Rejoindre la communauté 46 78 8 266 Membres

La WikiNews

L’usine à vaches, ou la crainte d’un retour au productivisme

Dans la Somme, le projet d’une ferme accueillant dans un bâtiment quelque 1750 vaches (un record toutes catégories en France) émeut la population locale, qui a d’ailleurs manifesté à Amiens le week-end dernier. C’est la crainte d’un retour au productivisme qui est à l’origine du refus de cette initiative. A l’origine du projet, l’intention de mutualiser les efforts des éleveurs locaux pour permettre à chacun de prendre davantage de temps libre. Au-delà, se posent de nombreuses questions. En particulier, quel modèle agricole voulons-nous en France ? Et quelles possibilités ont les éleveurs d’améliorer leur situation personnelle ? L’article complet est ici.

Le WikiBillet

Quand la spécialisation en grandes cultures augmente

Agreste, l’institut statistique du ministère de l’Agriculture, a publié récemment quelques statistiques du plus haut intérêt sur les grandes cultures en France (source ici). Il y apparaît qu’au fil des années les exploitations qui se spécialisent dans les grandes cultures sont proportionnellement plus nombreuses. Proportionnellement, car il faut tenir compte bien sûr du fait de l’érosion du nombre d’agriculteurs. Ainsi, 24 % de l’ensemble des exploitations métropolitaines sont spécialisées en grandes cultures en 2010 contre 19 % en 2000. Parallèlement, deux tiers des exploitations françaises ont une activité grandes cultures. Et parmi ces deux tiers, la proportion de fermes produisant uniquement des grandes cultures est passée de 31 % en 2000 à 40 % en 2010.
Comment interpréter ces chiffres ? Peut-être par les crises, qui auraient été plus durement ressenties au niveau des productions animales ? Ou par le fait que dans un monde qui spécule, spéculer soi-même soit devenu une nécessité aux yeux de beaucoup ? L’outil des stocks pour les grandes cultures, autorisant l’agriculteur à pouvoir lui-même vendre au meilleur moment, n’a pas d’équivalent dans les productions autres que les grandes cultures. C’est pour cela que WikiAgri a dédié le numéro 3 de son magazine trimestriel aux stocks. Si ce numéro vous intéresse et que vous n’en avez pas été le réceptionnaire, laissez-nous un message ici.

Antoine Jeandey

Sur le Forum de WikiAgri

La nouvelle agronomie, parlez-en !

Le prochain numéro de WikiAgri Magazine portera sur la nouvelle agronomie. Comme nous en avons pris l’habitude, nous récoltons vos impressions sur le sujet à travers un forum du site internet wikiagri.fr. Tous les agriculteurs, tentés par la nouvelle agronomie ou qui sont déjà dedans sont donc invités à s’exprimer ici.

Dans les Salons Expert de WikiAgri

Et si vous disiez quels sujets vous aimeriez voir traités par les journalistes ?

Les Salons Expert du site wikiagri.fr sont faits pour créer le lien entre les marques et les inscrits. Un lieu d’échanges donc, mais pour l’instant encore sous-utilisé. Alors la rédaction vous donne une piste : et vous alliez sur notre salon à nous, le tout dernier de la liste, pour y donner les sujets que vous aimeriez voir traités par nos journalistes ? C’est promis, chaque demande donnera lieu à une réponse.

WikiAgri vous en parle

Stéphane Le Foll confirmé, épaulé par Dominique Garot

Le remaniement ministériel attendu après les élections législatives a vu quelques ajustements concernant l’agriculture. D’abord, l’intitulé du ministère, qui devient le ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt (la forêt s’ajoute donc par rapport au premier intitulé). Le ministre titulaire reste Stéphane Le Foll. Mais il se voit désormais adjoint un ministre délégué à l’Agroalimentaire, Dominique Garot. Détails ici.

Mobilisation autour des salariés et éleveurs des volaillers Doux

Entre les manifestations, les messages syndicaux, et la préoccupation affichée par le ministre, l’ampleur de la catastrophe qui touche Doux et tous ceux qui en dépendent est évidente. Au niveau de la rédaction, WikiAgri est resté plutôt discret sur ce sujet pourtant majeur pour bien observer la situation et éviter une analyse trop rapide : le sujet est trop grave pour être traité sans une parfaite connaissance des tenants et des aboutissants. Très prochainement, vous trouverez en ligne sur le site un article complet sur ce que représente la faillite du groupe Doux pour l’ensemble de la filière volailles en France.

Rio + 20, la « faim zéro » et la croissance verte

Il y avait beaucoup d’attentes sur la conférence mondiale sur le développement durable Rio + 20. Notamment d’un point de vue agricole (lire le détail ici). En définitive, si le dialogue est toujours constructif, l’absence totale d’objectifs chiffrés évite les contraintes, ou ne permet pas d’avancer avec efficacité selon le point de vue où l’on se situe. Parmi les discours, celui de Ban Ki Moon, secrétaire général de l’ONU, parlant de « défi faim zéro » dans le monde. Reste le concept de « croissance verte », probablement le point le plus intéressant apparu finalement peut-être davantage en amont que pendant les débats.

 

En un clic

- La filière colza attend la décision sur le Cruiser, à lire ici.

- Une astuce pour limiter le réensemencement des parcelles, à lire ici.

- Stocks, s’apprêter à bien conserver son grain, à lire ici.

- Sulky présente deux nouveautés dans le domaine du semis, à lire ici.

- Quand l’émission L’Amour est dans le pré bat des records d’audience, à lire ici.

- Après les législatives, ces députés agriculteurs, à lire ici.

- La date de fin des quotas pour les betteraves en débat, à lire ici.

- La Russie va-t-elle exporter moins de blé ? A lire ici.

- Géopolitique et agriculture, un point de vue stratégique à lire ici.

- Le Vietnam opte pour une avancée significative de son agriculture dans la haute technologie, à lire ici.

- Les éleveurs bovins auraient reçus trop d’aides de la Pac, à lire ici.

Insolite

Quand les footballeurs espagnols mangent le melon

Si certains footballeurs de l’équipe de France ont paru avoir le melon lors de l’Euro, leurs collègues espagnols, eux, préfèrent en manger. Ainsi, un agriculteur de Carthagène a envoyé 500 melons de son exploitation jusqu’en Pologne à la sélection. (Source ici).

Agenda

9 et 10 juillet

Conférence sociale du gouvernement avec les partenaires sociaux, dont la FNSEA.

10 et 11 juillet

A Angers, colloque intitulé « les élites agricoles et rurales, héritages et perspectives », détail ici.

8 septembre

Marché de foin de la zone reblochon à Evires (Hautes-Savoie).

Du 11 au 14 septembre

Salon Space, à Rennes (renseignements ici).

19 au 21 septembre

A Perpignan, congrès international sur le biopesticides (renseignements ici).

22 septembre

Si vous voulez participer à la fête de la gastronomie, c’est ici.

 

Les petites phrases

- De Charles Doux, patron de l’entreprise familiale Doux (source ici) : « Je détiens, avec mes fils, 35 % de l’entreprise. Avec les deux autres branches de la famille, la participation atteint 80 %. Je suis prêt à ouvrir le capital pour assurer l’intégrité du groupe. Je suis décidé à aller très loin. S’il le faut, je discuterai dans un mois quand nous serons sortis de l’urgence. »

- La sénatrice américaine Debbie Stabenow évoque « la plus importante réforme de l’agriculture depuis des décennies » à propos de la réduction des aides directes aux agriculteurs américains (source ici).

La presse en parle

- Le Dauphiné dresse un portrait sympathique d’un agriculteur savoyard, le nouveau président national des Jeunes agriculteurs François Thabuis.

- Le Télégramme s’attarde sur les 40 ans du marché du porc breton.

- La Voix du Nord publie un reportage sur un quai et un silo rénovés pour le stock et l’acheminement céréalier, à Aire-sur-la-Lys.

- L’Union s’intéresse aux techniques inhérentes à la biomasse.

- Le Parisien parle du mariage entre le vieux paysan et la jeune citadine.

Retrouvez toutes les newsletters de Wikiagri au format pdf sur wikiagri.fr, dans le Salon Expert consacré à WikiAgri.


Vous ne voulez plus recevoir notre WikiNews, pas de panique
Conformément à l'art. 34 de la loi "Informatique et Libertés" du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant que vous pouvez exercer par courriel en cliquant ici.