Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
5207 MembresCréer un compte

ETA Level, une somme de compétences

Home_big_img41

PORTRAIT -  UNE SOMME DE COMPÉTENCES !

Près d’Abbeville, Hervé Level fait tourner une entreprise ancrée dans son territoire picard. Toujours attentif à ses clients, il a mis en place une organisation astucieuse pour gérer son personnel. Coup d’œil sur un entrepreneur qui avance.

 
« Je suis natif de Cramont où mes parents ont développé l ’exploitation familiale et des activités de travaux agricoles », annonce d’emblée Hervé Level. En ce 2 janvier,Le ciel est bleu à Cramont, petit village au nord d’Abbeville. « Mes études m’ont emmenées vers la Belgique pour obtenir un diplôme d’architecte paysagiste, mais le décès de mon père a bouleversé mon début de carrière, je suis revenu ici pour reprendre l’activité ».L’accès à l’ETA se fait par la départementale qui traverse le village. La visibilité est excellente et permet aux gros gabarits de sortir et de rentrer sur le site. « Je suis exclusivement tourné vers les travaux agricoles. Je propose les activités que l’agriculteur peut réaliser lui-même ». Hervé Level s’appuie sur son expérience d’agriculteur. Sa prestation ne présente un intérêt que si elle permet aux exploitants de gagner en efficacité.
 
Hervé est seul ce matin. L’entreprise n’emploie qu’un seul permanent à temps plein, ainsi qu’un second salarié à temps partiel. « Je mène mon activité grâce à des agriculteurs qui fournissent la main d’œuvre selon la demande en travaux, » nous explique Hervé. C’est l’un des points forts de l’ETA selon lui. Il connait parfaitement le territoire, les parcelles et surtout ses clients. Il emploie certains agriculteurs en tant que prestataire de services. « Dés que j’ai des travaux en perspectives, je passe quelques coups de fil pour m’organiser et le chantier est sur les rails,» dit-il en souriant. Seule la qualité des relations humaines qu’il a tissées avec le temps permettent une telle organisation. Les heures sont rémunérées sur facture de prestation de service. Les exploitants prestataires complètent leurs activités, mais ils sont aussi clients de l’ETA et amènent aussi un volume de travaux.

L’entreprise d’Hervé travaille dans un rayon d’une dizaine de kilomètres. Cela permet de faire revenir toutes les machines chaque jour sur le site de l’entreprise. « Ça facilite l’entretien, l’approvisionnement en carburant, j’évite aussi l’utilisation d’une camionnette d’atelier pour intervenir, » fait-il remarquer. Les charges sur l’entreprise sont réduites au strict nécessaire. Mais le principal intérêt est surtout de pouvoir s’organiser dans les travaux avec les clients. « J’essaie de ne pas être qu’un simple prestataire. En période estivale, je réalise tous les jours un tour de plaine seul ou avec mes clients pour évaluer la maturité. C’est décisif sur le secteur d’Abbeville ! »

« La betterave, une activité essentielle à la santé de l’entreprise, » s’amuse-t-il à rappeler. Hervé travaille avec une ETA voisine pour la récolte. Le mois de novembre 2013 se révèle compliqué. Impossible de faire passer l’automotrice accompagnée d’un ensemble tracteur remorque. Il a bien senti que sa clientèle était inquiète et qu’il fallait réagir. « J’ai décidé de revendre mon automotrice et d’acheter en copropriété une intégrale Ropa d’occasion. Elle nous a coûté 380 000 euros. » Avec le recul, il est sans regret. En 2014, l’intégrale a réalisé un peu plus de 400 ha sur les deux ETA, soit deux tiers de la surface réalisée. « Il faut évoluer. Même avec mes 57 ans, j’aime me lancer des défis », déclare Hervé avec bonheur qui est aussi maire de Cramont. Son village d’environ 300 âmes constitue son autre facette. Mais il est déjà midi et demi et le ciel est toujours bleu. Le téléphone sonne avec intensité. Nous discuterons de ses engagements plus tard. Le 2 janvier, c’est déjà reparti pour Hervé et Guillaume, son chauffeur. Je les quitte en me disant que ce duo fonctionne vraiment bien et que cette ETA, riche de son patrimoine humain, a de beaux jours devant elle.

 

Prestations de l’ETA
Level
Moyens mis en œuvre
par l’exploitant
Prix de la prestation
réalisée par l’ETA level en €/ha 
Automotrice Moreau
Lectra
Deux tracteurs remorques avec chauffeurs
215 € 
Intégrale ROPA
50 m3
Un tracteur remorque
avec chauffeur
245 € 
Néant (rendu silo)  270 € 
 TRAME BCMA : www.pardessuslahaie.net/frontend.php/trame/1306

 

Hervé Level avec Guillaume, son chauffeur.
Portrait | ETA Level, une somme de compétences
 
 
Texte
Hervé Gustin
Photographie
Denis Paillard
 

 

Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : redaction wikiagri
Avatar_blank

  • Vous aimerez également
  • Home_eta_14_semaine_47_couverture

    Accident du travail : droits et devoirs des employeurs et des salariés

    L’activité des entreprises de travaux agricoles est très intense durant les campagnes céréalières. Des accidents surviennent et des e...

  • Home_12-11-2021_bis_couverture

    La silphie alimente les méthaniseurs et les troupeaux

    "C’est en Allemagne que j’ai découvert les vertus de la silphie, rapporte Amédée Perrein, fondateur de la société SILPHIE ...

  • Home_10-11-2021_couverture

    Comment assurer l’installation photovoltaïque d’une toiture ?

    Tout agriculteur qui réfléchit à un projet d’installation de panneaux photovoltaïques doit solliciter son assureur avant de se lancer. Le ...

  • Home_05-11-2021_couverture

    Produire de l’électricité photovoltaïque pour financer la construction d’un nouvea...

    Pendant trente ans, LM Soleil vendra l’électricité produite par les 360 panneaux solaires qu’elle a installés sur le toit du nouveau bâ...

  • Home_02-11-2021_couverture

    Travailler plus pour gagner plus, de nouveau d’actualité

    Janvier 2019, toute heure de travail supplémentaire est payée au salaire horaire brut. Les heures travaillées au-delà de la 35e heure et dans la l...

  • Home_eta_26_semaine_43_bis_couverture

    Photovoltaique, la participation d’Enedis jusqu'a 40%

     Enedis prend en charges 40% du coût des travaux de raccordement au réseau électrique. C’est après avoir défini son projet photov...

  • Home_eta_26_semaine_42_bis_couverture

    Comment un banquier étudie un projet de financement ?

    Nicolas Noël, directeur d’agence agriculture à la Banque Populaire Rives de Paris, étudie les financements des projets de production et de vente d&rs...

  • Home_eta_26_semaine_41_v2_couverture

    La rénovation d’une toiture financée par la production d’électricité

      Florian, céréalier en Haut de France a confié à la société Agriwatt la rénova- tion de la toiture d’un des b...

  • Home_eta_25_couverture

    DIVERSIFICATION RÉUSSIE CHEZ L’ETA AUVERGNATE DIDIER GIRAUD

    Cette épareuse de 10,5 m de portée est, avec sa tête à disques, un équipement recherché par les divers donneurs d’ordre pour l&...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • Accéder aux articles bloqués
  • Recevez l'actualité agricole
  • Recevez des alertes météo
Créer Un Compte Gratuit