Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
3310 MembresCréer un compte
Forum :Les experts c'est vous !
Forum : Agronomie
  • 6Réponses
  • paysannature leon

    | posté il y a 5 ans le 19/04/2012

    les paysans , les vrais paysans n'abandonneront JAMAIS, JAMAIS le droit d'utiliser librement leurs récoltes .....sinon on vit dans une dictature....

    les semences resteront libres

    la recherche sur les céréales et autres doit être financer par l'achat de semences certifiées intégrants une fois pour toute le cout de la recherche

    si cette recherche est vraiment efficace les agriculteurs ne refuseront pas de payer une semence certifiée chère , mais justifiée ,mais la récolte issue de cette semence appartient à l'agriculteur qui en dispose comme bon lui semble...

    les paysans n'ont pas demander une taxe quand les semenciers pour leurs "recherches" ont acquis des semences de ferme
    les paysans n'ont pas demander de taxes quand les semenciers ont devellopper leurs activités et augmenter leurs bénéfices de leurs sociétés en France et à l'exportation

    LA SEMENCE RESTERA LIBRE

  • gytdm

    | posté il y a 5 ans le 19/04/2012

    Bravo
    De plus les semenciers nous ballade avec leurs semences hybrides, qui sont un piége pour les agriculteurs.
    Il suffit de voir le maîs ou le tournesol......
    Quand on pense que 5 kg/ha à 500€ la tonne donne un semis de colza à 2.5E /ha, que ce colza peut être détruit par des limaces.....ou du froid, quel rapport avec une semence hybride, qui rapportera peu ètre 1 ou 2 quintaux de plus, qui mis bout à bout seront payés moins chères........

  • buleux sebastien

    | posté il y a 4 ans le 25/04/2012

    BONSOIR
    Une manière de plus de piquer de l argent aux agriculteurs surtout ce qui sème de 180 a 220 kg a l ha pour avoir au final un rendement de 60 quintaux a cause de la qualité de la terre .
    De plus en semant des semences certifiés le résultat est moins bon en majorité que celle fermière , au moins sur mon exploitation pour remarquer tous les ans la différence .
    IL FAUT SE BATTRE CONTRE CES FIRMES QUI SERONT DEMAIN NOUS PLUMER .

  • HEYRAUD Francois

    | posté il y a 4 ans le 26/04/2012

    Il faut bien trouver une façon de financer la recherche.
    Si vous ne voulez pas payer l'équivalent d'une paquet de cigarette par hectare, alors utilisez plutôt les variétés que votre grand père semait.
    La recherche publique ne fait plus de recherche varétale ; l'INRA préfère faire du bio pour répondre aux attentes sociétales.
    Dans les pays où personnes ne fait de recherche sur les céréales, les rendements sont équivalents à ceux d'il y a un siècle en Europe. Maintenant, vu le résultat probable des présidentielles et des législatives à venir, vous pouvez vous mettre dés à présent au bio, comme ça, pour une fois, vous serez en avance sur votre temps.

  • plassot

    | posté il y a 4 ans le 26/04/2012

    je suis d accord pour payer la recherche quand j'achète des variétés de sélection, hybrides, traitées ou autres, mais je refuse qu'on m'impose une taxe sur ma propre sélection!!!!
    Alors à ce moment, autant taxer tous les jardiniers amateurs!!!

  • paysannature leon

    | posté il y a 4 ans le 05/05/2012

    Il faut bien trouver une façon de financer la recherche.
    Si vous ne voulez pas payer l'équivalent d'une paquet de cigarette par hectare, alors utilisez plutôt les variétés que votre grand père semait.
    La recherche publique ne fait plus de recherche varétale ; l'INRA préfère faire du bio pour répondre aux attentes sociétales.
    Dans les pays où personnes ne fait de recherche sur les céréales, les rendements sont équivalents à ceux d'il y a un siècle en Europe. Maintenant, vu le résultat probable des présidentielles et des législatives à venir, vous pouvez vous mettre dés à présent au bio, comme ça, pour une fois, vous serez en avance sur votre temps.

    réponse a heyraud f

    en étant contre la taxe sur les semences fermieres , nous ne sommes pas contre le financement de la recherche , au contraire la recherche doit se développer et doit être financée

    le cout de la recherche sur les semences certifiées doit être supportées par la vente de la semence certifiées
    le cout de la recherche sur les voitures ou tracteur est supportés par la vente des voitures ou tracteur .....pas par exemple sur l'économie de carburants que la recherche a permis d'économiser

    nous sommes donc d'accord pour acheter des semences certifiées incluant le cout de la recherche et pour des semences de fermes ou fermieres ou paysannes LIBRES DE TOUTE TAXES

Pour répondre à ce sujet, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

x