Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
5159 MembresCréer un compte

Les jaunisses virales de la betterave

Home_big_betterave

Les jaunisses virales de la betterave sont des maladies qui font parties des plus graves pour la culture betteravière. Elles peuvent entraîner des pertes de rendements majeurs, de l’ordre de 50 % d’une parcelle. Ils existent quatre grandes jaunisses, dont deux des plus connues : la modérée ou beet mild yellowing virus (BMYV) et la grave ou beet yellows virus (BYV). La première est engendrée par les polérovirus et la seconde par des clostérovirus. Virus de la jaunisse occidentale (BWYV) et beet chlorosis (BChV) complètent le quatuor.  

Ces maladies sont générées par des phytovirus inoculés par des pucerons porteurs, une trentaine d’espèces, dont les célèbres puceron vert du pêcher (myzus persicae) et puceron noir de la fève (aphis fabae).

Ces virus sont présents partout ou la betterave sucrière est cultivée avec des dégâts très importants dans les zones à climat océanique. Myzus persicae est plus souvent présent dans le Nord-Est de la France mais aussi dans le Sud, aphis fabae dans le Nord et en Champagne Ardenne.

Quels sont les symptômes de la jaunisse virale de la betterave ?

Généralement, les champs légèrement infectés verront apparaitre des zones ou foyers vert clair à jaune, tandis que les parcelles les plus sévèrement touchées vont totalement s’éclaircir. Le limbe des feuilles de betterave est généralement coloré d’un jaune très vif. Ces feuilles vont finir par s’épaissir puis casser. Dans le cas de la jaunisse grave, les extrémités des feuillages vont rougir.

Quels sont les facteurs favorables à son développement ?

D’abord, le climat : en cas d’hiver doux et de printemps chaud, les pucerons se développent bien plus rapidement. Ils se nourrissent donc plus nombreux et plus rapidement. En piquant des plantes contaminées, ils absorbent le virus et le transmettre lors d’un contact suivant avec une plante saine. Une seule piqûre suffit.

La période de présence de la jaunisse virale de la betterave

La maladie épouse la période de présence des pucerons : dès qu’ils sont détectées, la betterave est en danger. Il faut savoir que la maladie peut également se propager dans les silos.

Les solutions agronomiques et phytosanitaire pour l’empêcher

Les jaunisses ne peuvent être soignées une fois le champ infecté. C’est sur les pucerons porteurs et transmetteurs des viroses qu’il faut agir en éliminant leur possibilité des refuges à proximité des parcelles comme les plantes chénopodes ou tout autre hôte primaire idéal à la reproduction du puceron et notamment le colza. Les résidus et repousses de la précédente récolte de betteraves doivent être éliminés.

Cette lutte peut être organisée de manière agronomique en utilisant les ennemis naturels du puceron comme les larves de coccinelles, de chrysopes et de syrphes.

De façon prophylactique, plusieurs insecticides peuvent débarrasser les betteraves des pucerons envahisseurs. Mais leur utilisation doit être mesurée et effectuée relativement tôt pour enrayer au plus vite les risques d’infestations majeures. Il est également possible d’utiliser en amont des graines traitées, moyen qui s’avère très efficace.

Mais attention : depuis le 1er septembre 2018, il est désormais interdit d’utiliser imidaclopride et thiaméthoxame, deux substances qui étaient précédemment homologués pour le traitement des semences.

Méthode d’observation de la jaunisse virale de la betterave

Comme vu plus haut, le jaunissement des feuilles est l’un des premiers éléments pour constater l’infection d’une parcelle via une jaunisse. Attention, le jaunissement n’est pas systématiquement synonyme de jaunisse. Il peut également être lié à des carences ou excès de manganèse, magnésium ou bore.

Pour avoir une confirmation, il est nécessaire de solliciter un diagnostic via un laboratoire agréé.

Cette étape du jaunissement est bien souvent trop tardive pour intervenir. Il est surtout nécessaire d’observer l’apparition des pucerons (généralement sous les feuilles) et leur développement.


Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 2
  • 1
  • 0
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Rédaction Wikiagri
Avatar_blank

Equipe de rédacteurs Wikiagri

  • Vous aimerez également
  • Home_depliant_process_-_620_x_260

    Les biostimulants, une solution d’avenir

    De l’algue Ecklonia maxima, à la croissance de 30 cm par jour, sont extraits des principes actifs qui renforceront les cultures Les biostimulants sont reconn...

  • Home_e-eryxsvuaamvbb

    L’influence de l’ouragan Ida sur les marchés

    L’ouragan Ida qui a frappé le sud des USA fin août a engendré des dégâts sur les ports maritimes du Golf du Mexique. Suite à ces...

  • Home_silice_pomme_pascal_9644

    Redécouvrez tous les bienfaits d’un apport de silice

    Par son effet double vitrage, le silicium protège les fruits des aléas climatiques et leur apporte de la résistance face aux chocs. La silice est un ...

  • Home_port

    L’Ukraine exporte déjà ses futurs maïs

    Avec des conditions climatiques très favorables à la culture du maïs jusqu’à présent, les prévisions de production de maïs ...

  • Home_spring_wheat

    La production de blé russe décevante

    Depuis plusieurs semaines, le prix du blé Euronext est élevé en grande partie grâce au bilan tendu du maïs. Les éléments sont di...

  • Home_capture

    Récolte 2021 : plus de blé fourrager français qu’attendu ?

    La moisson de blé 2021 n’est pas encore terminée que des craintes sur les quantités et les qualités se font déjà ressentir&nbs...

  • Home_capture

    Le canola canadien en mauvaise posture

    Le Canada, 1er producteur mondial de canola, enregistre un déficit hydrique important. Le dôme de chaleur, survenu fin juin sur le pays, a accentué ce d&e...

  • Home_biostim_et_traitement_de_semences_ma_s_photo_slaude_compo_expert

    Des biostimulants en application sur les semences, l’assurance d’une levée réussie

    L’apport d’un biostimulant en traitement de semences améliore la vigueur du maïs à la levée Utilisés en traitement de semence...

  • Home_image_1-2.png

    Des biostimulants pour booster les cultures après un épisode de gel

    Un apport de Basfoliar Rhizo Bio a favorisé le redémarrage du développement végétatif après un épisode de gel. Ici, en 2020, ...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • Accéder aux articles bloqués
  • Recevez l'actualité agricole
  • Recevez des alertes météo
Créer Un Compte Gratuit