Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
4303 MembresCréer un compte

Kubota vise les grandes cultures et crée 140 emplois en France

Home_big_m9540-2

Le constructeur japonais de tracteurs Kubota décide de s’attaquer au marché des grandes cultures et s’installe en France pour réaliser cet objectif. 140 emplois sont créés pour l'occasion dans le département du Nord. Une implantation qui n'est pas sans rappeler celle de Toyota dans l'automobile.

Premier constructeur de machines agricoles au Japon et numéro 3 mondial, dont le siège est situé à Naniwa-Ku près d’Osaka, Kubota Corporation a choisi la France et la ville de Bierne dans le département du Nord pour y implanter une usine de production européenne de tracteurs. De 130 à 170 ch, ceux-ci seront destinés principalement aux grandes cultures.

Selon Yasuo Masumoto, président et Pdg de Kubota, « si nous voulons continuer à croître dans le monde à moyen et long terme et contribuer à résoudre les problèmes d’alimentation mondiaux, nous devons nous diriger vers le marché des grandes cultures. Donc devenir un constructeur offrant une gamme complète de machines agricoles qui pourra concurrencer les entreprises déjà présentes sur les marchés de la culture du riz et de la grande culture. C’est dans cet objectif que nous avons fait l’acquisition en mai 2012 de Kverneland ASA, un constructeur de matériels agricoles basé en Norvège. La deuxième étape de notre entrée sur le marché de la grande culture est la construction d’une usine de production de tracteurs dans le nord de la France. Notre nouvelle gamme de tracteurs sera donc produite dans cette nouvelle usine. »

Kubota Corporation ambitionne donc de devenir en Europe un tractoriste référent dans le domaine des grandes cultures et cet objectif passe par une implantation en France pour être au cœur de ce marché. Il s’agit de la première implantation industrielle de Kubota en Europe.

L'usine en chiffres

La nouvelle usine, d’une surface de 115 000 m² (dont 37 000 m² de bâtiments), sera située à Bierne près de Dunkerque (Nord) et sera consacré à la production d’une nouvelle gamme de tracteurs de 130 à 170 ch. destinés à être vendus en Europe, en Amérique du Nord, en Australie et au Japon. Elle viendra compléter l’offre existante de Kubota pour toute l’agriculture.

L’usine devrait être créée en janvier 2014 et nécessitera un investissement de près de 40 millions d’euros, supporté à 100 % par Kubota. La production devrait débuter en décembre 2014 et la production en série sera effective en avril 2015. Le chiffre annoncé par Kubota concernant le nombre d’unités qui seront produite chaque année sur le site est d’environ 3 000.

Résolument tourné vers l’avenir sur le thème « nourriture, eau et environnement » et impliqué dans les problématiques de développement durable, Kubota Corporation affirme s’appuyer sur un important département "Recherche & Développement" afin de proposer des motorisations diesel à la pointe de l’innovation technologique, alliant performance et faibles émissions de gaz carbonique.

Une implantation qui rappelle celle de Toyota

Kubota Farm Machinery Europe SAS créera 140 emplois d’ici 2017. Cette décision de s’implanter en France et d’investir dans un projet d’avenir, créateur d’emplois, a été saluée tant par les politiques que par les syndicats.

Selon Kubota, « le dynamisme de la région Nord-Pas-de-Calais et la mobilisation des services de l’Etat et des collectivités territoriales (Ndlr : Nord France Invest et Dunkerque Promotion) ont été un facteur déterminant dans le choix du site d’implantation de cette nouvelle usine. »

Kubota Corporation avait déjà implanté sa filière Kubota Europe à Argenteuil en 1974. Présidée par Dai Watanabe, Kubota Europe gère le réseau de distribution Kubota en France, en Italie, en Suisse, en Autriche et dans les pays du Benelux.

Cette implantation fait suite à d’autres installations étrangères sur le sol français, toutes salutaires concernant l’emploi. Citons Yto qui avait repris en mars 2011 l’ancienne usine de production de transmissions du groupe Argo de Saint-Dizier (Haute-Marne) après que l’entreprise McCormick France Sas avait été placée en liquidation judiciaire. Une reprise, elle aussi saluée par tous, qui avait permis de conserver les 200 emplois du site.

Cette implantation de Kubota n'est pas sans rappeler, dans l'automobile, celle de Toyota France et de son site de production de Valenciennes-Onnaing, lui aussi dans le département du Nord, qui fabrique la Yaris depuis 2001 et qui emploie 3 600 personnes aujourd’hui.

Espérons que, à l'image du constructeur automobile, celui de tracteurs alimente une dynamique économique dont cette région a tant besoin. Le Soleil Levant commence au Nord...

En savoir plus : http://www.kubota.fr.

Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Maxime Boutevin
Thumb_img_1310

  • Vous aimerez également
  • Home_chenilles_moissonneuse

    Moissonneuses, des chenilles plus endurantes et confortables

    Plus longue que la précédente, la nouvelle gamme de chenilles proposée en option sur les moissonneuses S700 et T profite d’un châssis à...

  • Home_moissonneuse_1000_chevaux

    Moissonneuse, cap sur les 1000 chevaux

    Dévoilées cet automne, les trois ensileuses 9700, 9800 et 9900 s’animent grâce à un 12 cylindres en V Liebherr de 24,2 litres de cylindr&eacu...

  • Home_d_bourrage_dfr

    Moissonneuses, risque minimum de bourrages avec l'inversion du DFR

    Même si les risques de bourrages du DFR (dynamic feed roll), rouleau d’alimentation optionnel positionné entre le convoyeur et les rotors des moissonneuses...

  • Home_arracheuse_betteraves_rexor

    Plus de productivité pour les arracheuses à betteraves Rexor

    Dix ans après le lancement de ses arracheuses à betteraves intégrales à turbines, Grimme les fait évoluer pour la saison 2019. Reconnaissab...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • 5 numéro papiers par an
  • Des réductions de nos partenaires
  • Des réductions aux rencontres Wikiagri
  • Du contenu exclusif
5,94€ / mois11,88€ / mois
S'abonner à Wikiagri pro