Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
4409 MembresCréer un compte

Focus de la semaine: L'Ukraine bloque ses exportations de blé

Home_big_080828gr176

Le marché du blé retrouvait quelques couleurs sur la semaine écoulée. Les prix sont soutenus par l’absence de concurrence Mer Noire sur la scène internationale comme l'illustre l’appel d’offre de l’Egypte remporté par les Etats-Unis pour un volume de 180 000 tonnes. Aucune offre Mer Noire n’était proposée soulignant le manque de compétitivité des prix russes et ukrainiens. Les prix progressent en effet sous l’impulsion des contraintes logistiques importantes en cette période hivernale. Désormais, les traders russes doivent s’approvisionner dans des régions plus éloignées des ports, ce qui entraine des coûts logistiques conséquents.

Autre facteur de soutien des prix, la vague de froid qui s’est abattue sur l’Europe mais aussi et surtout sur la Mer Noire. Plus de 80 % des blés ukrainiens sont des blés d’hiver et les cultures ont du faire face à des températures avoisinant les -25 °C la semaine passée. L’absence de couverture neigeuse suffisante au Sud du pays laisse craindre des dégâts importants. Notre bureau de Kiev estime que plus de 30 % des blés pourraient ne pas passer l’hiver contre 10 % habituellement.

Dans ce contexte, la production est d’ores et déjà en partie hypothéquée pour l’an prochain. Aussi l’union des principaux exportateurs ukrainiens a accepté la requête du gouvernement de bloquer les exportations à 4,8 Mt d’ici la fin de la campagne contre 7 Mt initialement anticipées. A ce jour, 3 Mt sont déjà engagés et les volumes disponibles pour la seconde partie de campagne seront extrêmement réduits. Si cette décision favorise les exportations américaines et européennes permettant ainsi de soutenir les prix sur le rapproché, à contrario sur la nouvelle récolte, la construction de stocks de réserve limite l’impact de la baisse de la production ukrainienne. Cela devrait permettre aux pays de conserver un disponible exportable pour l’an prochain.

Evolution des cours - Blé de meunerie - Echéance Novembre 2012 Euronext

 
Que pensez-vous des prix actuels ? Avez-vous déjà sécurisé des volumes ?

Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Techer Sebastien
Thumb_photo_hd

Analyste AGRITEL

  • Vous aimerez également
  • Home_cover_blank_wikiagri

    Cours des blés, des perspectives en demi-teinte pour 2017-2018

    Les cours du blé tendre se sont raffermis depuis le mois de décembre. Comment vont-ils évoluer dans les prochains mois ? Analyse des élémen...

  • Home_silo_c_r_ales_australie

    Quelle récolte de blé attendre en Australie cette année ?

    Les craintes ont été nombreuses ces derniers mois concernant une dégradation de la production australienne suite à des conditions climatiques adve...

  • Home_le-bl_-contient-des-substances-pouvant-mettre-votre-sant_-en-p_ril

    Forte dévaluation de la monnaie égyptienne

    Le gouvernement égyptien a dévalué fortement la livre égyptienne et a fait le choix de laisser librement flotter sa monnaie contre le dollar. ...

  • Home_canola

    Retard de récolte confirmé au Canada

    Des conditions climatiques défavorables au Canada depuis le début du mois d’octobre pénalise la fin des récoltes canadiennes tant en bl&eacu...

  • Home_soja2

    Exportations de soja décevantes en septembre au Brésil

    La campagne 2015/2016 de soja touche à sa fin, conduisant ainsi à quelques réajustements dans les bilans brésiliens. Alors que les semis de so...

  • Home_bl__export

    L'Inde abaisse sa taxe à l'import sur le blé

    Le gouvernement indien a récemment modifié la taxe en vigueur pour l’importation de volumes de blé. La taxe à l’importation sur le...

  • Home_le-bl_-contient-des-substances-pouvant-mettre-votre-sant_-en-p_ril

    Marchés céréaliers, craintes sur l'Egypte

    Les inquiétudes sur l’Egypte s’accentuent alors que la nomination d’un nouveau ministre pour le GASC a amené le ministère à modi...

  • Home_ma_s

    Vers une très grosse production de maïs aux Etats-Unis

    Les Etats-Unis sont le plus gros producteur de maïs au monde, alors qu’ils représentent près d’un tiers des volumes mondiaux. L’USDA ...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • Accéder aux articles bloqués
  • Recevez l'actualité agricole
  • Recevez des alertes météo
Créer Un Compte Gratuit