Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
3596 MembresCréer un compte
Découvrez agri-meteo

Au Botswana, des yeux sur le cul des vaches les protègent des lions

Thumb_yeux_sur_le_cul_des_vaches
08Aou2016

Au Botswana, au coeur de l'Afrique, un scientifique britannique a eu l'idée saugrenue de peindre des yeux sur le cul de quelques vaches. Et il a observé que ces vaches-là n'étaient pas attaquées par les lions !

Imaginez que vous vous "amusiez" à peindre des yeux sur les fesses de vos moutons pour éloigner les loups... On vous prendrait pour un fou ! Mais qui sait si la découverte de scientifiques en Afrique ne va pas révolutionner les paysages pastoraux sur nos contrées, si les effets se vérifient bien sûr au-delà des élevages bovins du Botswana... Cela paraît totalement insolite, il y a sans doute eu une part de hasard au départ de cet acte "scientifique", mais les résultats des chercheurs sont là.

Le docteur Neil Jordan, scientifique britannique qui travaille dans une université australienne, explique sa démarche dans une vidéo que vous pouvez voir ci-dessous (en anglais). Il s'est penché sur les pertes des troupeaux de bovins du Botswana dues aux attaques de prédateurs, en particulier des lions. Et a donc mené cette expérience étonnante : sur un troupeau de 62 têtes, 23 bovins ont eu des yeux peints sur le postérieur. Or, après une prédation, trois bêtes manquaient... Mais aucune parmi celles affichant un regard arrière.

Les recherches se poursuivent pour confirmer cette tendance. Evidemment, les prédations ne sont pas programmées mais subies, d'où des délais dans le temps difficiles à établir pour ibtenir des résultats plus probants en termes de statistiques.

L'idée repose sur le fait que le prédateur attaque sa proie de préférence par l'arrière. Et donc, en voyant des yeux, il passe à la suivante.

Si une recette aussi simple pouvait faire baisser le nombre de victimes de prédations, les pratiques d'élevage s'en trouveraient changées. En Afrique... Et, qui sait, ailleurs ?

L'illustration ci-dessous est une copie d'écran de la vidéo ci-dessus.

  • Envoyer cet article à un ami
  • Envoyer cet article par e-mail

    Etes-vous humain ?
    captcha
Auteur :
Thumb_aj

Jeandey Antoine

Journaliste

Journaliste professionnel depuis 1987. Collaborations multiples et variées dans la presse agricole. J'ai été rédacteur en chef de JA Mag (mensuel du syndicat...

En savoir plus
  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.
x