

  • Vous aimerez également
  • Home_s_bastien_castan_whisky_orge

    Céréalier bio, diversification whisky

    Depuis 2010 un agriculteur du Tarn fabrique du whisky. C’est la fabuleuse idée qu’il met en application afin de valoriser son orge. Et le concept porte ses...

  • Home_ouessant__photo_franck_jourdain_

    L'île d'Ouessant cherche un éleveur

    Il vous reste moins d’un mois pour candidater à l’installation en agriculture sur l’île d’Ouessant. Et changer littéralement de vi...

  • Home_europe_france_agriculture

    Elections européennes 2019, la future Pac comme enjeu agricole

    La Politique agricole commune est, encore pour l'instant, la seule politique européenne mutualisée. En prenant leurs fonctions,  les nouveaux dé...

  • Home_sija_2019

    Le message commun des jeunes agriculteurs du monde

    A Paris, le sommet  international des jeunes agriculteurs a réuni, pendant trois jours, les représentants des syndicats d’une vingtaine de pays. Ils ...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • 5 numéro papiers par an
  • Des réductions de nos partenaires
  • Des réductions aux rencontres Wikiagri
  • Du contenu exclusif
5,94€ / mois11,88€ / mois
S'abonner à Wikiagri pro