Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
4230 MembresCréer un compte

L'atomaire de la betterave

Home_big_plant_de_betterave

L’atomaria linearis est un insecte ravageur qui s’attaque particulièrement, et parfois très gravement, aux cultures de betteraves. Il est dangereux à taille adulte comme à l’état de larve. Ce coléoptère (les ailes sont protégées par des élytres) est minuscule, à peine 1 à 1,75 millimètres. Il est le plus souvent coloré de rouge et de brun, et dispose de soies sur le dos. La larve est plus longue, 2,5 millimètres, avec un premier segment doté de deux crochets pour se nourrir.

Il est présent sur presque tous les sols français et belges, sauf sur terrains sablonneux.

Cycle du développement de l’atomaire de la betterave

L’atomaire de la betterave ne connaît qu’une seule génération par an. Le développement de l’insecte est très sensible aux conditions météorologiques et aux zones climatiques. L’atomaria linearis n’aime pas la chaleur et les temps secs, qui le poussent à s’enfouir dans le sol. Il ne sortira que lorsque l’humidité l’invitera au dehors de sa tanière.

Généralement, les femelles entament les pontes à partir du mois de juin (et jusqu’en septembre), à proximité des collets des betteraves. Chacune des femelles va produire jusqu’à une vingtaine d’œufs en une fois. Ces derniers vont éclore 4 à 6 jours plus tard sous forme de larves qui se nymphosent elles-mêmes quelques semaines plus tard.

Certains vont s’envoler (la nuit) vers diverses cultures, mais une majorité va s’attarder sur les betteraves. L’adulte finira par se placer en hibernation dans le sol pour réapparaître au printemps.

Les types de cultures touchées

C’est bien évidemment la betterave qui est le principal objectif nutritif de l’atomaria linearis, mais il s’attaque aussi aux cultures de types épinards.

Les dégâts causés par l’atomaire de la betterave

L’atomaire de la betterave peut provoquer de très graves dommages, soit en s’attaquant aux racines soit à toute la partie aérienne de la plante (cotylédon, tiges, feuilles…). En effet, selon la météo, l’insecte est soit enterré (temps sec) soit en surface (temps humide). Il se sert donc là où il se trouve, en infligeant des morsures et creusant de ce fait des petits trous pouvant faire jusqu’à 2 millimètres de diamètre. Les bordures de ces orifices vont rapidement noircir. Ces morsures peuvent carrément entraîner la mort du plant. En outre, ces trous rendent le végétal bien plus fragile face à des pathogènes.

Les larves sont aussi nuisibles : elles ont pour proies les radicelles.

Si l’attaque est précoce, à partir de la germination jusqu’à la levée et le stade 1 ou 2 feuilles, voir le 4 feuilles, les dégâts peuvent être considérables pour l’ensemble d’une parcelle, d’un point de vue qualitatif comme quantitatif. Les pertes économiques peuvent être sévères.

Quand et comment intervenir contre ce ravageur ?

L’atomaire est détectable à l’œil nu dans les parcelles lorsque le temps est humide.

D’un point de vue agronomique, il est capital d’éliminer les résidus de culture qui sont un endroit idéal pour les atomaires qui s’y enfouissent pour hiverner. Autre point essentiel, la rotation des cultures : il faut éviter d’enchainer les cultures de betteraves ou d’épinards, ou de semer à proximité de parcelles ayant reçu ces cultures l’année précédente.

De manière préventive, il est conseillé de traiter les semences

De manière curative, si l’attaque est aérienne, une pulvérisation d’insecticide à base de deltaméthrine pour être opérée en végétation avant le stade deux feuilles. Mais l’efficacité au long terme n’est pas avérée.
 

Cette photo de plants de betteraves est issue de Adobe photos.

Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 0
  • 1
  • 0
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Rédaction Wikiagri
Avatar_blank

Equipe de rédacteurs Wikiagri

  • Vous aimerez également
  • Home_charrue

    Comment bien choisir une charrue ?

    Equipement agricole destiné dans sa mission principale à labourer les champs pour en retourner la terre et l’aérer, la charrue et ses déclin...

  • Home_c_r_ales

    Les graminées annuelles

    Les graminées (du latin poaceae) sont une grande famille de plantes monocotylédones, regroupant environ 12000 espèces, notamment les céréa...

  • Home_champ_agricole

    Les graminées vivaces

    Les graminées (en latin, poaceae) regroupent une grande famille de plantes monocotylédones, réparties en environ 12000 espèces, notamment les c&e...

  • Home_v_ronique_des_champs

    La véronique des champs

    Il existe trois variétés principales de véroniques, très proches mais présentant quelques différences physiologiques et de d&eacu...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • 5 numéro papiers par an
  • Des réductions de nos partenaires
  • Des réductions aux rencontres Wikiagri
  • Du contenu exclusif
5,94€ / mois11,88€ / mois
S'abonner à Wikiagri pro