Biostimulants 2020 : Des bénéfices clés pour le système racinaire

Home_big_img126

Pérenne comme annuelle, c’est l’élément fondamental pour réussir toute culture : le système racinaire doit être développé au maximum. Les biostimulants l’aident à gagner en vigueur et en capacité d’absorption.

Un système racinaire bien développé, clé de la réussite

Que la culture soit pérenne ou annuelle, le bon développement de son système racinaire est primordial pour sa réussite. Plus le volume de sol prospecté est grand, meilleure sera l’absorption de l’eau et des éléments nutritifs, qui y sont en réserve. Ce qui fortifie les plantes et permet de préserver les rendements, y compris en cas d’aléas climatiques.

Pour les cultures annuelles, la phase critique est à la levée, quand la plante doit puiser ses premiers nutriments. Il faut donc qu’elle ait la possibilité de développer au plus tôt son système racinaire. En s’implantant rapidement, elle dépassera plus vite le stade de sensibilité aux attaques des ravageurs et couvrira mieux le sol, laissant moins de fenêtre de développement aux adventices. Un bon système racinaire a aussi son intérêt plus tard dans le cycle, si des épisodes de stress surviennent.

En cultures pérennes, les besoins sont répartis sur une plus longue période. Par exemple, la vigne a deux pics de croissance racinaire, le premier 20 à 80 jours après le débourrement, en sortie d’hiver, le second après la récolte pour la reconstitution des réserves. « L’apport d’un biostimulant maximise les chances d’avoir un bon système racinaire, donc une meilleure croissance et plus de résistance en cas de stress abiotiques », souligne Jessica Da Costa, chef de marché chez COMPO EXPERT France.

Maximiser le volume racinaire

Certains biostimulants agissent sur le système racinaire afin d’accélérer la création de radicelles et de favoriser l’élongation des racines. Des activateurs de croissance sont extraits d’Ecklonia maxima, une algue à la pousse record. Ces substances augmentent la teneur en auxine à proximité des racines. En réaction, la plante développe des racines pour augmenter son taux de cytokinines et rétablir son équilibre hormonal. COMPO EXPERT a concentré ces activateurs de croissance dans le biostimulant Basfoliar Kelp. Un apport de Basfoliar Kelp, au stade épi 1 cm renforce l’enracinement du blé. Des essais ont montré un gain moyen de 4,6 q/Ha.

L’activation de la croissance racinaire peut également être obtenue grâce à des micro-organismes, comme le Bacillus E4CDX2. Cette bactérie excrète des substances équivalents auxines, face auxquelles les plantes stimulent leur croissance racinaire.

Une bonne croissance racinaire est également importante pour les cultures pérennes. Lancé en janvier 2020, Basfoliar Rhizo Bio est un complexe d’oligo-éléments, d’extraits d’algue Ecklonia maxima et de Bacillus Actistart R6, qui s’apporte directement au sol en sortie d’hiver. Ce biostimulant permet de reconstituer les systèmes racinaires mis à mal par une année précédente stressante, ou affaiblis par un travail du sol

Valoriser au mieux les ressources du sol

D’autres biostimulants aident aussi les plantes à mieux absorber les éléments nutritifs. C’est surtout bénéfique dans les sols basiques. En effet, les pH supérieurs à 6,5 pénalisent la biodisponibilité de certains éléments, comme le phosphore, le fer ou le manganèse. La combinaison d’un plus grand volume racinaire et de nutriments plus assimilables donnent des plantes qui valorisent mieux les ressources nutritives du sol et qui sont mieux à même de résister aux stress.

Un bon démarrage

En cultures annuelles, une fertilisation starter associée à des biostimulants maximise l’effet sur la croissance racinaire et booste l’absorption des éléments nutritifs. « C’est une assurance levée, surtout en conditions difficiles comme un semis tardif, conseille Jessica Da Costa. Cela permet un bon démarrage et un meilleur enracinement, sans avoir à augmenter la densité de semis ». Les effets sont particulièrement bénéfiques sur les semis précoces en conditions de stress hydrique, les semis tardifs en sol froid.
Par exemple, le traitement de semences NutriSeed Premium combine des éléments fertilisants et des biostimulants, contenant des extraits d’algues Ecklonia maxima pour favoriser l’enracinement, une couverture plus rapide du sol et une meilleure tolérance aux stress climatiques. Des essais en blé ont montré que ces apports ont augmenté de +13% le nombre de pieds levés et de +19% la couverture foliaire. En maïs aussi, la fertilisation associée avec un biostimulant, à base de Bacillus E4CDX2, a montré tout son intérêt. Selon le matériel présent sur l’exploitation, deux gammes sont disponibles :
  • NovaTec Duo en granulés, fertilisation avec un engrais retard qui augmente l’efficience de l’azote, associée avec un biostimulant (E4CDX2)
  • Easy Start BS en micro-granulés : ultralocalisation de l’engrais et biostimulant, meilleure croissance racinaire, plus d’efficacité de la fertilisation

La synthèse de 6 essais en maïs grain montre un gain de +9,5q/ha avec un apport de NovaTec Duo. En maïs ensilage, les essais avec Easy Start ont prouvé un gain de 1,2 tonne MS/ha.

Biostimulant COMPO EXPERT

 

Réagissez à l'article en un clic

  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
Voir plus d'actualités sur les dossiers suivants
Auteur : redaction wikiagri
Avatar_blank

  • Vous aimerez également
  • Home_img119

    Déterminer sa date de récolte optimale

    La période de récolte de l’herbe est un compromis à trouver entre qualité du fourrage, quantité, conditions météorologi...

  • Home_img110

    Rénover sa prairie

    Une prairie qui n’assure plus correctement les fonctions attendues notamment en termes de qualité et de quantité de production mérite parfois d&rsq...

  • Home_img95

    Réussir l’implantation de ses prairies

    Le démarrage des prairies est une étape clé qui va déterminer une grande partie du potentiel de production et donc la rentabilité pour les ...

  • Home_img52

    La force des systèmes fourragers est dans leur diversité

    Les cultures fourragères sont diverses pour répondre aux besoins des éleveurs, de leur organisation, mais aussi des animaux à nourrir. Cette ...

  • Home_img46

    Une exploitation de l’herbe de plus en plus technique

    Bien loin d’une image désuète, les prairies sont des cultures porteuses d’avenir, dont la valorisation est de plus en plus pointue. © ...

  • Home_img31

    Des prairies aux multiples intérêts

    Les prairies sont l’une des clés dont disposent les filières d’élevage pour relever les défis de demain : adaptation au réchauf...

  • Home_derive

    Une solution face à la dérive

    La combinaison d’un adjuvant et d’une buse antidérive est une solution gagnante pour éliminer la quasi-totalité de la dérive, pr&eacut...

  • Home_eta-mag_22-1

    Herbicides de sortie d'hiver : gagner des points avec les adjuvants

    L’utilisation d’adjuvants pour les traitements de rattrapage en sortie d’hiver permet d’accroître l’efficacité des produits et de m...

  • 0Commentaire

Donnez votre avis

Pour répondre à ce salon sans Facebook, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.