Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
4674 MembresCréer un compte

Présidentielle 2017, que dit Emmanuel Macron sur l'agriculture ?

Home_big_macron_cochon

Dans son livre intitulé Révolution, Emmanuel Macron n'a pas de chapitre dédié à l'agriculture, mais il en parle tout de même un peu, dans la partie dédiée à l'écologie.

Comme d'autres candidats à la présidentielle, Emmanuel Macron a partagé les valeurs défendues par « Le pacte pour une agriculture et une alimentation d’intérêt général » proposé par Coop de France, la Fnab et Synabio le 8 février dernier. Il a pour ambition de « faire de la France, le premier pays bio en Europe ».

Ce pacte renforcera « le pacte social » que l'ancien ministre de l'Economie de François Hollande veut « passer avec la société et le monde agricole pour permettre au plus grand nombre d’accéder à une alimentation de qualité à des prix accessibles, qui garantissent un revenu à nouveau décent aux agriculteurs ». Il en décrit les contours dans son ouvrage intitulé Révolution  « pour réconcilier en France la liberté et le progrès ».  

Mais « ce pacte social supposera une agriculture à la fois plus compétitive et plus durable », précise-t-il, persuadé que « ces exigences ne sont pas contradictoires ».

Des prix plutôt que des aides : le candidat à l’élection présidentielle est en phase avec la revendication majeure des agriculteurs... Mais sans préciser comment faire évoluer le système. « Ils ne demandent pas toujours plus d’aides. Ils souhaitent que leur travail puisse être rémunéré au juste prix. Tandis que les consommateurs attendent d’eux de leur apporter une alimentation plus saine et plus équilibrée. »

Emmanuel Macron développe ces propos dans le chapitre intitulé « Produire en France et sauver la planète » de son livre. Selon lui, il faut « mieux réguler les différentes filières, au travers de contrats qui permettent de déterminer le juste prix : celui qui permet au producteur, au transformateur et au distributeur de vivre et d’investir. Cela suppose une transparence sur toutes les marges et des accords pluriannuels qui permettent à chacun de voir venir et non pas de subir la volatilité des prix ». Il faut que... Il n'y a qu'à... Là encore, pas d'autres précisions de mise en oeuvre, juste une vue très très générale.

Dans le chapitre « Réconcilier la France », Emmanuel Macron souligne qu’il « faut aider les agriculteurs à produire et à aménager les espaces ruraux. Cela passe par un ensemble d’actions pour le foncier agricole, la transmission patrimoniale et la protection contre les aléas climatiques ». Actions qui, là encore, ne sont pas précisées davantage.

On trouve quelques autres généralités : « La diversification d’activités vers la production et la valorisation énergétique est une source de revenus qui ira croissant pour les agriculteurs. La multiplication des crises témoigne d’un modèle agricole en crise. » Ou encore : « Dans les cinq ans à venir, nous devons nous donner les moyens de compter parmi les champions mondiaux des cleantech » Ou : « C’est un enjeu pour la planète et pour notre souveraineté industrielle. On ne pourra pas produire en France comme avant. A la clé ce sont des millions d’emplois et des milliards d’économies. »

Son propos le plus intéressant tient dans son orientation générale pour l'agriculture française : Emmanuel Macron défend une agriculture qui allie économie et écologie, qui serait placée « au cœur de la politique qui sera menée en France au cours des prochaines années et au cœur des politiques que développera l’Union européenne ».

Avec le salon de l'Agriculture qui ouvre ses portes et sa visite, espérons qu'il aura à coeur d'entrer un peu plus dans le détail et dans le concret. La critique générale à son encontre d'un candidat sans programme voulant plaire à tout le monde se retrouve, pour le moment, dans ses intentions affichées pour l'agriculture juste avec des têtes de chapitre. Le salon doit fournir l'opportunité de clarifier...

 

Notre illustration ci-dessous est issue de la page Facebook d'Emmanuel Macron. Lien direct : https://www.facebook.com/EmmanuelMacron/photos/a.1893078164258094.1073741882.1535230416709539/1893078187591425/?type=3&theater

Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Hénin Frédéric
Avatar_blank

  • Vous aimerez également
  • Home_budget_europe_2021_2027

    Budget européen, un très bon placement financier pour les 27 Etats-membres

    Contributeur net ou pas, tous les pays membres de l’Union européenne savent qu’ils tireront d’importants bénéfices de leur accès...

  • Home_soutiens_agricoles_dollars

    54 pays versent 708 milliards de dollars d'aides agricoles par an

    Le soutien total au secteur - comprenant l'aide aux producteurs (536 milliards USD), aux consommateurs (66 milliards USD) et aux services environnementaux (106 milliards ...

  • Home_prix_et_marges_loi_egalim

    Revenu des agriculteurs, la loi EGAlim n’a rien changé

    Dans chaque filière, le revenu des agriculteurs et des éleveurs est d’abord lié à la conjoncture des prix. Seuls les éleveurs de porc...

  • Home_kossowski_derambarsh

    Arash Derambarsh : "Nous voulons une ville durable à Courbevoie"

    Connu pour la lutte qu'il mène contre le gaspillage alimentaire, Arash Derambarsh, vient de devenir adjoint au maire à Courbevoie, chargé du dé...

  • Home_pac_2027

    Relance économique de l'Europe, la Pac et le Green Deal passeront après

    Le coronavirus, le confinement qu'il a impliqué, et la crise économique qui en découle ont changé la donne au niveau des priorités en E...

  • Home_commerce_mondial_c_r_ales

    Après coronavirus, deux poids deux mesures entre farmers américains et agriculteurs européens

    Aux Etats-Unis, la politique agricole et une partie des 3 000 milliards de dollars débloqués pour relancer l’économie américaine vienne...

  • Home_s_bastien_alaire_banques_infos_recours

    Le débat sur le plafonnement des frais bancaires concerne aussi les agriculteurs

    Cette semaine, une proposition de loi a été rejetée mais un décret gouvernemental est annoncé : le sujet du plafonnement des frais bancaire...

  • Home_foncier_agricole_safer

    Foncier agricole, ces centaines de milliers d'hectares qui échappent au contrôle des Safer

    Les ventes de parts sociales, de biens en usufruit ou en nue-propriété, masquent des transactions foncières et financières qui échappent au...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • Accéder aux articles bloqués
  • Recevez l'actualité agricole
  • Recevez des alertes météo
Créer Un Compte Gratuit