Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
5067 MembresCréer un compte

UNE TRANSMISSION « HORS CADRE » SUR DE BONS RAILS

Home_big_eta_22_semaine_23_couverture
Les trois frères Guérin, ont repris en 2018 les parts de la SARL Delisle en 2018 et ses quatre salariés, à Vexin-sur-Epte dans l’Eure. Les bonnes relations avec les époux cédants et la complémentarité entre les nouveaux associés sont une des clés de la réussite de l’installation des jeunes.
Céder son entreprise hors cadre familial quand on part à la retraite n’est pas une chose facile. Il aura ainsi fallu près de trois ans aux époux, Jean-Claude et Patricia Delisle, pour transmettre les rênes de l’entreprise créée par Jean-Claude en 1972. Mais pour Aymeric, Matthieu et Raphaël Guérin, les trois frères repreneurs, l’opération effective depuis le 1er janvier 2018, n’était gagnée d’avance. « Nous sommes issus du milieu agricole avec des parents agriculteurs. Cependant gérer, un secteur, une clientèle, était notamment pour nous un nouveau savoir-faire à acquérir », reconnaît Aymeric. Le rôle de Patricia et de Jean-Claude a ainsi été essentiel et encore aujourd’hui, les associés continuent d’avoir de très bonnes relations avec eux. Ils continent d’ailleurs de leur louer leur hangar principal et Jean-Claude continue parfois de leur envoyer des clients… Les quatre salariés fidélisés par les cédants participent également au succès de cette continuité.
Racheter une entreprise a également un coût qui pèse pour plusieurs années dans l’économie d’une structure. Aujourd’hui les frères cherchent ainsi encore à consolider l’activité et à améliorer leur rentabilité. Mais même si le rachat des parts pèse lourd, cela a permis aux jeunes de démarrer tout de suite avec une trésorerie et une entreprise saine financièrement. « Le fait d’avoir conservé l’ancien comptable qui connaissait déjà très bien
la société a été un vrai plus », complète Matthieu. Avant de reprendre la SARL, les frères ont aussi posé cartes sur table concernant leurs objectifs professionnels. Cela leur a permis de se répartir clairement les rôles et d’être aujourd’hui très complémentaires. Aymeric s’occupe ainsi de la clientèle d’élevage et Raphaël des grandes cultures. Matthieu quant-à lui s’occupe de la partie administrative en plus de son emploi de salarié à plein temps chez Suez.

Agricole à 100 %

Battages, ensilages, semis en ligne, semis de précision, fauchage, récolte des pailles, enrubannage (rond et carré), épandage, autochargeuse, prélèvements de reliquats… Depuis le rachat, l’entreprise a continué de se développer à 100 % dans les activités agricoles qui lui permettent de ne jamais avoir de temps mort. « Situés entre le Vexin et le pays de Bray, nous avons la chance de couvrir un secteur couvrant différentes zones climatique et avec une belle complémentarité entre l’élevage et les grandes cultures », constate Raphaël. Les associés font d’ailleurs régulièrement le lien entre les éleveurs et les céréaliers, ce qui leur apporte des chantiers comme la récolte de pailles.
En trois ans, les trois frères ont déjà renouvelé une bonne partie du parc matériel. L’ensileuse partira elle aussi bientôt pour être remplacée. A chaque renouvellement, les associés réfléchissent aux équipements et options qui peuvent être ajoutées pour améliorer l’efficacité et se différencier. Tous les associés conduisent aussi les machines cela permet de faire du lien avec les chauffeurs et de mieux détecter les points d’amélioration. Les entrepreneurs font aussi partie du syndicat FNEDT. C’est aussi un réseau avec des opportunités pour des prêts de matériels par exemple.
De gauche à droite, Virginie Delisle (qui a repris à ses parents en 2015 l’activité de travaux de A à Z), Aymeric Guérin, Matthieu Guérin, Patricia et Jean-Claude Delisle, et Raphaël Guérin.

Texte: Alexis Dufumier

Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Rédaction Wikiagri
Thumb_avatars_h02

  • Vous aimerez également
  • Home_couverture_eta_07_semaine_22

    UN SECTEUR ÉLARGI POUR AMORTIR LE PARC

    À proximité du littoral, l’entreprise Tual compte sur la diversité des situations de son territoire pour faire des économies d’é...

  • Home_couverture_semaine_19

    UNE RELATION « CLIENT » À LONG TERME

    Quarante ans d’entreprise c’est aussi quarante ans de relations avec les clients et avec les partenaires ». Pour son anniversaire des « quarante &...

  • Home_couverture_s19_eta_23

    UNE ETA AUX PORTES DE LA VILLE

    Pour faire face à la baisse du nombre d’agriculteur dans son secteur, l’ETA Chaillou a développé des activités liées à l...

  • Home_couverture_2

    La SARL Lecarpentier dégage de la rentabilité pour ses clients

    Le Cotentin à l’Ouest, le bocage au Sud et la plaine de Caen à l’Est. À Longuessur- Mer sur le littoral des plages du débarquement...

  • Home_1-44

    Expérimentation : Le collectif pour avancer plus vite

    Expérimentation : Le collectif pour avancer plus vite Samuel Honoré mène des essais culturaux en lien avec le Geda de l’Artois. Il est convainc...

  • Home_moissac_musique_vigne_julien_custody

    Insolite, écoutez la musique qui fait pousser les vignes !

    [vidéo avec musique + article] Six vignerons du très réputé vignoble du chasselas de Moissac, dans le Tarn-et-Garonne, tentent de réduire l...

  • Home_bi_re_du_gers_600x300

    Dans le Gers, il cultive du houblon et produit de la bière

    Depuis près de deux ans un jeune viticulteur du Gers cultive de l’orge mais aussi du houblon. Car il a lancé sa production de bière 100% paysanne. ...

  • Home_ferme_800_veaux_gers_salari_

    Polémique dans le Gers autour d'une "ferme des 800 veaux"

    Près de Auch dans le Gers, un projet agricole soulève de multiples oppositions sur fond de bataille syndicale. La Confédération paysanne év...

  • Home_maxime_boucaud_bergerie

    Dans le Tarn-et-Garonne des amoureux du fromage sauvent une bergerie

    Belle histoire : 225 contributeurs viennent de sauver une bergerie-fromagerie artisanale du Tarn-et-Garonne en donnant à Maxime Boucaud l’opportunité...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • Accéder aux articles bloqués
  • Recevez l'actualité agricole
  • Recevez des alertes météo
Créer Un Compte Gratuit