Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
5418 MembresCréer un compte

Remaniement, le futur ministre de l'Agriculture sera-t-il écologiste ?

Home_big_minist_re_de_l_agriculture

Cette annonce ferait l'effet d'une bombe ! Elle est pourtant envisagée avec sérieux : le prochain poste de ministre de l'Agriculture pourrait revenir à un écologiste. Un nom circule déjà, même si l'intéressé a démenti voici quelques jours son arrivée au gouvernement.

Les récentes élections municipales ont mis en lumière une poussée écologiste dans les grandes villes de France. Le remaniement ministériel doit intervenir incessamment. Si les médias font leurs gros titres sur le nom du futur Premier ministre (qui va succéder à Edouard Philippe ?), c'est évidemment l'ensemble des postes qu'il faut redéfinir. L'ultime opportunité pour Emmanuel Macron de se repositionner avant l'échéance de 2022. Dans cette optique, et compte-tenu, donc, des résultats des municipales, il souhaiterait associer plusieurs écologistes à ce nouveau gouvernement.

Or, parmi les portefeuilles qui intéressent les écologistes, l'agriculture revêt une importance particulière. Nombre d'arguments déployés ces dernières années sont liés à l'activité agricole, notamment sur l'usage moindre, voire arrêté, des pesticides.

Un nom circule. Celui de Pascal Canfin. Ancien membre du gouvernement de François Hollande Président et Jean-Marc Ayrault Premier ministre, en tant que ministre délégué au Développement de 2012 à 2014, il est devenu ensuite directeur de WWF France avant d'être élu au Parlement européen sur la liste Lrem conduite par Nathalie Loiseau (deuxième de liste).

Il y a quelques jours, il a démenti auprès des médias son arrivée au gouvernement.

Notre information date d'après ce démenti. Il lui serait ainsi proposé un ministère de l'Agriculture "renforcé". Le profil de Pascal Canfin, considéré à la fois comme écologiste "mais pas trop dogmatique", présenterait ainsi, aux yeux des décisionnaires de l'Elysée, plusieurs garanties. La première consisterait à séparer le pouvoir ministériel des lobbys agricoles (nul doute qu'on "appréciera" ce message subliminal à la Fnsea...), la seconde serait d'éviter de pencher sur l'excès inverse, une écologie dogmatique et punitive qui ne pourrait pas être acceptée par les agriculteurs.

Un choix qui serait ressenti comme un camouflet pour la majorité des agriculteurs

Pour autant, et malgré ces précautions, il ne fait aucun doute qu'un tel choix serait considéré comme un drôle de camouflet par nombre d'agriculteurs, et pas seulement au sein du syndicat majoritaire. De la même manière que ce sont les grandes villes qui ont voté écologiste lors des récentes élections municipales, cette nomination montrerait une vision parisienne de ce que doit devenir l'agriculture, d'essence rurale tout de même.

Sans parler de dossiers très particuliers, si le nom de Pascal Canfin devait être confirmé. Pour citer un exemple : tous les bergers qui défendent le pastoralisme ne manqueraient pas de lui reprocher illico le positionnement de WWF France en faveur de la réintroduction de l'ours dans les Pyrénées. Et, plus généralement si lui ou un autre écologiste devait être nommé, tout le débat qui a trait à l'utilisation des pesticides serait relancé. Serait-il dès lors le mieux placé pour endiguer le clivage ville-campagne qui a vu naitre l'agribashing ?

Enfin, avec un écologiste à sa tête, le ministère de l'Agriculture pourrait commencer "en douceur" sa mutation en direction de celui de l'Environnement, comme l'a encore exprimé récemment Nicolas Hulot. Une tutelle ("une soumission" diraient certains) qui ferait grincer bien des dents...


Notre illustration ci-dessous est issue de Adobe.

Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 0
  • 3
  • 0
  • 2
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Jeandey Antoine
Thumb_antoine_jeandey

Journaliste professionnel depuis 1987. Rédacteur en chef de WikiAgri depuis sa création, en janvier 2012. Par ailleurs élu, adjoint au maire de Chaudon (comm...

  • Vous aimerez également
  • Home_adobestock_175902207_preview

    En Russie, le Kremlin ambitionne une hausse de 30 % de la production agricole d’ic...

    La politique agricole 2030 du président Poutine vise à renforcer la sécurité alimentaire de la Russie et sa prédominance sur les march&eacu...

  • Home_adobestock_306453125_preview

    644 Mt d’ Oléo-protéagineux dans le monde en 2022-2023: le retour de l’abondance ?

    L’augmentation de 40 Mt de de la production mondiale de graines d’oléo-protéagineuses repose aux trois quarts sur le retour de conditions climatique...

  • Home_depositphotos_64636781-stock-photo-european-union-flag-against-parliament

    Les agriculteurs et la Commission européenne vivent-ils sur la même planète ?

    Elaborée en 2018 et seulement mise en application au début de l’année prochaine, la nouvelle Pac n’est pas du tout en phase avec le monde agr...

  • Home_12109_051

    Enseignement agricole, 1 300 établissements et 199 exploitations pour former les f...

    Plus de 230 000 élèves et étudiants font leur rentrée dans 1 300 établissements agricoles ou centres de formation. Les taux de r&...

  • Home_adobestock_299896082_preview

    En Russie, les agriculteurs désespérés face à l’absence de débouchés

    Selon sovecon.ru, le prix sorti ferme de la tonne de blé oscille entre 160 € et 180 €. Les agriculteurs semblent être victimes des difficult&eacut...

  • Home_agritel_2

    Marchés mondiaux de céréales, 203 Mt de blé disponibles à l’export : un record en ...

      La demande mondiale de blé est estimée à 201 Mt selon Agritel alors que les quantités disponibles à l’export de la c&eacut...

  • Home_adobestock_188673767_preview

    Les agriculteurs sont-ils les otages de la faible compétitivité de l’industrie agr...

    En 2021, les revenus de la quasi-majorité d’entre eux restaient inférieurs à 2 smic. Selon le 11ème rapport de l’Observatoire des marg...

  • Home_adobestock_287468380_preview

    390 Mt de Soja, 78 Mt de colza : de bonnes récoltes dans le monde à l’écart du con...

    Les prévisions de production de colza et de soja dans le monde, annoncées par le CIC, augurent un retour un l’équilibre des marchés de ces d...

  • Home_adobestock_216161866_preview

    Filière bovine, la hausse des prix de la viande bovine va t-elle durer?

    Ces deux dernières années, les prix ont davantage progressé à l’étranger que dans l’Union européenne et en France en par...

  • 1Commentaire
  • #1

    un écologiste à l'agriculture ??? mais pourquoi pas un loup dans la bergerie ? les seules véritables écologistes sont les agriculteurs, avec les deux pieds dans la terre ! les soit disant écologistes sont des citadins complètement déconnectés de la planète !

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • Accéder aux articles bloqués
  • Recevez l'actualité agricole
  • Recevez des alertes météo
Créer Un Compte Gratuit