Salons Experts :

Communiqués de Presse

  • Offre partenaire
  • Travaux-agri-180x440

Avis de l’ANSES - Retrait de l’époxiconazole : BASF a anticipé l’arrêt des ventes en 2019 et rappelle l’absence de risque pour la santé humaine

Thumb_t_l_chargement

La publication de l’avis de l’ANSES en faveur d’un arrêt de l’époxiconazole commercialisé notamment par BASF était attendue depuis plusieurs mois. BASF avait anticipé l’arrêt en 2019 des fongicides à base d’époxiconazole et l’avait rappelé d’ailleurs le 24 janvier 2019 lors d’une conférence de presse.

Depuis 2015, les quantités d’époxiconazole utilisées ont baissé de 80 % pour représenter moins de 0,1 % des tonnages de pesticides utilisés en France (moins de 50 tonnes en 2019). Moins de 10 % des surfaces de céréales en France sont protégées cette année avec ce type de fongicide.

Aucune alerte sanitaire

Comme toute molécule, l’époxiconazole a été très encadrée depuis son homologation jusqu’à son retrait du marché. Il n’y a jamais eu d’alerte sanitaire signalée par les différentes autorités européennes et françaises compétentes pendant toute la durée de mise sur le marché de la molécule.

BASF prend aujourd’hui acte de l’avis de retrait de l’ANSES et réaffirme que le produit est sans risque pour la santé humaine que cela soit pour les agriculteurs, les consommateurs ou les riverains.

L’époxiconazole est une solution fongique qui sert à protéger les cultures de céréales et de betteraves afin de garantir leur rendement et la qualité des récoltes. L’époxiconazole protège les céréales contre un grand nombre de maladies et permet d’optimiser la lutte contre les mycotoxines qui peuvent être dangereuses notamment pour les populations sensibles comme les enfants.

En savoir plus :

 www.agro.basf.fr/fr/

  • 0Commentaire
Ecrire un commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à cet article, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.
  • Ressources & fichiers
  • Offre partenaire
  • Agrimeteo-180x180