Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
5096 MembresCréer un compte

PICK-UP : TOUJOURS PLUS !

Home_big_eta_25_semaine_25_bis_couverture
Le Nissan Navara est un peu la référence du monde des grands pick-up. Il sert de base au prochain Renault Alaskan et Mercedes Classe X.
 
Avec l’arrivée du Renault Alaskan et du Mercedes Classe X, le segment des grands pick-up n’en finit pas de s’enrichir. Avec un point commun : ils sont tous deux des produits dérivés du Nissan Navara.
Il s’appelle Alaskan et sera orné du losange de Renault. Son arrivée sur nos marchés européens est imminente. Il s’appelle Classe X et aura l’étoile Mercedes sur sa calandre. Il devrait poser ses roues sur nos routes dans quelques mois. Outre qu’il s’agit de véhicules venant enrichir une offre pick-up de plus en plus vaste, ces deux nouveaux venus ont un point commun. Ils sont tous deux des dérivés du Nissan Navara. Le Renault Alaskan comme le Mercedes Classe X en reprennent les éléments principaux. Le Renault ne diffère que par sa calandre, le Mercedes également mais sera notamment motorisé par des blocs Mercedes et prendra une orientation très haut de gamme. Pour les marchés européens, ils seront tous deux fabriqués à Barcelone en Espagne, sur les lignes de production du Navara.

Le confort en prime

Pour avoir une idée des qualités des prochains pick-up Renault Alaskan et Mercedes Classe X, il suffit donc de s’attarder sur le Nissan Navara… Le Nissan NP 300 Navara, c’est son appellation complète, est un vrai pick-up. Imposant, très grand et très haut, il se la joue gros bras, dur au mal et peur de rien. C’est sa vocation. Mais, par rapport à l’ancienne version, ce modèle apparu dans les derniers mois de 2015, s’est en quelque sorte hybridé avec un SUV. La base reste donc un pick-up au sens attendu du terme mais l’habillage tient du SUV et tend de fait vers les voitures. Le NP 300 Navara est toujours un véhicule utilitaire mais il est aussi devenu une voiture confortable. C’est cela qui frappe immédiate­ment et pour le coup, l’ancien Navara prend un vrai coup de vieux. Sur la route, le Navara nouvelle génération fait moins ressentir les aléas de la chaussée. Moins de sautillements à vide, quasiment plus de sauts de cabri à la moindre bosse. Enfin, un vrai confort ! Comment est-ce possible en conservant l’essieu arrière rigide ? Nissan a lancé un tout nouveau système de suspension arrière à cinq bras sur la version Double Cab, qui apporte confort et souplesse sans pénaliser les aptitudes du véhicule. Ce confort est de plus bien servi par de bons fauteuils disposant d’un meilleur maintien latéral. La banquette arrière est également bien plus agréable qu’auparavant. Une fois installé, on a moins l’im­pression d’avoir le dos collé à une planche, comme c’était le cas aupara­vant. C’est la nouvelle inclinaison des dossiers, même très ténue, qui fait toute la différence.

Le Navara offre donc tout l’agré­ment d’un crossover. Nouveau tableau de bord, réussi ; plus d’er­gonomie, par exemple au niveau des commandes de vitres, le constat général est plutôt flatteur. Seul le bruit moteur, notamment sur les accélérations, reste trop présent. Autre bémol, les espaces de range­ments dans l’habitacle ne sont pas assez nombreux.

Changement de moteur

Le Nissan Navara s’est aussi offert une cure de modernité stylistique. Le souhait affiché par les designers était de le rendre encore plus viril. Pour le coup, un brin bodybuildé, il semble avoir abusé de la potion magique ! Si la face avant est sans grande évolution, le capot arbore des renflements à hauteur des passages de roues. Il en devient plus massif et dégage, il est vrai, une réelle impres­sion de puissance.

Côté mécanique, le Nissan Navara a changé de moteurs. Le 2,5 litres dCI a disparu au profit du 2,3 litres. Cette réduction de cylindrée, le fameux downsizing, permet de faire baisser la consommation et donc les émissions polluantes tout en conser­vant de bon niveau de puissance. Ce bloc développe 160 ou 190 chevaux, cette dernière version disposant du double turbo. Selon Nissan, « ce nouveau moteur 2,3 litres dCi est jusqu’à 24 % plus efficace que son pré­décesseur et est aussi le plus économique et respectueux de l’environnement de son secteur ».

Côté pratique, ce Navara, d’une longueur totale de 5,33 mètres, affiche une capacité maximale de charge dans la benne d’un peu plus d’une tonne. Sur le double cabine, la benne est plus grande que sur l’ancien modèle. De 67 millimètres pour être précis, portant la longueur totale à 1578 mm. Sur le modèle cabine approfondie King Cab, cette longueur est de 1 788 mm.

Auteur: Richard Pizzol

 

Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Rédaction Wikiagri
Avatar_blank

Equipe de rédacteurs Wikiagri

  • Vous aimerez également
  • Home_eta_08_semaine_29_couverture

    L’ALASKAN, UN PICK-UP SIGNÉ RENAULT

    Un de plus ! Renault se positionne à son tour sur le marché très concurrentiel des pick-up avec l’Alaskan. Grand, athlétique et costaud, l&r...

  • Home_eta_08_semaine_28_bis_couverture

    TELESCOPIQUES: LES CONSTRUCTEURS LA JOUENT GROS BRAS

    Le constructeur allemand Kramer s’est tourné vers John Deere pour assurer la distribution de sa large gamme de télescopiques et chargeuses (Doc Kramer) ...

  • Home_eta_08_semaine_28_couverture

    TRAVAIL DU SOL ET SEMIS, L’AVÈNEMENT DU DÉCHAUMEUR-SEMEUR

    La pratique du déchaumage est de plus en plus associée au semis de couverts végétaux tandis que la localisation des engrais, elle aussi associ...

  • Home_eta_22_semaine_27_couverture

    QUOI DE NEUF POUR LES PULVÉRISATEURS ?

    Evrard : le Meteor se modernise Le Meteor version 2021 est annoncé. Développé en France par le bureau d’étude de Beaurainville (Pas-de- ...

  • Home_eta_08_semaine_26_bis_couverture

    S’EMPARER DE L’INNOVATION SHREDLAGE POUR L’ENSILAGE

    L’entreprise Dubois propose à ses clients la possibilité d’ensiler le maïs avec ce nouvel éclateur. Pour cette première ann&eacut...

  • Home_wiki_45_semaine_26_couverture

    220 ha d’apports d’engrais modulés à l’aide de Be Api

    Eric Gay (à droite) analyse avec Loic Moreau de Terre Atlantique la teneur en phosphore d’un de ses îlots de parcelle. En appliquant le programme d&rsq...

  • Home_eta_07_semaine_25_couverture

    MOISSONNEUSES-BATTEUSES, REMISE A PLAT

    A défaut d’innovation de rupture, les constructeurs poussent les différents organes dans leurs derniers retranchements. Illustration avec les systè...

  • Home_eta_22_semaine_24_couverture

    4 CHARRUES PORTÉES POUR UN TIMING DE SEMIS SERRÉ

    Située en bord de mer dans un climat doux, l’ETA Pellen commence les semis de céréales à la mi-novembre. Pour que les parcelles soient impla...

  • Home_couverture_eta_07_semaine_23

    VALORISER LE GISEMENT « PAILLE »

    La SARL Raimond, au coeur de la champagne crayeuse s’est spécialisée dans l’activité de ramassage et de négoce des pailles. Elle s&rs...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • Accéder aux articles bloqués
  • Recevez l'actualité agricole
  • Recevez des alertes météo
Créer Un Compte Gratuit