Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
3693 MembresCréer un compte
Découvrez travaux-agri

Volailles, les fermiers de Janzé misent sur le bio

Thumb_volailles_poulets_janz_
07Dec2017

Depuis 20 ans, les éleveurs de Janzé, au sud-est de Rennes, ont fait reconnaitre leur production de volailles en plein air par une IGP, indication géographique protégée. En plus des poulets, chapons et autres pintades, ils étoffent désormais leur gamme avec une filière bio.

La coopérative des fermiers de Janzé (Ille-et-Vilaine) continue son développement. Après avoir relancé l’installation et la construction de nouveaux poulaillers, elle crée une filière bio.

« Nous y pensions depuis quelques temps car c’est en adéquation avec nos valeurs et les attentes de nos adhérents », explique Stéphane Letué, le directeur de la coopérative. Pour cette filière comme pour ses volailles sous label rouge, la coopérative travaillera avec SNV, une filiale de LDC. Elle lui fournit 5 millions de poulets fermiers label rouge par an. Depuis ce partenariat – suite à une rupture dans la douleur d’avec Doux en 2007 – la coopérative a retrouvé un nouveau souffle. De nouveaux éleveurs l’ont rejointe. Ils sont maintenant 170. De nouveaux poulaillers voient le jour. « Nous en construirons 35 en 2018, dont une partie sera pour la filière bio », avance Stéphane Letué.

Début janvier, les poussins seront mis en élevage pour une mise en marché en avril des premiers poulets bio. 7 éleveurs et leurs 14 poulaillers se sont engagés dans cette nouvelle filière. « Dans un souci de cohérence, les éleveurs devront convertir toute leur exploitation en bio. Il faut donner les moyens à la filière de s’approvisionner localement en céréales bio, souligne Stéphane Letué. Les premiers éleveurs étaient déjà en bio pour leurs cultures et ont créé ou converti un poulailler. Notre production augmentera au fur et à mesure des conversions. » Cette nouvelle filière débutera avec 4 000 poulets par semaine, vendus dans les rayons « boucherie traditionnelle » des grandes surfaces. La coopérative espère atteindre les 8 000 début 2019, élevés dans une trentaine de bâtiments. Une belle opportunité pour des éleveurs déjà en bio de se lancer dans l’aviculture en filière longue et pour des aviculteurs de se convertir en bio.

Poulet bio et biogaz

Pour ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier, la coopérative des éleveurs de Janzé a un autre projet, celui-ci à l’échelle de son territoire. Elle participe à un projet d’unité de méthanisation collective, dont le biogaz sera injecté dans le réseau. Ce projet est porté par la coopérative des fermiers de Janzé, l’entreprise Triballat et la communauté de communes de La Roche aux Fées (Ille-et-Vilaine), qui ambitionne de devenir un territoire à énergie positive. L’unité de méthanisation devrait voir le jour dans 3 ans.

  • Envoyer cet article à un ami
  • Envoyer cet article par e-mail

    Etes-vous humain ?
    captcha
Auteur :
Thumb_photo_cj

Julien Cécile

Journaliste

Passionnée par l'agriculture, ses hommes, ses femmes, ses innovations, je parcoure les campagnes de l'Ouest pour en partager l'actualité.

En savoir plus
  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.
x