Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
5067 MembresCréer un compte

Les intempéries vont-elles provoquer une crise du fourrage ?

Home_big_degats_grele_creuse_fourrages

Samedi dernier, une pluie de grêle s’est abattue sur l’ouest de la Creuse. Des dégâts impressionnants ont été recensés sur les bâtiments, les cultures céréalières ou des parcelles d’herbe hachées. Derrière, la question des fourrages est posée. Zoom sur un département qui n'est pas le seul dans cette situation.

Nombreuses photos de dégâts de grêles
en fin d'article

La semaine prochaine, l’administration et la profession agricole se rendront sur place pour évaluer les dégâts dans le cadre d’une procédure de calamité agricole. Pour en bénéficier, il faudra justifier de 30 % de pertes pour les fourrages. Coup dur pour les autres cultures, comme elles sont considérées comme « assurables », la procédure de calamité agricole n’est pas applicable pour elles. Même si très peu d’agriculteurs ont contracté des assurances.

Sécheresse l'an dernier, grêles cette année

Avant cette échéance, la Chambre d’agriculture de la Creuse a décidé d’apporter des conseils techniques aux agriculteurs, d’autant que les mauvaises nouvelles se sont cumulées. Après une année de sécheresse en 2015, les stocks de fourrages étaient déjà au plus bas. Aucune fenêtre météo n’a permis de récolter la première fauche, la plus productive, cette année. Les agriculteurs touchés le sont donc pleinement.

Les techniciens de la Chambre d’agriculture sont donc à pied d’oeuvre pour soutenir les agriculteurs et ont dressé des préconisations. Pour les parcelles « herbe » totalement hachées qui n’ont pas été récoltées, une fauche le plus tôt possible est préconisée quand les sols seront réessuyés. Il vaut mieux privilégier une récolte en foin et ensilage, plutôt qu’enrubanage où le fourrage est déjà trop souillé. Philippe Ducourthial, chef du pôle agronomie environnement à la Chambre creusoise, estime qu’« il faudrait ensuite fertiliser pour assurer une deuxième coupe satisfaisante ».

Concernant les parcelles en cultures céréalières, la Creuse a essuyé entre 50 à 100 % de pertes selon les secteurs, à seulement un mois et demi de la récolte prévue. Le chef de pôle estime que le mieux est d’attendre quelques jours, avec le retour du soleil, pour réaliser un état des lieux des cultures. Pour les parcelles où on estime la récolte de 25 à 30 quintaux de rendement, la récolte est préconisée. En dessous, il vaudrait mieux détruire la récolte pour replanter d’autres cultures (ici, les techniciens de la Chambre fourniront des conseils spécifiques selon les cas et les conduites phytosanitaires déjà réalisées). 

Dans les plantations de maïs, même logique, attendre quelques jours pour voir si les pieds repartent ou pas. Dans la version où le maïs est sauvé, un complément azoté et un binage s’imposent. Dans le cas contraire, on peut encore replanter des variétés précoces si le ravinement a tout anéanti.

Evidemment, Frédéric Gouzonnat, sous-directeur de la Chambre d’agriculture de la Creuse, note qu’en dehors des zones où la grêle n’a pas tout ravagé, le printemps humide s’avère aussi l’ennemi. « Les précipitations au moment de la floraison des céréales augmentent la pression des maladies et vont provoquer des rendements plus faibles. Pour les prairies, un printemps sec est gage de meilleure qualité. Les conditions climatiques ont empêché des fauches précoces qui auraient déjà dû être faites. »

Le climat social dans les campagnes ne devrait pas s’améliorer avec ces coups du sort qui aggrave encore un peu plus la crise économique...

 

Ci-dessous, les photos des dégâts de grêle vus dans la Creuse ont été fournies par la Chambre d'agriculture de la Creuse.

Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Cordaz Delphine
Avatar_blank

Journaliste depuis une dizaine d'années en milieu rural. La campagne innove, trouve des solutions, élabore... Et j'entends le montrer !

  • Vous aimerez également
  • Home_brexit_lait

    L'après Brexit sur les marchés du lait et de la viande pour l'Union européenne

    Les vingt-sept pays de l’Union européenne font face au Brexit. La conjoncture mondiale est favorable pour réorienter les échanges commerciaux vers ...

  • Home_dynamique_agricole_banques_populaires

    La dynamique agricole toujours de mise, et récompensée

    La crise sanitaire de la Covid 19 n’a pas empêché les agriculteurs d’exceller dans leurs domaines de compétences. Voici justement les huit lau...

  • Home_commerce_international_agricole_chine

    Chef d'orchestre, la Chine mène les marchés à la baguette

    La demande mondiale de produits agricoles ne tarit pas. L'Empire du milieu a un pouvoir d'influence important sur la plupart des marchés de commodités, ...

  • Home_activite__ce_re_alie_re

    PAC 2023, des milliers de céréaliers évincés par le Plan stratégique national ?

    Plus d’écologie pour gagner moins, c’est ce que redoute une grande majorité de céréaliers s’ils souscrivent à l’arc...

  • Home_ble__et_farine

    Malt d'orges et farine de blé, des commodités lanceuses d'alertes

    Les échanges commerciaux de malt d’orges et de farine de blé sont d’excellents indicateurs économiques et conjoncturels. Même si le fon...

  • Home_mate_riel_agricole_re_colte_pois

    Plan protéines, les agroéquipements subventionnés pour produire plus d'oléoprotéag...

    Par décision le 28 avril dernier, le gouvernement a débloqué une nouvelle enveloppe de 20 millions d'euros pour aider les agriculteurs à acqu&...

  • Home_capture

    Les marchés sous les ordres de la météo

    La météo est souvent au coeur des préoccupations dans le monde agricole. Ce printemps 2021, c'est la météo mondiale qui est scrut&eacut...

  • Home_viande_francaise

    L'élevage français profite de l'évolution de l'alimentation due à la Covid

    Le changement des habitudes alimentaires consécutif à la fermeture des établissements de restauration collective réoriente en France les dé...

  • Home_culture_de_manioc

    Le manioc et l'arachide contribuent à l'équilibre des marchés céréaliers

    309 millions de tonnes de manioc sont produites dans le monde et destinées essentiellement à la consommation locale. La production mondiale d’arachides (4...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • Accéder aux articles bloqués
  • Recevez l'actualité agricole
  • Recevez des alertes météo
Créer Un Compte Gratuit