Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
3517 MembresCréer un compte
Découvrez agri-meteo

Une troisième trémie sur les semoirs Sky

Thumb_semoir_sky_easy_drill
06Oct2016

En équipant ses semoirs Maxidrill et Easydrill d’une troisième trémie, Sky Agriculture élargit les possibilités d’intervention en un seul passage.

Sky, le spécialiste du semis direct et des techniques culturales simplifiées (TCS), équipe ses semoirs Maxidrill et Easydrill Pro d’une troisième trémie. « Pour semer un couvert, c’est plus efficace d’implanter de la féverole, du radis et de l’avoine en une fois mais à des doses et des profondeurs différentes, estime David Guy, directeur de Sky agriculture. Pareil pour un colza, avec les trémies multiples, on peut semer en une fois les graines et une plante compagne, qui occupera l’espace en début d’hiver pour limiter le désherbage et assurera un couvert après récolte. Pour 8 ou 9 euros de semence de trèfle blanc nain, on a implanté son futur couvert en même temps que son colza. »

Sur un seul semoir, les trois doseurs en inox distribuent de l’engrais, des semences, des micro-granulés, de l’anti-limace, à deux profondeurs différentes. La trémie principale de 2 250 litres est divisée en deux compartiments (1 350 et 900 litres). La troisième trémie se positionne à l’arrière, elle contient 130 litres. Elle sera plutôt à utiliser pour les petites graines ou l’anti-limaces.

Trois produits à deux profondeurs différentes

Les semoirs Maxidrill et Easydrill pro sont équipés de deux organes de semis pouvant travailler à des profondeurs différentes. « Par exemple, pour implanter une féverole à 5-6 cm et un trèfle à 1 cm. Ou encore une céréale et un engrais starter en profondeur, précise David Guy. A chacun de faire ses combinaisons en fonction de ses besoins. » Le troisième produit, au choix, pas forcément celui de la petite trémie, sera implanté à la même profondeur que l’un des deux autres.

En cabine, un seul boitier centralise le contrôle indépendant de chaque doseur. Grâce à un lecteur SD sur ce boitier, les dosages pourront être modulés en fonction d’une cartographie.

  • Envoyer cet article à un ami
  • Envoyer cet article par e-mail

    Etes-vous humain ?
    captcha
Auteur :
Thumb_photo_cj

Julien Cécile

Journaliste

Passionnée par l'agriculture, ses hommes, ses femmes, ses innovations, je parcoure les campagnes de l'Ouest pour en partager l'actualité.

En savoir plus
  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.
x