Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
4257 MembresCréer un compte

Qu'est que le datura ?

Home_big_datura_stramonium

Du latin datura stramonium, cette plante herbacée annuelle dicotylédone, particulièrement toxique, appartient à la famille des solanacées. On la connaît également sous les noms de datura stramoine, d’herbe aux fous, d’herbe du diable... Les botanistes se sont longtemps interrogés sur l’origine du datura mais il semblerait que cette plante aux propriétés hallucinogènes provienne du Mexique.

Présent dans toute l’Europe, le datura est une espèce rudérale, commune dans les régions du Sud de la France, avec une préférence pour les sols riches en azote et en alluvions, limoneux, siliceux et argilo-siliceux, avec un pH acide. S’il se développe partout, il peut poser de réels problèmes dans les cultures estivales.

Lorsqu’il atteint la maturité, le datura mesure de 100 à 200 cm avec une tige solide de couleur verte. Ses grandes feuilles mesurent jusqu’à 20 cm, sont dentées et irrégulières, fixées à la tige par de longs pétioles. Les fleurs du datura sont solitaires, blanches ou violettes, formant un long entonnoir mesurant 6 à 10 cm et terminé par 5 lobes. Le fruit est une capsule qui possède une forme ovoïde, mesure 4 à 5 cm et est couverte d’épines ; il s’ouvre en quatre, laissant apparaître les graines disposées sur une colonne centrale. Les graines sont plates, mesurent 2 à 4 mm de long et sont de couleur noire ou grise.

Enfin, le système racinaire est puissant et pivotant. Le datura est également reconnaissable à son odeur forte et désagréable.

Cycles de développement

La germination du datura est échelonnée et a lieu dans les 15 premiers centimètres de terre, d’avril à septembre, avec une période de floraison courant de juillet à septembre et une période de maturation de septembre à novembre.

Les graines de datura ont besoin d’une période de dormance avant germination et son stock semencier est réputé persistant. Très invasif dans les cultures estivales, le datura produit moins de 500 graines / plant mais son développement luxuriant le rend tout de même compétitif. Son taux annuel de décroissance (TAD) est réputé faible.

Les types de cultures touchées par le datura

Exclusivement estival, le datura touche les cultures d’été qu’il envahit : maïs, tournesol, soja, sorgho et productions maraichères.

Le datura pose également des problèmes de triage et de pertes de semenses dans les cultures d’oignons, de radis et de betteraves.

Les dégâts causés par le datura

Appréciant particulièrement les sols frais et humides, le datura se développe au détriment des cultures en place, puisant dans le sol eau et nutriments et s’élevant pour capter la lumière nécessaire à la maturation de ses graines.

Si son stock semencier n’est pas aussi important que celui d’autres adventices, le datura est également considéré comme une mauvaise herbe particulièrement dangereuse en raison de sa toxicité, et d’une possible contamination des cultures touchées puisqu’il contient des alcaloïdes tropaniques provoquant toute une série de symptômes pouvant entraîner la mort.

Quand et comment intervenir contre le datura

En France, on observe la présence de daturas depuis les années 1970, notamment dans le Sud-Ouest où l’on suppose que l’adventice a été importée dans des stocks de graines céréalières et s’est développée dans les monocultures de maïs ou dans les rotations courtes de tournesol ou de soja.

Afin d’éviter l’intoxication du bétail ou des consommateurs par le datura, différents moyens de lutte et leviers agronomiques ont été envisagés :

  • le décalage des semis n’est absolument pas pertinent ;

  • le labour, le déchaumage et les faux-semis ne sont pas vraiment efficaces

  • les herbicides n’ont qu’une efficacité partielle à cause de l’échelonnement des levées et de la dissémination des graines protégées par leur capsule ;

  • la rotation des cultures avec une culture d’hiver, une culture de printemps et une culture d’été sur la même parcelle semble être la meilleure solution de lutte contre le datura ;

  • si la parcelle est couverte de manière homogène, le datura ne pourra pas vraiment s’y développer ;

  • la solution de l’arrachage manuel, ou écimage, peut également s’avérer nécessaire avant ouverture des capsules.

Enfin, il est recommandé de veiller au nettoyage des outils et à l’entretien des abords des parcelles pour limiter la prolifération du datura.
 


Ci-dessous, datura stramonium, photo Adobe.

 

Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Rédaction Wikiagri
Avatar_blank

Equipe de rédacteurs Wikiagri

  • Vous aimerez également
  • Home_tonne___lisier

    Comment bien choisir une tonne à lisier ?

    La tonne à lisier se présente sous forme d’une citerne en acier galvanisé fixée sur une remorque à un ou plusieurs essieux. Tir&eacut...

  • Home_mouron_des_oiseaux

    Le mouron des oiseaux

    Plus connu sous le nom de stellaire intermédiaire (du latin stellaria media), le mouron des oiseaux (ou mouron blanc) doit son appellation au fait d’être m...

  • Home_semoir

    Comment bien choisir un semoir agricole ?

    Indispensable machine pour les agriculteurs, à des années lumières de l’ancestral semi à la main, le semoir agricole répartit les gra...

  • Home_presse_agricole

    Comment bien choisir une presse agricole ?

    Les presses ou ramasseuses-presses agricoles sont des machines dédiées à la collecte des foins ou des pailles et à leur mise en forme par bottes o...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • 5 numéro papiers par an
  • Des réductions de nos partenaires
  • Des réductions aux rencontres Wikiagri
  • Du contenu exclusif
5,94€ / mois11,88€ / mois
S'abonner à Wikiagri pro