Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
5479 MembresCréer un compte

Matériels de désherbage

Home_big_cn23r0dzh2frgb8rlnevpfod1fps

Phénix Agrosystem : une herse étrille Isobus

Dévoilée lors d’Innovagri, la nouvelle herse étrille Arcadia autorise le pilotage individuel des sections.
Articulée, elle repose sur 10 éléments de 1,20 m de large pour suivre le terrain lorsqu’il est inégal. Ses 420 dents réparties sur 7 rangées (soit un passage tous les 2,8 cm) présentent un profil courbé qui leur permet de mieux s’escamoter dans le gabarit de la herse pour ne pas blesser la culture lorsque l’outil est relevé. La pression, mais également la position des dents sont ainsi ajustables indépendamment, et peuvent donc travailler dans des cultures particulièrement fragiles. Grâce à son pilotage Isobus autorise la gestion des tronçons de façon indépendante. L’Arcadia se décline d’abord dans une largeur de 12 m avec seulement quatre roues de jauge, avant d’être proposée ultérieurement en 18 à 24 m.
Photo Anne Messines
 

Stecomat lance sa marque de bineuses

Spécialiste du désherbage mécanique en France depuis 2003, Stecomat rajoute une nouvelle corde à son arc en rachetant le fabricant français de bineuses Binov à Chauvigny dans la Vienne.
Dominique Coulot, agriculteur, mais aussi tourneur fraiseur, a breveté en 2014 un élément bineur à parallélogramme inversé unique sur le marché, particulièrement bien adapté aux sols difficiles et pierreux, et qui va constituer la base des prochaines bineuses. « Prochainement, la société proposera une gamme plus large de solutions innovantes pour répondre aux enjeux agroécologiques des prochaines années » commente Niek Jansingh, PDG du groupe. Particularité de l'élément bineur, il fonctionne grâce à un système de bielles inversées qui a déjà séduit une centaine d’agriculteurs et d’entrepreneurs. Les dents de la bineuse, qui sera commercialisée sous la marque Binnove, permettront de mieux pénétrer le sol et de biner sans jamais quitter la profondeur de travail réglée par les roues de jauge.  Ainsi, la machine offre une précision de profondeur et une régularité incomparables, pour un binage de qualité dans des inter-rangs de 15 à 120 cm. Elle est adaptée pour les cultures de maïs, tournesol, soja, betteraves, sorgho, céréales, oignons, etc..
Niek Jansingh, PDG du groupe Stecomat
 

L’outil de scalpage Franquet décliné en 12 m

Il n’était jusqu’alors proposé qu’en version portée de 6, 7, 8 et 9 m, le Cultisalp se voit décliné dans une version semi-portée de 12 mètres.
Le Cultiscalp est un scalpeur mécanique, donc un outil de désherbage qui se veut polyvalent, capable de déchaumer et scalper les adventices et repousses de cultures à des profondeurs plus ou moins faibles, de 2 à 8 cm. Il nécessite par conséquent entre 30 et 40 chevaux seulement par m selon le travail effectué. Cette déclinaison de 12 m reprend les points forts des modèles portés tels que ses quatre rangées de dents Herkules (70×12 mm) avec socs patte d’oie de 200 mm, pour un recouvrement de 4 cm. Le châssis conçu en 5 panneaux articulés repose sur pas moins de huit roues de jauge uniquement situées à l’avant, et dont la position est ajustable hydrauliquement, permettant de faire varier la profondeur de travail depuis la cabine du tracteur. Ces roues servant également lors des demi-tours. Pour niveler les résidus et plantes scalpées en vue d’accélérer leur dessiccation, Franquet a opté pour des herses à trois rangées de peignes. 
Au transport, le châssis se replie en longueur de la même façon qu’un déchaumeur à disques Carrier chez Väderstad, mais s’en distingue par ses éléments qui travaillent à l’intérieur du gabarit, ce qui permet de respecter un gabarit routier à moins de 3 m. Deux grandes roues supportent l’outil dans ses déplacements.
Photo Franquet
 

Steketee désherbe les pommes de terre et carottes

Avec le Steketee EC-Ridger, Steketee (marque du groupe Lemken) propose désormais une solution de désherbage mécanique pour les pommes de terre et les carottes
Adapté à la technique du buttage, le Steketee EC- Ridger est prévu pour une largeur de rang de 75 cm. Son travail se déroule en trois étapes : les disques de binage coupent les adventices sur la butte et sur les flancs, des dents vibro ameublissent les espaces entre les buttes, et des corps butteurs redonnent à la butte la forme souhaitée. Actuellement, trois variantes de l’outil sont disponibles :
- L’EC-Ridger 5 est une variante de l’outil avec des éléments basiques légers pour le travail sur la butte et ses flancs. Il est disponible en montage frontal ou arrière et convient aux sols légers et aux petites cultures qui ne nécessitent pratiquement pas de buttage.
- L’EC-Ridger 7 est monté à l’arrière et utilise l’élément de binage TRS, particulièrement adapté aux conditions difficiles. Il peut être complété par un protège-feuilles qui évite d’endommager ou d’ensevelir les cultures lors du binage latéral et du buttage. Pour une utilisation dans des sols légers, les corps butteurs peuvent être remplacés par des disques billonneurs. Pour les conditions plus lourdes, il est possible d’ajouter une sous-soleuse.
- L’EC-Ridger 9 est également monté à l’arrière. Il est composé de différents modules d’outils afin de s’adapter aux conditions changeantes et aux stades de croissance des plantes. Un module avec des socs de binage pour le sarclage sur les buttes et un module avec des disques de binage pour le travail entre les buttes sont disponibles. Des roues de jauge assurent une profondeur de travail précise pour les deux éléments. La gamme d’outils complémentaires comprend des dents vibro, des disques billonneurs et des socs butteurs. Un système de remplacement d’outil rapide permet d’interchanger les différents éléments sans effort. Si nécessaire, le système peut également être complété par une sous-soleuse.
Photo Steketee
 

Un nouveau châssis pour les houes Carré Rotanet

Pour les 12 ans de sa houe rotative, Carré lui offre un tout nouveau châssis, ce qui permet de faciliter le positionnement des roues de terrage à la voie désirée de 1,50 à 2,15 m.
La largeur de transport est contenue à 3 m et la double sécurité hydraulique et mécanique garantit un maximum de sécurité au transport. L’option de peignes arrière Proline (brevet Carré), vient finir le travail réalisé par les houes afin d’émotter et de positionner le racinaire des adventices à la surface du sol pour en accroître la dessiccation. 
La gamme Rotanet s’étoffe et est désormais disponible de 3 jusqu’à 12,4 m en version portée.
Photo Carré
 

Religieux Frères teste sa herse à paille

Économique et peu exigeante en puissance, la herse à paille retrouve ses lettres de noblesse ces dernières années avec la volonté de réduire l’usage des produits phytosanitaire et de carburant consommé à l’hectare. Une tendance qui se traduit par l’arrivée sur le marché de nouveaux acteurs, parmi lesquels le picard Religieux Frères, sur le point de proposer un appareil porté de 7,2 m. 
En phase de tests pour le moment, cet outil repose sur 3 sections, pour un bon suivi du sol, et s’arme de 120 dents peigne double (16 mm de diamètre) réparties sur 5 rangées, pour un passage efficace tous les 6 cm. Il s’agit de briser la paille et d’en accélérer la décomposition en créant une micro-infiltration sur un maximum de 30 mm de profondeur, mais également détruire d’éventuels stocks d’œufs de nématodes et refermer les galeries des souris.
Le réglage de l’agressivité est hydraulique et un indicateur de position en option permet de peaufiner le travail depuis la cabine. Conscient que plus l’appareil va vite, plus l’usure des peignes est importante, Religieux va prochainement tester des dents rechargées par Carbilam en Belgique. « Toutefois, nous arrivons déjà à faire de la terre à seulement 12 km/h, lorsque d’autres outils doivent travailler bien plus vite, de 15 à 25 km/h » nous précise Antoine Bouvier, le directeur technique de la fabrication chez Religieux. « Nous pensons que notre plage de travail se situera entre 12 et 20 km/h, avec un débit maximal de 11 à 12 hectares par heure et une bonne stabilité.« 
L’entreprise prévoit plusieurs options pour gagner en polyvalence et en efficacité, dont un kit tête de distribution pour trémie frontale et même d’une trémie intégrée avec doseur, ainsi le réglage indépendant des rangées 4 et 5, utile pour affiner, niveler et répartir les résidus s’ils sont nombreux, des dents chargées au carbure, un kit de signalisation avec éclairage et un attelage arrière pour rouleau avec deux distributeurs double effet.
Photo Religieux Frères

Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Rédaction Wikiagri
Avatar_blank

Equipe de rédacteurs Wikiagri

  • Vous aimerez également
  • Home_capture_11

    Le tournesol quitte sa zone de confort

    Des filières se développent aujourd’hui dans les bassins des Hauts-de-France, de l’Est, et de la Normandie. La plante offre notamment la possibilit&...

  • Home_image1

    « Une agriculture sans agriculteurs »

    "Une agriculture sans agriculteur : La révolution indicible" est un livre, dense, co-écrit par François Purseigle et Bertrand Hervieu qui dress...

  • Home_ffxgwfnpipvqmtqlnw21wsbk9v0p4

    Une implantation bien huilée pour le colza

    La qualité de la levée et la vigueur au démarrage de la culture implique de réaliser les bons choix en matière de travail du sol, de techni...

  • Home_33izcnkci6i4lwjwzx1h3swm0mucl

    Dans le bain du colza érucique

    Jean-Marc Leroy sème chaque année entre 25 à 40 ha de colza érucique au sein d’une rotation qui intégrait en 2022, 20 ha de betterave...

  • Home_source_amazone_spot_spraying_ou_pulverisation_ultra_localisee

    Retrait des phytos : et si les alternatives venaient de l’AgTech ?

    Saga de la fin du Glyphosate, valse des dérogations nationales pour les néonicotinoïdes en betteraves… Et demain, sonnera la fin du Bonalan qui...

  • Home_couv_4

    Chimique et/ou mécanique : élaborer une stratégie de désherbage efficace

    Parce que les solutions phytosanitaires sont de plus en plus soumises à contraintes, que la présence d’adventices résistantes s’étend,...

  • Home_capture_2

    Les clés du semis rapide en maïs grain

    Les semoirs rapides, permettent aujourd’hui de doubler la vitesse de travail pour pouvoir théoriquement travailler à des vitesses allant de 12 à 20...

  • Home_couv_3

    Protégez vos maïs des ravageurs

    Une fois que les larves de pyrale sont dans la tige, il n'y a plus de traitement curatif. Il faut agir en amont, dès la récolte précédente, en...

  • Home_couv_2

    Adapter sa fertilisation azotée à la conjoncture

    Le fractionnement des apports azotés permet de mieux faire coïncider les apports aux besoins de la plante, donc une meilleure valorisation.   Quand, ...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • Accéder aux articles bloqués
  • Recevez l'actualité agricole
  • Recevez des alertes météo
Créer Un Compte Gratuit