Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
3507 MembresCréer un compte
Forum :Les experts c'est vous !
Forum : Politique Agricole
  • 14Réponses
  • melilolo

    | posté il y a 5 ans le 09/02/2012

    il faut bien qu' on se mette en tête que dans un avenir plus oyu moins proche nous ne toucherons plus rien de l'europe directement.
    on nous soutiendra différemment par le biais de l'environnement, du tourisme,etc...

  • badaboom

    | posté il y a 5 ans le 09/02/2012

    plutôt 2014.. et quand bien même cela n'aura que très peu d'incidence vu que le schéma français est pris en exemple pour toute l'europe. Enfin on sera tous à la même enseigne !

  • gege37

    | posté il y a 5 ans le 12/02/2012

    le recensement de ces dernieres années a permis de reflechir
    sur une pac 2014
    l approche ecolo de cette pac aura bien sur des incidences non negligeables sur la competitivite de nos entreprises

    encore des primes plus diffiicles a avoir engendrant des obligations
    importantes mae par exemple
    pas specialement etudié pour augmenter nos debouches te notre competitivite

  • gytdm

    | posté il y a 5 ans le 16/02/2012

    tous le monde agricole pense que cela sera plus dur, plus contraignant, au niveau environnemental. les aides compensatoires moins élevées ou justifiées par de l'environnemental.....Mais sur le terrain je ne vois pas grand monde bouger. On passe un peu en TCS, on plante 100 mètres de haies, on diminue ces phytos de 10, 15, 20% comme ça sans formation ni conseille. Il y a quand même en France aujourd'hui des agris qui pratique ces techniques, depuis longtemps, mais malgré tout rien ne bouge vraiment dans le fond. Les CA ou instituts nous organise des essais "diminution d'intrants" comme tirer d'un chapeau, sans regarder ce qui se pratique déjà chez des "rigolos". Arvalis découvre les adjuvants......j'en utilise depuis 25 ans....quel progrès...etc...etc

  • fernando

    | posté il y a 5 ans le 17/02/2012

    oui, je suis les info, et j'ai bien compris que les DPU se réduiront. mais depuis 1992, avec les primes qu'il ne fallait surtout pas appeler comme ça mais "indemnités compensatoires" il était évident que tout serait fait pour que tôt ou tard elles soient remises en cause.
    heureusement, ou malheureusement, l'appareil bureaucratique qui a été mis en place en même temps que la réforme de 1992 a tellement créé d'emplois (controleurs, vérificateurs, services de conseils pour remplir les papiers ...) qu'il est devenu impossible de supprimer les subventions sous peine de supprimer cette bureaucratie qui va avec

  • DumDum

    | posté il y a 5 ans le 26/02/2012

    l'enjeux d'une politique, c'est qu'elle donne du sens, une direction et qu'elle donne les moyens, de cette politique. je crois que l'on ne parle pas assez de l'objectif de cette future PAC.......a moins que ce soit seulement de réduire les budgets et de mettre en avant un idéologie écologique.
    alors que nous avons tant besoins d'une agriculture durable, productrice d’énergie renouvelable (dont alimentaire), dans un gestion de environnement dynamique, dont découlerons des emplois locaux.....(agriculture écologiquement intensive). mais je pense de plus en plus qui manque de un axe a l'agriculture durable, c'est la communication !! dans l'administration , elle trop souvent confondu avec l'agriculture BIO.

  • tgv36

    | posté il y a 5 ans le 27/03/2012

    Je pense que l'agriculture est géré comme la grande distribution, on nous fait signé des contrats interressants et au file du temps on diminu nos marges jusqu'a ce que l'on jette l'éponge.
    C'est la politique d'aujourd'hui.
    Aprés avoir détruit nos industries, on s'attaque a l'agriculture.
    si on veut des multi nationale de l'agriculture, qui cote en bourse, avec des directeurs... on est bien partie.
    La politique sur la spéculation des matiéres premiéres a commencé depuis plus de 10 ans et aujourd'hui on est dedans et c'est un placement sur . on doit manger et ce déplacer.
    Ce que je trouve dommage, c'est que des personnes , qui travail ne pourront plus se nourrir et ce soigner par manque de moyen.

  • DOUTRELUINGNE MARC

    | posté il y a 5 ans le 08/04/2012

    Le développement des pays émergents tend à augmenter considérablement la demande alimentaire,les utilisations industrielles de nos produits deviennent incontournables dans nos pays ce qui conduit à nous(agriculteurs,producteurs de matières premières agricoles)rendre indispensable.Malgré les pressions écologiques,les soubresauts des marchés agricoles mondiaux,les aléas climatiques,la pression foncière ...l'avenir est devant nous dans notre diversité , les aides européennes pourront devenir secondaires et nous pourrons dire merde à la technocratie européenne et française pompeuse de sève

  • tgv36

    | posté il y a 3 ans le 02/11/2013

    Aujourd'hui on voit ce que donne le verdissement de nos parcelles , laisser les repousses pour eviter la fuite des nitrates, mes cultures commencent a lever et sur la plus parts d'entre elles je suis a 3 passages d'antilimaces et a un desherbage spécifique le long des routes et chemins non entretenus par le departement pour des raisons environnementales et surtout économiques. Mais qui crait la polution ?

  • reg17

    | posté il y a 3 ans le 28/11/2013

    En plus il y a les loi environnemental départementale car en charente maritime on a pas le droit aux repousses il faut obligatoirement semer des CIPAN. Vive l'Europe

  • cc80

    | posté il y a 3 ans le 02/12/2013

    Ca devient claire dans la Somme on va perdre en moyenne 15 a1 7 % des aides en 2015
    en 2019 35 a 40 % en moyenne .....

  • Bibard Anaël

    | posté il y a 3 ans le 09/12/2013

    En Isère, sur le territoire de Bièvre-Valloire, on estime que la perte sera du même ordre en 2015, et d'environ 30 à 35% à terme pour ce petit bassin de production (très peu de fermes de plus de 150 ha pourtant).

  • tgv36

    | posté il y a 2 ans le 05/10/2014

    La nouvelle PAC avec la baisse des prix, nous dirige direct dans mur pour un grand nombre d'entre nous, est ce que les banques vont continuer a suivres ?

  • AGREGAT

    | posté il y a 2 ans le 27/01/2015

    Avec une gestion aussi sophistiquée, comment comprendre que Bruxelles réclame 1 Milliard d'€uros pour faute et manquement à la gestion des dossiers et des déclarations... depuis 21 ans que nous avons la PAC (1993)...

Pour répondre à ce sujet, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

x