Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
5377 MembresCréer un compte

Semis, l’innovation dans la précision : les nouveautés 2020

Home_big_img221

L’électrification des distributions a, ces dernières années, accéléré sensiblement la cadence des semoirs monograines, désormais habilités à travailler au-delà de 10 km/h, à couper chaque rang un à un, et même de pouvoir moduler la dose de semence. Il est également question de polyvalence avec des châssis conçus pour faire évoluer les écartements de semis et donc de passer d’une culture à l’autre. Voici les récentes nouveautés en la matière.

Amazone : le Precea sème à 15 km/h

© Amazone

Pierre angulaire du Precea, nouveau semoir de précision ; son unité de distribution fonctionnant par surpression. La turbine génère un flux d’air qui conduit la semence de la trémie (55 l) jusqu’au disque sélecteur, fermant lui-même hermétiquement l’unité de dosage. Lors de la rotation du disque, un sélecteur de double, réglé selon trois niveaux éjecte les surplus. Une fois les graines séparées et sélectionnées, elles sont acheminées vers la canule d’expulsion. C’est à ce moment que la pression d’appui sur le disque de sélection est interrompue et la graine est propulsée dans la canule. Un capteur optique logé en amont surveille la sélection et affiche les manques et doublons sur le terminal. La distribution des éléments est entraînée mécaniquement pour le Precea Special (12 km/h max.) et électrique sur le Precea Super (15 km/h max.), offrant la possibilité de gérer les distributions indépendamment et depuis le terminal en cabine. La version CC est couplée avec une trémie à engrais de 920 ou 1250 litres et un doseur électrique, pour une modulation précise.

La mise en terre est assurée par les disques PreTeC (220 kg de pression max) avec le réglage mécanique ou jusqu’à 400 kg avec la commande hydraulique. Dans les deux cas, une roulette de réception est placée derrière les disques ouvreurs pour plaquer les graines au sol. Les disques sont bordés par des roues de rappui et suivis de roulettes de fermeture. Des micro granulateurs à entraînement électrique et d’un dispositif de fertilisation, mécanique ou électrique, utilisant des doubles disques pour l’incorporation de l’engrais sont proposés.

Le Precea 3000 est un modèle fixe alors que le 4500 -2 possède un châssis télescopique, proposé en version simple, double pour un gabarit routier inférieur à 3 mètres, et variable. Cette dernière permet de modifier l’écartement de l’inter rangs. Pour toute la gamme, le constructeur propose des inter-rangs de 45 à 80 cm.

© Amazone

Horsc : un profil routier pour le Maestro CV

© Horsch

Avec le Maestro CV, le constructeur allemand propose un nouveau châssis avec repliage des éléments au-dessus de la trémie, pour une répartition optimale du poids et donc un confort accru au transport. Il est possible d’employer des trémies individuelles de 70 litres mais également, pour un gain de temps et de confort, une trémie MTS centralisée et compartimentée pour l’engrais (3000 l) et la semence (800 l). Un réservoir de 320 litres contient les micro-granulés. La pression des éléments semeurs est ajustable électriquement de 150 à 350 kg et automatiquement en option (Autoforce). Pour ce semoir proposé en 8, 9 et 12 rangs, Horsch propose au choix des pneumatiques de dimensions 710/50r26.5 ou jumelés 270/95r36.

Kuhn : le Maxima 3 accède à la modulation de dose

© Kuhn

Entraîné électriquement, cet élément de semis était prédestiné à la modulation de dose de semence rang par rang. Grâce à une mise à jour de son software, il peut s’appuyer sur une carte de modulation chargée sur le terminal Isobus du tracteur. Les densités de semence varient alors en fonction des hétérogénéités de sol. Si le semoir passe sur deux zones différentes en même temps, chaque rang de la machine respecte les consignes de semis de la carte de préconisation.

Les avantages sont d’abord économiques, avec un gain de semence de l’ordre de 2 à 3 %mais également agronomiques. L’adaptation de la densité de semis en zone limitante permet de réduire le stress hydrique et de favoriser l’accès aux ressources des cultures implantées. Le constructeur indique un rendement pouvait s’élever de 5 à 8 % en fonction de l’hétérogénéité des sols.

Maschio Gaspardo : un élément adapté à toutes les situations

© Maschio

L’Italien suit la tendance actuelle des semoirs de précision capables d’atteindre 15 km/h avec sa gamme Chrono. Caractérisée par un élément entraîné électriquement, avec transport de la semence sous pression, elle offre jusqu’à 300 kg de pression par élément et dispose du système Airspring composé d’un coussin d’air qui permet d’obtenir une plus ou moins grande amplitude de pression afin de s’adapter à tous les types de sols.

Dans cet esprit, l’Italien décline deux nouveaux modèles, 306 et 708 prévus pour une implantation conventionnelle, simplifiée, voire même en direct. Le Chrono 306 est un modèle 6 rangs disposant d’un châssis porté télescopique avec écartement fixe de 70, 75 et 80 cm. Semi-porté, le 708 est un modèle 8 rangs avec écartement 70 ou 75 cm. Les deux semoirs pourront être équipés pour la fertilisation, avec des cuves de respectivement 1200 et 1600 litres.

Monosem : un semoir monograine pour les semis de céréales

Monosem ouvre de nouvelles possibilités de semis avec un semoir doté de 17 éléments semeurs Monoshox NG Plus M ou NG Plus 4 espacés de 25 cm. Équipés de roues de jauge et de trémies étroites ainsi que d’un bloc tasseur arrière compact, ces éléments sont aptes à semer un large éventail de semences, dont des céréales et même des cultures implantées plus habituellement au monograine, avec des écartements de 50 ou 75 cm.

Polyvalent, il a été conçu de pair avec la nouvelle bineuse Multicrop Compact, adaptée à des inter-rangs de 18 à 65 cm. L’élément compact dispose d’une roue avant étroite de 380×65 mm dont le réglage du contrôle de la profondeur de travail s’effectue rapidement à l’aide d’un levier cranté. Il peut recevoir jusqu’à 3 outils (socs, cœurs, lames Planet, Lelièvre…) et plusieurs accessoires complémentaires (peignes, moulinets, herse étrilles, disques de buttages et protège-plants). Les supports de ces outils sont positionnés au plus près de la roue ce qui rend l’élément très court, pour une plus grande précision de binage et le relevage hydraulique indé- pendant des éléments peut être géré par GPS.

Precision Planting : profondeur régulée

© Precision

L’Américain, filiale du groupe AGCO, porte bien son nom. Grâce au SmartDepth, il contrôle la profondeur de semis automatiquement et avec précision en fonction des conditions rencontrées, notamment lorsque le sol est humide. Pour ce faire, l’opérateur définit une plage de semis, c’est-à-dire une profondeur minimale et maximale, et indique la valeur minimale d’humidité. Pendant le semis, SmartDepth mesure et lit en temps réel les différents niveaux d’humidité à différentes profondeurs. Simultanément, il augmente automatiquement la profondeur de semis si nécessaire, à l’aide d’un actionneur électrique. De cette façon, chaque graine bénéficie d’une humidité du sol adéquate pour une meilleure germination.

Sola : châssis télescopique et repliable

Chez Sola, l’Omnia est un semoir monograine à châssis télescopique repliable doté de 12 rangs. Ajustable hydrauliquement de 45 à 75 cm en deux minutes, il s’arme d’éléments Prosem Elektra à entraînement électrique permettant un pilotage Isobus, la coupure rang par rang et la modulation de dose de semis. Cet appareil peut être associé à une trémie frontale avec - doseur à entraînement électrique et se voir compléter de deux micro granulateurs électriques.

Väderstad, la gestion de jalonnage intelligente

© Vaderstad

Väderstad offre de nouvelles possibilités à ses Tempo V 6-12 portés avec le WideLining, une solution primée d’une médaille d’argent lors du salon Agritechnica 2019. Automatiquement, il gère le jalonnage et permet à l’agriculteur d’épandre du lisier ou pulvériser une parcelle de maïs sans avoir à réduire le potentiel de rendement de la parcelle. Au lieu de localiser les passages de roues pour l’épandeur à lisier en coupant certains éléments semeurs, le WideLining change automatiquement l’espacement des rangs sur le semoir. Lors de la création des passages de roues pour l’épandeur ou pulvérisateur, il demande automatiquement au semoir Tempo de régler l’espacement des rangs via l’application E-Control sur iPad, pour créer deux passages de 105 cm. Les jalons sont créés en réglant hydrauliquement l’emplacement des éléments à quatre rangées sur le châssis du semoir. Ainsi, l’espacement des rangs entre les éléments semeurs à côté des passages de roues passera de 75 cm à 60 cm.

Par exemple, pour un semis de maïs avec un semoir de 8 rangs et avec un épandeur d’une largeur de 18 mètres, le Väderstad WideLining sèmera avec une densité de + 8,3 %.

Par ailleurs, le constructeur suédois propose sur ses Tempo L de 12 à 24 rangs une distribution centralisée avec seule trémie de 3 000 litres, permettant de s’affranchir du remplissage individuel des trémies individuelles.

© Vaderstad

M. B.

Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 0
  • 1
  • 0
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : redaction wikiagri
Avatar_blank

  • Vous aimerez également
  • Home_desangosse_-_620_x_260

    HVE : un bon indice avec LE 846

    L’emploi du LE 846® pour 100 L/ha de bouillie avec une buse XR 110 02 à 2b et 8km/h, améliore la couverture de pulvérisation (photo de droite) ...

  • Home_desangosse_graph_-_620_x_260

    FORMULATION IN-TECHTM : un couteau-suisse des adjuvants

    L’innovation adjuvante homologuée en 2021 améliore ou sécurise l’efficacité d’une large gamme d’applications phytosanitair...

  • Home_gros-tracteurs-wikiagri-5

    Les tracteurs les plus puissants du monde en vidéo

    Diffusée sur YouTube, la chaine américaine World Of Tractor propose une vidéo de tracteurs maous costauds, à couper le souffle : des engins g...

  • Home_depliant_process_-_620_x_260

    Les biostimulants, une solution d’avenir

    De l’algue Ecklonia maxima, à la croissance de 30 cm par jour, sont extraits des principes actifs qui renforceront les cultures Les biostimulants sont reconn...

  • Home_e-eryxsvuaamvbb

    L’influence de l’ouragan Ida sur les marchés

    L’ouragan Ida qui a frappé le sud des USA fin août a engendré des dégâts sur les ports maritimes du Golf du Mexique. Suite à ces...

  • Home_silice_pomme_pascal_9644

    Redécouvrez tous les bienfaits d’un apport de silice

    Par son effet double vitrage, le silicium protège les fruits des aléas climatiques et leur apporte de la résistance face aux chocs. La silice est un ...

  • Home_port

    L’Ukraine exporte déjà ses futurs maïs

    Avec des conditions climatiques très favorables à la culture du maïs jusqu’à présent, les prévisions de production de maïs ...

  • Home_spring_wheat

    La production de blé russe décevante

    Depuis plusieurs semaines, le prix du blé Euronext est élevé en grande partie grâce au bilan tendu du maïs. Les éléments sont di...

  • Home_capture

    Récolte 2021 : plus de blé fourrager français qu’attendu ?

    La moisson de blé 2021 n’est pas encore terminée que des craintes sur les quantités et les qualités se font déjà ressentir&nbs...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • Accéder aux articles bloqués
  • Recevez l'actualité agricole
  • Recevez des alertes météo
Créer Un Compte Gratuit