Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
5448 MembresCréer un compte

Renouvellement ou acquisition de matériels agricoles : du financement sur mesure

Home_big_wiki_49_semaine_14_bis_couverture
Jean Louis Lebeau, Responsable animation commerciale agriculture au Crédit Mutuel
 
Le mode de financement d’un matériel agricole se cale sur l’usage qui en est fait. L’évolution technologique des nouveaux matériels ne constitue pas un frein à leur financement. Mais il reviendra toujours à l’agriculteur de faire le bon choix. 
 Depuis le 1er janvier dernier, les demandes de financement de matériels agricoles Actimat réalisées chez des concessionnaires sont digitalisées. En quelques clics, les concessionnaires collectent sur leur application les informations nécessaires pour constituer un dossier de demande de prêt. Ils le transmettront ensuite au siège de leur banque, charge à cette dernière d’y apporter une réponse favorable ou pas, en accordant ou pas le prêt. Pour prendre sa décision, la banque s’appuie toujours sur les comptes de résultat et sur le bilan de l’exploitation de son client. 
« La nouvelle application Actimat a fait un buzz auprès des concessionnaires, se réjouit Jean Louis Lebeau, Responsable animation commerciale agriculture au Crédit Mutuel. Facile d’emploi, les concessionnaires l’utilisent pour faire des offres de financement (cf. encadré) et pour constituer des demandes de prêts ». Le recours à cette application a amplifié, à l’échelle du Crédit Mutuel, la reprise de l’activité bancaire observée au niveau national par tous les autres groupes. En un an, 30 % de dossiers en plus ont été constitués. Mais le moteur de la reprise de l’investissement dans les exploitations est avant tout la hausse des prix agricoles et le déconfinement de l’économie française. 
L’application Actimat réduit les erreurs de saisies et surtout supprime « la paperasserie ». 
 

L’essor du crédit-bail

Mais le financement Actimat proposé par les 2 700 concessionnaires partenaires porte, aussi comme sa version « papier » initiale, sur le crédit à l’acquisition et sur le crédit bail. En plein essor, ce dernier représente 15 à 20 % des ventes de matériels (cf. encadré). 
Depuis le mois de juillet dernier, l’activité crédit s’essouffle. Compte tenu des délais de livraison très longs des matériels convoités (jusqu’à 18 mois), les agriculteurs diffèrent parfois leurs projets. 
Les modes de financement des matériels se calent en fonction des besoins des agriculteurs et de l’usage dont ils font des machines. Depuis la disparition des déductions fiscales pour investissement (DFI), les matériels agricoles ne sont plus acquis et remplacés pour des raisons fiscales. Les dotations pour épargne de précaution donnent aux agriculteurs les moyens d’employer à leur guise l’argent épargné. 
 

La location 

L’évolution des systèmes d’exploitation fait évoluer ces modes de financement. Or le marché du matériel agricole est de plus en plus un marché de prestations de services. Aussi, la location financière est dans l’air du temps. Le concessionnaire donne la possibilité aux agriculteurs de louer à l’usage le matériel convoité (une saison ou un volume d’heures). Et en retour, la banque accorde à l’agriculteur les fonds nécessaires pour payer cette location. Aussi, le concessionnaire reste propriétaire du matériel. Et une fois l’engin restitué, il le revend d’occasion ou le loue à l’usage, moyennant une nouvelle allocation financière accordée par le banquier. 
Au fil du temps, les prêts matériels seront de plus en plus accordés à des Cuma ou à des entreprises. Pour ne pas être suréquipés, les agriculteurs délèguent de plus en plus les taches les plus spécialisées. En jeu, la rationalité de leurs coûts de production. 
Pour autant, ils chercheront toujours à rester propriétaires des matériels qu’ils utilisent quotidiennement. Aussi, les banques continueront à accorder des prêts individuels pour les financer. 
 

Le crédit-bail

Le matériel financé par crédit-bail n’appartient pas à l’emprunteur. La banque garde la main sur le bien. 
La TVA du matériel loué est prélevée sur les loyers et lissée sur toute la durée du contrat. 
Sur le compte de résultat, les loyers sont déductibles du résultat imposable comme n’importe quelle charge d’exploitation. Enfin, le matériel ne figure pas à l'actif du bilan et aucun prêt n’est mentionné au passif. Le ratio d’endettement reste inchangé. 

 

Auteur: Fréderic Henin

Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Rédaction Wikiagri
Avatar_blank

Equipe de rédacteurs Wikiagri

  • Vous aimerez également
  • Home_capture_5

    Assolement 2023, des engrais trois fois plus chers qu’en 2021

    Moissonneuse dans les champs de blé en France - Thierry Ryo   Comment prévoir son assolement à un an en période d’inflation des...

  • Home_capture_1

    PAC 2023-2027 et transition écologique

    Recycler les déchets agricoles donnerait accès aux aides éco-régimes   La société A.D.I.VALOR fédère un ...

  • Home_eta_29_semaine_19_couverture

    Optimiser ses chantiers sans se tromper

    Quelle largeur de faucheuse dois-je investir ? Quel tonnage doit faire mon prochain épandeur de fumier ? Une moissonneuse-batteuse plus puissante et donc plus ch&egrav...

  • Home_mars_2022_-_620_x_260

    Les Cuma indétrônables, solidaires et performantes

    Stéphane Chapuis et Ines Tayeb Les Coopératives d’utilisation de matériels agricoles sont toujours en vogue. Les Cuma savent répond...

  • Home_wiki_49_semaine_13_couverture

    Accès à la terre : prêt participatif, plateforme, régulation et digitalisation : l...

    Emmanuel Hyest, président de la FNsafer lors d'un congrès   L’agriculture attire les investisseurs. Les Safer, remplissent une mission d&...

  • Home_wiki_49_semaine_12_couverture

    FEVE booste l’installation et la transmission

    Vincent Kraus et ses deux collègues, Astrid et Simon   La start-up Fermes En ViE (Feve), créée en 2020, étend l’épargne ...

  • Home_economie_courtier_immobilier_achat

    Offrir aux porteurs de projets un cadre rassurant

    Accorder des prêts avantageux pour inciter des agriculteurs à s’installer ne suffit plus. Les banques doivent offrir une palette de services contribuant &a...

  • Home_wiki_49_semaine_11_bis_couverture2

    Financement de l’agriculture : innover pour installer et investir

    Francky Duchateau, Responsable Entreprises durables et Territoires pour le think tank Agr'Idées   En 2020, le ministère de l’Agriculture ...

  • Home_img150

    FORMATION: TECHNICIEN GESTIONNAIRE DE CHANTIER EN ETA

    ENTREPRISE - TECHNICIEN GESTIONNAIRE DE CHANTIER EN ETA Aujourd’hui les relations clients se professionnalisent. Exploitations et ETA gagnent en taille et en c...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • Accéder aux articles bloqués
  • Recevez l'actualité agricole
  • Recevez des alertes météo
Créer Un Compte Gratuit