Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
5212 MembresCréer un compte

Des « boîtes noires » connectées dans les ETA

Home_big_12-11-2021_couverture

Le boîtier Karnott embarque en plus d’un capteur de géolocalisation, des capteurs gyroscopiques et de vibration qui ont la capacité de donner des indicateurs de performance des matériels.

L’utilisation des boîtiers de type Karnott ou Samsys est porteuse de gains de compétitivité dans les ETA. Elle permet notamment de mieux tracer les prestations, d’automatiser les facturations et de mieux gérer les plannings.

L’internet des objets (plus connu sous le signe anglophone Iot – Internet of things) devait bien faire son apparition un jour ou l’autre dans les ETA. Et c’est sous la forme de boîtiers connectés de traçabilité que ce domaine technologique semble avoir trouvé ses premières applications prometteuses dans le secteur. Concrètement ces solutions fonctionnent comme une sorte de capteur de géolocalisation amélioré. Avec elles il est donc possible à tout moment de tracer le parcours des matériels équipés d’un boîtier et bien plus encore. En effet, connaissant les positions et les vitesses de l’outil et en les repérant sur un système de cartographie intelligent, ces solutions retracent efficacement les temps de travaux effectifs, les temps morts ou encore les temps de transport. Non seulement elles permettent de remplacer les feuilles de travaux manuscrites, mais elles suppriment la saisie informatique et permettent d’automatiser la facturation en faisant correspondre le ou les îlots de parcelles travaillées avec les clients concernés. L’autre avantage est celui de la traçabilité que les ETA peuvent valoriser auprès de leurs partenaires notamment industriels. Les conserveries Bonduelle se sont ainsi emparées du boîtier Karnott pour recueillir des informations en temps réel sur l’avancement des récoltes pour organiser au mieux en temps réel les plans de charge des unités de transformation.

La solution Samsys fonctionne sur la communication des boîtiers (appelés Tags) entreeuxpermettantdeconnaîtreprécisément les couples chauffeur-attelage et de gérer au mieux les plannings.

Deux solutions commerciales

Sur le marché il semblerait que deux solutions commer- ciales seulement cohabitent à savoir Karnott et Samsys. Ces deux outils fonctionnent sur la base de l’Iot en valo- risant les données de géolocalisation. Par ailleurs les deux systèmes ont été pensés pour être indépendants. En effet, les boîtiers sont simplement posés sur les outils, sans connexion au système Isobus ou autre des machines. Cela n’empêche pas les deux solutions de se différencier sur des services connexes.

Les boîtiers Karnott développent leur valeur ajoutée au travers de différents capteurs intégrés en plus du capteur de géolocalisation, avec notamment un gyroscope et un capteur de vibration. Grâce à l’enregistrement de ces ensembles de données, l’ETA est en mesure d’obtenir une analyse comportementale fine des outils en temps réel. La solution Samsys quant-à elle met moins l’accent sur la diversification des capteurs dans les boîtiers, que sur la multiplication des boîtiers géolocalisé eux-mêmes. Tracteurs, outils et chauffeurs, chacun a son Tag (le nom que l’entreprise donne à ses boîtiers). Les Tags commu- niquent entre eux dans un champ d’action réduit (15 m) permettant de déterminer en temps réel si le tracteur est attelé, à quelle machine et avec quel chauffeur. L’entreprise Samsys met ainsi l’accent sur la gestion simplifiée des plannings en ETA et la facilité pour les modifier au mieux selon les aléas climatiques ou autre. La dispo- nibilité du matériel est consultable en temps réel avec un service de réservation en ligne. Les deux solutions Karnott et Samsys se différencient également par des « interopérabilités » différentes avec l’environnement informatique de l’ETA. Karnott est par exemple réputé pour son partenariat avec le logiciel IsaETA et ceux des Cumas (MyCuma). La solution Samsys met en avant des tests d’interopérabilité en cours au premier semestre de 2019 auprès notamment des logiciels de gestion LEA, Ekylibre et Clic-Parcelle.

L’IOT C’EST QUOI ?

L’Internet des objets (Ido en français mais plus fréquemment rencontré sous le terme Iot pour Internet of things), désigne le domaine d’application par lequel les objets n’ont plus seulement une existence physique, mais également une existence numérique. En effet, notamment grâce aux capteurs embarqués certains objets peuvent échanger des informations intéressantes avec d’autres objets ou systèmes. Le recueil des données des objets en temps réel et le recoupage avec d’autres sources d’information par des algorithmes est prometteuse de nouvelles avancées technologiques dans presque tous les secteurs d’activité.

Auteur: Alexis Dufumier

Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Rédaction Wikiagri
Avatar_blank

Equipe de rédacteurs Wikiagri

  • Vous aimerez également
  • Home_eta_18_semaine_48_couverture

    Maintenance : qui gagnera la bataille des Pièces ?

    Tirer le meilleur parti du budget d’entretien d’un parc de matériels n’est pas une mince affaire. Surtout pour qui veut se prémunir au maximum...

  • Home_eta_20_semaine_48_couverture

    Un outil d’andainage sur-mesure pour le colza semence

    Les andains de colza sont déposés sur les cannes afin de ne pas toucher le sol et d’être suffisamment aérer pour sécher.   ...

  • Home_wiki_48_semaine_47_bis_couverture

    Les clés pour optimiser sa « pulvé »

    Pour parvenir à l’optimum, c’est toute la chaîne de pulvérisation qui doit être maîtrisée. Une pulvérisation r&e...

  • Home_eta_18_semaine_47_couverture

    Démocratiser le semis direct

    Laurent Proust a fait le choix de proposer une prestation de semis direct à ses clients en investissant dans un Gigante Pressure de Maschio Gaspardo. Conscient des...

  • Home_eta_14_semaine_47_bis_couverture

    Chaîne verte: Pas de goulotte d’étranglement

    Trois largeurs de chenilles sont proposées sur la Terra Trac, dont des 635 mm contenant le gabarit sous les 3 mètres et doublant la surface de contact avec le s...

  • Home_eta_14_semaine_46_bis_couverture

    « Ma Katana travaille six mois par an »

    À la tête d’une exploitation agricole et d’une entreprise de transport, François Cousin a créé en 2016 la SAS Agrico pour r&eacu...

  • Home_eta_19_semaine_46_image_4

    Nouveautés ensileuses automotrices

    KRONE - Boost à louer Votre Big X 680 est à la traîne? Redonnez lui donner du souffle avec l’offre XtraPower. Par le biais de sa plateforme www....

  • Home_img_9416

    Une herse étrille de haute précision chez Carré

    À l’occasion de ses journées VIP, qui se tenaient du 3 au 5 novembre à la Roche sur Yon en Vendée, le constructeur Carré a pré...

  • Home_09-11-2021_couverture

    Distributeurs d'engrais : les nouvelles forces des centrifuges

    Une réduction de 21,5 % des zones sous-fertilisées et sur-fertilisées et une économie de 7 % d’engrais : telles sont les bénéf...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

Rejoignez la communauté des agri-décideurs

  • Accéder aux articles bloqués
  • Recevez l'actualité agricole
  • Recevez des alertes météo
Créer Un Compte Gratuit