Dans la lutte contre les limaces, le biocontrôle a tout son intérêt

Home_big_limace_noire
Pour lutter contre les limaces, une approche se développe, celle du biocontrôle. Par ses pratiques agronomiques et le recours à des molécules d’origine naturelle, il est possible de contenir les populations de limaces et de limiter leurs dégâts.
 
Développé en France depuis les années 1970, le biocontrôle est une méthode qui mise sur la gestion des populations d’agresseurs à un niveau gérable par les plantes plutôt que sur leur suppression totale.
 
Cette méthode est promue par le plan pour une agriculture durable Ecophyto II, pour réduire le recours aux produits phytosanitaires.
 
Autre spécificité du biocontrôle, il ne fait appel qu’à des solutions, produits ou mécanismes, naturels : des macro-organismes, comme des insectes, des acariens ; des micro-organismes comme des virus ou des champignons ; sur des médiateurs chimiques, comme des phéromones ; des substances d’origine végétale, animale, minérale ou microbienne.
 
Utilisé pour lutter contre les limaces, le phosphate ferrique est un composé minéral. Il est commercialisé, notamment, sous l’appellation IRONMAX PRO par De Sangosse, à incorporer directement à la semence pour une protection dès le semis.
 
Homologué depuis 2010, le phosphate ferrique s’avère aussi efficace que les molécules de synthèse.
 
Son accumulation dans l’intestin et la glande digestive perturbe le métabolisme du calcium et bloque la digestion. D’origine minérale, le phosphate ferrique est naturellement présent dans certains sols.
 
Son utilisation est possible en agriculture biologique. Dans ce mode de production comme en agriculture conventionnelle, pour réduire le recours aux produits de synthèse et développer la lutte intégrée, de plus en plus d’agriculteurs misent sur le phosphate ferrique pour repousser les attaques de limaces et protéger leurs cultures.
 
D’ailleurs son marché connait une hausse et représente 15 % des ventes d’anti-limaces.
 
Preuve de son intérêt, le phosphate ferrique a été retenu dans le contrat de solutions, comme l’une des alternatives pour la réduction du recours aux produits phytosanitaires.

Une efficacité prouvée

Régulièrement, Arvalis teste les nouveaux anti-limaces, qu’ils soient conventionnels ou en biocontrôle.
 
Le phosphate ferrique s’avère aussi performant. Son efficacité suffisante, même si elle est rarement totalement satisfaisante, comme celle du métaldéhyde, d’ailleurs.
 
Une semaine après application, le niveau de mortalité obtenu avec du phosphate ferrique est proche de celui avec du métaldéhyde. Si le métaldéhyde est plus rapide à agir, le phosphate ferrique a l’avantage d’une plus longue durée d’action. Autre atout du phosphate ferrique, il est insoluble. S’il pleut après son épandage, il n’y a pas de pertes par lessivage. Les deux matières actives sont complémentaires.
 
 
Cécile Julien
 
 
Ci-dessous, photo Adobe.

Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 0
  • 0
  • 1
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : Rédaction Wikiagri
Avatar_blank

Equipe de rédacteurs Wikiagri

  • Vous aimerez également
  • Home_screen-pulverisateur-2

    Des conseils d'experts pour bien choisir son pulvérisateur

    Dossier pulvérisateurs 2020 : le guide expert et le diagnostic personnalisé sont en ligne. À travers ce dossier spécial, WikiAgri veut aider ses lecteurs ...

  • Home_matthieu_cob_rac

    Sous le hangar, un parc matériel au top chez le Charentais Matthieu Cobérac

    Matthieu Cobérac a fondé en 2006 l’ETA du même nom. Toujours basée à Saint-Amant-de-Nouère, non loin d’Angoulême, l’entreprise est devenue récemment...

  • Home_semoir_horsch_

    Semoirs de précision, des rendements maximisés avec des semences bien ordonnées

    Si le contrôle de la profondeur concentre toute l’attention des constructeurs, Arvalis institut du végétal planche sur un nouveau paramètre, consistant à positionn...

  • Home_agriculture_pr_cision___champ_bl_

    La technologie de précision affine la fertilisation azotée du blé

    L’azote est un moteur de la croissance pour les plantes mais aussi l’élément le plus surveillé par la réglementation. Pour une fertilisation optimale, agronom...

  • Home_jeunes_pousses

    Herbicides céréales, des adjuvants pour sécuriser l'efficacité

    De plus en plus utilisés, les adjuvants optimisent l’efficacité des herbicides en affinant ses caractéristiques physiques et chimiques aux besoins de chaque par...

  • Home_ma_s_avec_enrouleur

    Ravageurs, comment protéger ses semis de maïs sans néonicotinoïdes

    L’interdiction des néonicotinoïdes, insecticides systémiques utilisés en enrobage de semences, demande de repenser la protection des jeunes plants de maïs. Cel...

  • Home_sous-le-hangar

    Sous le hangar, prime au débit de chantier chez Alexandre et Jean-Baptiste de Meulenaere

    En 2007, sur la base de leur ferme familiale de Seine-et-Marne dans la Brie, les jumeaux de Meulenaere ont entamé une belle aventure, celle de la prestation de services en a...

  • Home_moissonneuse-batteuse-1

    Moissonneuses-batteuses, les 40 bougies des Axial-Flow

    Case IH fête le 40e anniversaire des Axial-Flow, inaugurant le battage non conventionnel au moyen d’un rotor longitudinal. Un système qui a fait des émules. En 1...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.