Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
5212 MembresCréer un compte

Travail du sol: moduler au doigt et à l’œil

Home_big_eta_16_semaine_39_bis_couverture

Les outils de travail du sol embarquent toujours plus de vérins. Pour améliorer le confort du conducteur et s’adapter au mieux aux conditions de sol, dans l’im- médiat. Pour soulager les machines et les organismes vivants du sol, à terme.

La maîtrise de la profondeur de travail a imposé l’usage du rouleau, la finition a justifié le montage d’éléments de nivellement. Et si chaque constructeur se distingue encore par son mode de réglage – axes, broches, crémaillières, etc – le vérin hydraulique est sur le point de s’imposer. Question de confort, bien-sûr. Question d’évolutivité, aussi : alors que les outils de caractérisation des sols se développent, le travail du sol à profondeur variable (ou “variable- depth tillage”) apparaît avec des promesses évidentes : assurer le travail de décompactage ou de mélange de résidus le plus rapide, sans augmenter la consommation de carburant et l’usure des pièces travaillantes. Limiter le travail à son strict nécessaire présenterait aussi des bénéfices agonomiques.

L’intensité, par défaut

Le travail du sol vise à supprimer les zones de com- paction, favoriser un drainage immédiat, éliminer des adventices ou encore déranger des agresseurs... Mais qu’il s’agisse des vers de terre bénéfiques à la porosité, ou des bactéries et champignons transformant la matière organique et recyclant les éléments minéraux, personne ne sort indemne d’une intervention agressive. Pourtant, sur le terrain et dans les bureaux d’études, on valorise aujourd’hui des outils bouleversant profondément la structure. En raison de rotations impliquant un rapport C/N défavorable et la mauvaise décomposition des pailles qui en résulte, ou encore du développement des couverts végétaux à forte biomasse. Et la probable suppression du glyphosate ne devrait pas inverser la tendance.

Le Lemken Koralin reçoit deux rangées de disques de 510 mm sur lames de ressort (issus de l’Heliodor) pour couper et mélanger les végétaux. Puis des dents à sécurité non-stop distantes de 30 cm, et dotées de socs patte d’oie de 350 mm pour le scalpage, ou de socs à pointe carbure pour un travail plus profond. Suivent, enfin, des rouleaux ou herses peignes. Adapté aux passages successifs à des profon- deurs distinctes, le Kaolin sera proposé dès 2020 dans des largeurs de 6,60 et 8,40 m.

Kuhn profitera de l’Agritechnica pour présenter ses nouveaux Optimer L9000 et L12000 associant deux rangées de disques de 510 mm, et un double rouleau. Objectif : couvrir 18 ha/h à 15 km/h. Repliables en cinq sections au gabarit routier, ils reposent au travail sur le double-rouleau arrière, et sur plusieurs grandes roues avant montées sur parallélogramme. L’ensemble autorise ainsi un réglage en continu de la profondeur de travail, depuis la cabine.

Les outils combinant dents et disques (Horsch Tiger MT, Väderstad TopDown, Kuhn Performer, etc) se sont ainsi imposés chez tout grand constructeur. Mais est-il raisonnable de faire travail- ler systématiquement tous les organes de ces outils gourmands en puissance ? Au sein d’une même parcelle, la quantité de résidus ou d’adventices peut varier, tout comme la profondeur de compaction. Les conditions climatiques peuvent impliquer des zones totalement dépourvues de résidus (résultant d’une battance ou d’hydromorphie, par exemple) tandis que d’autres seront couvertes de biomasse (ex : culture versée, non-récoltée), ou gravement marquées par le passage des automoteurs.

Maîtriser chaque intervention

Ainsi l’Amazone Céus comme le Kuhn Performer, autorisent désormais un travail plus agressif de l’un ou l’autre des compartiments – dents et/ou disques – afin de parvenir au résultat désiré. Si l’on écarte la concep- tion initiale du châssis, qui doit permettre de dissocier leur action, l’adoption de vérins suffirait à répondre au challenge posé par la variabilité des conditions de travail. Dans la mesure où le conducteur dispose des compé- tences nécessiares pour adapter son intervention.

L’Amazone Céus autorise un travail distinct des disques et dents, pour éviter une dépense excessive d’énergie lorsque le résultat voulu peut être atteint sans faire tra- vailler tous les organes.

La multiplication des vérins est un premier pas vers un travail du sol dit “intelligent”. Chez Lemken, il s’est matérialisé dès 2015 sur le déchaumeur Karat semi-porté avec un vérin additionnel au niveau du point d’articu- lation du châssis situé derrière les dents. Un système baptisé « ContourTrac » part du principe que la charge sur les roues de jauge est constante en terrain plat. Il cherche donc à la maintenir pour assurer une profondeur de travail constante, sur les bosses comme dans les creux.

Kverneland, pour sa part, va franchir un nouveau pas avec le déchaumeur à dents semi-porté Turbo « i-Tiller » qui autorise l’ajustement continu de la profondeur et des organes de nivellement depuis la cabine. Un contrôle dynamique de traction transfère la charge des roues de contrôle avant vers l’essieu arrière du tracteur, et peut modifier la pression en conditions vallonnées. Kverne- land propose aussi une protection du châssis contre les surcharges (obstacles ou forces latérales préjudiciables), relevant la machine si un excès est détecté. Qu’ils soit lié à la zone, à la configuration, à une méprise ou au laxisme du conducteur.

Le Turbo T « iTiller » de Kverneland multiplie les vérins et capteurs, afin de régler la profondeur depuis la cabine, proposer un transfert du poids des roues de jauge avant vers l’arrière du tracteur, et relever automatiquement l’outil en cas d’effort excessif.

Vers la modulation en temps réel

Chez Köckerling, le système de réglage en continu « EasyShift » (sur Vector ou Rebell Profiline) modifie la position des roues de jauge avant, un système de tirants agissant alors sur le rouleau arrière : le châssis évolue parallèlement au sol. Le constructeur allemand a ainsi pu expérimenter la prochaine étape : une modification en continu des réglages sur une consigne fournie par une carte de modulation, ou directement par un capteur tel que le TopSoil Mapper.

Les capteurs capables de caractériser le sol en temps réel, donc d’adresser immédiatement une consigne, laissent entrevoir un pilotage continu de la profondeur de travail sans intervention du conducteur. Ici, le capteur TopSoil Mapper est associé à des déchaumeurs Köckerling dotés du réglage continu « EasyShift ».

Capable de caractériser en temps réel le sol (texture, humidité, zones de compaction) par induction électroma- gnétique, ce capteur désormais commercialisé par CNH au travers de l’offre AgXTend, ouvre la voie à une modulation automatique de la profondeur. A la clé: l’optimisation de la consommation de carburant, l’augmentation du débit de chantier, une amé- lioration de la structure et une réduction du risque de casse dans les sols superficiels. Il paraît encore délicat d’estimer le retour sur investis- sement (NB : le capteur monté sur le relevage avant, pourra aussi intervenir le reste de l’année pour caractériser les sols de la clientèle). Mais l’expérience accumulée par la structure de conseil britannique Soyl – qui elle, a conçu dès 2014 le système « GPS AutoDepth » pour valoriser ses cartes de modulation sur des décompac- teurs – révèle un gain en carburant de l’ordre de 20 %. Reste à savoir si cette économie sera suf- fisante pour amortir l’investissement, ou encore si le client serait prêt à consentir un tarif plus élevé quand le travail réalisé par l’entrepreneur est prouvé par une carte. Tant que la connecti- vité Isobus ne s’est pas généralisée sur les outils de travail du sol, les ETA disposent encore de quelques temps pour y répondre.

Texte: Guillaume Le Gonidec

 

 

Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Rédaction Wikiagri
Avatar_blank

Equipe de rédacteurs Wikiagri

  • Vous aimerez également
  • Home_eta_18_semaine_48_couverture

    Maintenance : qui gagnera la bataille des Pièces ?

    Tirer le meilleur parti du budget d’entretien d’un parc de matériels n’est pas une mince affaire. Surtout pour qui veut se prémunir au maximum...

  • Home_eta_20_semaine_48_couverture

    Un outil d’andainage sur-mesure pour le colza semence

    Les andains de colza sont déposés sur les cannes afin de ne pas toucher le sol et d’être suffisamment aérer pour sécher.   ...

  • Home_wiki_48_semaine_47_bis_couverture

    Les clés pour optimiser sa « pulvé »

    Pour parvenir à l’optimum, c’est toute la chaîne de pulvérisation qui doit être maîtrisée. Une pulvérisation r&e...

  • Home_eta_18_semaine_47_couverture

    Démocratiser le semis direct

    Laurent Proust a fait le choix de proposer une prestation de semis direct à ses clients en investissant dans un Gigante Pressure de Maschio Gaspardo. Conscient des...

  • Home_eta_14_semaine_47_bis_couverture

    Chaîne verte: Pas de goulotte d’étranglement

    Trois largeurs de chenilles sont proposées sur la Terra Trac, dont des 635 mm contenant le gabarit sous les 3 mètres et doublant la surface de contact avec le s...

  • Home_eta_14_semaine_46_bis_couverture

    « Ma Katana travaille six mois par an »

    À la tête d’une exploitation agricole et d’une entreprise de transport, François Cousin a créé en 2016 la SAS Agrico pour r&eacu...

  • Home_eta_19_semaine_46_image_4

    Nouveautés ensileuses automotrices

    KRONE - Boost à louer Votre Big X 680 est à la traîne? Redonnez lui donner du souffle avec l’offre XtraPower. Par le biais de sa plateforme www....

  • Home_img_9416

    Une herse étrille de haute précision chez Carré

    À l’occasion de ses journées VIP, qui se tenaient du 3 au 5 novembre à la Roche sur Yon en Vendée, le constructeur Carré a pré...

  • Home_12-11-2021_couverture

    Des « boîtes noires » connectées dans les ETA

    Le boîtier Karnott embarque en plus d’un capteur de géolocalisation, des capteurs gyroscopiques et de vibration qui ont la capacité de donner des in...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • Accéder aux articles bloqués
  • Recevez l'actualité agricole
  • Recevez des alertes météo
Créer Un Compte Gratuit