Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
4952 MembresCréer un compte

Exclusif, ce que Jean Lassalle pense du film qui sort sur lui le 23 janvier au cinéma

Home_big_jean_lassalle_sia_2018

Ce mercredi 23 janvier 2019 sort au cinéma Un berger et deux perchés à l'Elysée ?, qui retrace la candidature de Jean Lassalle aux dernières élections présidentielles. En exclusivité, WikiAgri a recueilli le sentiment du principal intéressé sur ce film, qui a déjà connu une histoire mouvementée. C'est Jean Lassalle en personne qui la rapporte.

"Tout a commencé en mars 2016, rapporte Jean Lassalle à WikiAgri. Un de mes fils avait attiré mon attention sur ce que faisait le cinéaste Pierre Carles, critiquant avec un certain talent l'univers des médias mais aussi l'intelligentsia qui prévaut malheureusement dans notre pays. Je l'ai donc rencontré, et rapidement j'ai accepté que lui et Philippe Lespinasse tournent un film sur ce qu'allait être ma campagne pour les présidentielles. En mars 2016, je n'était pas encore candidat officiellement déclaré, mais ja savais que j'allais y aller. Pour être plus précis, j'ai moi-même sollicité l'entrevue avec eux, mais ce film est totalement indépendant, il n'appartient qu'à eux. Je leur ai laissé carte blanche, je les ai laissés rentrer chez moi, dans ma famille (après l'avoir consultée tout de même) pour leurs prises de vues et autres recueils de témoignages, en leur disant "faites ce que vous voulez". Et je les ai aussi prévenus qu'à mon niveau, j'allais mener une campagne à l'économie, et que je ne pouvais donc en aucune façon participer financièrement à leur film."

La première version du film ridiculisait Jean Lassalle !

Ce n'est donc pas un film commandé d'une manière ou d'une autre par Jean Lassalle, mais une idée des cinéastes née d'une rencontre avec le candicat à la présidentielle de 2017. Jean Lassalle reprend son récit : "Ce film n'est jamais sorti avant la présidentielle, la productrice ne m'aimait pas. Ce n'est donc que 18 mois plus tard que l'on m'a annoncé qu'il était terminé. Et là, j'ai été pris d'une rage folle. Je me mets rarement en colère. Mais je pensais qu'en laissant toute liberté à des cinéastes réputés être libres eux-mêmes ils ne tomberaient pas dans la caricature dont je fais si souvent l'objet. Ce film me ridiculisait. Et moi, vous savez, si je veux ridiculiser, je n'ai besoin de personne, je peux le faire tout seul !"

Mais cette colère a été entendue : "Et puis il y eut une projection à Avignon, au festival. Au départ, je ne voulais pas y aller. Et  je me suis décidé. Là, j'ai vu un film qui avait été corrigé, plus conforme. Je ne voulais pas qu'on m'embellisse, mais pas qu'on me ridiculise non plus. Et la salle, à Avignon, qui était pleine, a largement applaudi à la fin de la projection. Vous savez, j'ai suffisamment été censuré moi-même pour vouloir appliquer quelque forme de censure à quiconque. A mes yeux, le film ne reflète pas tout. En particulier, les réalisateurs ont cessé de me suivre après mon déplacement en Syrie en direction des Chrétiens d'Orient, ils ont donc manqué une bonne partie de la campagne, et donc du projet politique. Mais je respecte leur travail. Et je constate, à travers les différentes projections qui ont déjà pu avoir lieu, que le salles sont pleines, que les commentaires sont bons. Le film plait."

"Je me suis réconcilié avec le film, pas avec les cinéastes"

Le film a semblé ensuite aller aux oubliettes, jusqu'à, finalement, sa sortie nationale au cinéma ce mercredi 23 janvier 2019.

Pour conclure, Jean Lassalle, après voir glissé "Je me suis réconcilié avec le film, pas avec les cinéastes", estime : "C'est l'oeuvre de deux cinéastes, qui sont devenus eux-mêmes co-acteurs (Ndlr : d'où le titre "Un berger et deux perchés à l'Elysée ?"), qui est aujourd'hui plus conforme à ce que j'ai effectivement vécu."

Question d'actualité, une liste aux Européennes ? Pas si sûr...

Puisque Jean Lassalle a répondu à notre demande de commenter ce film qui sort sur lui, nous en avons profité pour lui poser une question d'actualité. Nous savons que l'unique candidat à la dernière présidentielle qui avait placé la ruralité en première place de son programme a manifesté l'intention de présenter une liste pour les élections européennes. Qu'en est-il aujourd'hui : "La loi a changé, elle favorise les gros partis. Il faut débourser 1 million d'euros pour se présenter. C'est une manière d'éviter que les candidats libres ne viennent chatouiller les grands partis politiques de notre pays. On veut éliminer Dupont-Aignan, on veut m'éliminer moi, et encore d'autres. A mon niveau, ce million d'euros pose question. Il n'est pas dans mes intentions de récupérer quelque mouvement que ce soit ; par exemple, j'ai montré ma sympathie pour les Gilets jaunes mais je respecte leur autonomie. Alors c'est difficile..."

Dans ces conditions, la candidature du mouvement Résistons ! créé par Jean Lassalle aux prochaines élections européennes n'est pas encore actée. WikiAgri ne manquera de tenir informés ses lecteurs sur le sujet.


Ci-dessous, la bande-annonce du film :

Ci-dessous, photo prise lors du dernier salon de l'agriculture à Paris.

Réagissez à l'article en un clic

  • 1
  • 0
  • 13
  • 0
  • 0
  • 1
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Jeandey Antoine
Thumb_antoine_jeandey

Journaliste professionnel depuis 1987. Rédacteur en chef de WikiAgri depuis sa création, en janvier 2012. Par ailleurs élu, adjoint au maire de Chaudon (comm...

  • Vous aimerez également
  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • Accéder aux articles bloqués
  • Recevez l'actualité agricole
  • Recevez des alertes météo
Créer Un Compte Gratuit