Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
4433 MembresCréer un compte

La riziculture française en danger de disparition

Home_big_camargueriz

Effet collatéral des choix gouvernementaux sur l'application en France de la Pac : la filière riz de Camargue est en danger de disparition. Et avec elle, tout l'entretien de cette région si particulière, foyer français d'une biodiversité exceptionnelle.

Bertrand Mazel, président du syndicat des riziculteurs de France, ne décolère pas. Joint au téléphone après avoir rédigé un communiqué (lien en fin d'article), il explique ainsi que le riz "fait partie des cultures sacrifiées sur l'autel de la politique choisie en France pour mettre en oeuvre la Pac".

Ainsi, au même titre d'ailleurs que des filières comme celles du lin, du chanvre, du houblon ou encore de la fécule de pomme de terre, le riz français va perdre ses aides couplées à la production. Cela représente, rapporte Bertrand Mazel, "près de 20 % du chiffre d'affaires d'un hectare de riz". Il dénonce ainsi la "triple peine" des choix français pour sa filière : "le paiement redistributif, l'aide couplée, et la convergence". La riziculture a perdu sur tous les plans, et les aides passent de 800 à 300 €, là où il était espéré qu'elles ne baissent qu'à 600 €.

"Parallèlement, ajoute Bertrand Mazel, l'Italie et l'Espagne, nos concurrents en Europe, gardent les aides couplées. Nous sommes donc en distorsion par rapport à eux."

Pour "compenser", les services du ministère ont imaginé une MAE (mesure agro-environnementale), mais "c'est une usine à gaz", dénonce Bertrand Mazel. "Il faudrait l'accord de Bruxelles, la participation de la région et plusieurs autres conditions à remplir telles qu'il est pratiquement impossible de les réunir toutes."

L'élevage de Camargue risque l'effet de domino

Depuis une bonne soixantaine d'année que la filière rizicole française existe, elle participe grandement à l'entretien écologique et économique de la Camargue. Elle contribue à combattre les avancées salines en "injectant 500 millions de mètres cubes d'eau douce dans le milieu naturel", toujours selon Bertrand Mazel. Et au-delà de la filière rizicole, qui représente par elle-même 230 producteurs et près de 2000 emplois induits, il y a l'élevage de Camargue, qui profite directement du combat des riziculteurs contre la salinité pour exister. Et cet élevage représente 150 éleveurs de taureaux de Camargue, 120 éleveurs ovins, avec derrière eux près de 1600 personnes qui travaillent dans ces filières.

Ces éleveurs vivent grâce à la filière riz, et ils le savent. Ils vont d'ailleurs manifester avec eux, ce mercredi à Arles, pour alerter contre la fin de la filière riz (20 % du chiffre d'affaires en moins d'une part, plus la distorsion de concurrence avec les pays voisins d'autre part, ce n'est pas vivable), qui impliquerait peu ou prou celle de l'élevage. Ensemble. Parce que sans l'un, l'autre n'existe pas. L'entretien de la Camargue, la richesse de sa biodiversité, passe par cette association culture/élevage.

Alors que le calcul politicien de Stéphane Le Foll consistait, à travers ses choix d'arbitrage pour l'application française de la Pac, à opposer les deux pour mieux régner. Raté, il retrouve les deux camps n'en formant plus qu'un, pour faire face à ses décisions. Et surtout pour tenter, malgré lui, de sauver l'activité agricole en Camargue, donc la Camargue elle-même...

 

En savoir plus : https://wikiagri.fr/hubs/communiques-de-presse/la-riziculture-et-lelevage-camarguais-en-peril-!/999 (le communiqué de presse diffusé le 10 mars expliquant les dangers encourus par les filières rizicoles mais aussi d'élevage associé en Camargue).

Notre photo d'illustration est issue du site http://rizdecamargue.com.

Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Jeandey Antoine
Thumb_aj

Journaliste professionnel depuis 1987. Collaborations multiples et variées dans la presse agricole. J'ai été rédacteur en chef de JA Mag (mensuel du syndicat...

  • Vous aimerez également
  • Home_tribunal_grande_instance_saintes_x_300

    Premier procès de l'agribashing, l'agresseur condamné !

    [Exclusif] Ce vendredi 27 septembre 2019, au tribunal de grande instance de Saintes (Charente-Maritime), se tenait l'un des tout premiers procès de notre histoire ...

  • Home_agribashing_accueil_ferme_x_300

    Menacés en octobre 2018, des agriculteurs ouvrent leurs portes à leurs voisins

    Comment tenter de retourner une opinion faite d’a priori défavorables, lesquels ont été jusqu’à mener à des menaces de mort&nbs...

  • Home_agribashing_charentemaritime__michel_cambon_

    Il agresse un agriculteur pendant que son épouse filme

    En Charente-Maritime, sur la commune de Champdolent, un agriculteur a été attaqué sans dialogue préalable par le voisin d'une parcelle dont il...

  • Home_viande_artificielle

    Un mouvement d'initiative citoyenne s'oppose à la viande artificielle

    Un groupe de citoyens parisiens monte un mouvement pour dénoncer l'arrivée en France de la viande artificielle, censée remplacer la viande issue des ...

  • Home_maraicher_victime_desherbant_x_600

    Un maraicher suspend sa production à cause d'un désherbant qui pollue son puits

    Depuis le mois de juillet dernier un maraîcher de Valence d’Agen, en Tarn-et-Garonne, vit un enfer. Il a suspendu toute sa production, car son puits d’arros...

  • Home_au_nom_de_la_terre_600_

    Au nom de la terre, une saga familiale pour attirer les cinéphiles vers le monde paysan

    Et si le cinéma proposait (enfin) un film précis et documenté sur la réalité du quotidien du monde paysan ? A travers une saga familia...

  • Home_balance_ton_post_hanouna_schiappa_maurin

    Pourquoi Patrick Maurin n'ira pas à l'émission de Cyril Hanouna et Marlène Schiappa sur le grand débat national

    Sur C8 ce vendredi à 22h30, la secrétaire d'Etat Marlène Schiappa doit coanimer avec Cyril Hanouna l'émission Balance ton post dédi...

  • Home_jean_lassalle_sia_2018

    Exclusif, ce que Jean Lassalle pense du film qui sort sur lui le 23 janvier au cinéma

    Ce mercredi 23 janvier 2019 sort au cinéma Un berger et deux perchés à l'Elysée ?, qui retrace la candidature de Jean Lassalle aux derni&egrav...

  • 2Commentaire
  • #1

    A savoir:

    L’eau est pompée dans le Rhône puis envoyée dans de grands canaux, vers quelques propriétés qui partagent les frais d’entretien. Elle est ensuite distribuée par d’innombrables petits canaux - les « porteaux » - aux rizières. Il est nécessaire d'utiliser de 30 000 à 50 000 m³ d'eau par hectare afin d’éviter les remontées de sel. Sans ce vaste réseau d’eau affecté à la riziculture, qui profite aussi aux étangs et aux marais, l'écosystème camarguais serait sans doute très différent en raison de la salinité importante des sols.

    Le sel et un combat de toute l'année. Durant les mois de sécheresse d'été le Rhône et si bas et un débit tellement minime que l'eau de mer remonte les bras du Rhône qui est aspiré par les stations de pompage des riziculteurs. Des moyens technologique nous permet de stoppé tout pompage grâce à un Mesureur de salinité que le riziculteur prend des mesure pour en vérifier le taux de sel par litre.

    Donc pour résumé, les riziculteurs on la clé pour faire de cette Camargue un endroit Unique, Magnifique, sauvage, touristique avec une bio diversité inimaginable. Sans cette culture tout s’enraille. La Camargue tel que beaucoup de monde la connais, va devenir un dessert de sel inexploitable.

    Je me suis pas super bien expliqué, mais sa donne une image de la guerre du sel.

  • #2

    Vous vous êtes très bien expliqué, merci beaucoup pour ces précisions.

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • Accéder aux articles bloqués
  • Recevez l'actualité agricole
  • Recevez des alertes météo
Créer Un Compte Gratuit