Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
3396 MembresCréer un compte
Forum :Les experts c'est vous !
Forum : Politique Agricole
  • 12Réponses
  • tgv36

    | posté il y a 4 ans le 07/07/2012

    Dans ma région les céréaliers n'adhèrent plus à la FDSEA, dans la plus part des communes céréalières il n'y a plus de syndicat.
    Pourquoi ?

  • Jeandey Antoine

    | posté il y a 4 ans le 07/07/2012

    Bonjour TGV 36, vous qui lancez le sujet, peut-être pouvez-vous apporter des précisions et votre propre interprétation. Estimez-vous que les céréaliers se sentent délaissés ? Trouvent-ils ailleurs d'autres moyens de réflexion sur leur avenir ? (quand je dis ailleurs, je pense par exemple au sein de cellules de réflexion de coopératives)

  • tgv36

    | posté il y a 4 ans le 07/07/2012

    Les céréaliers de ma commune se sentent mal représentés et défendus,
    Exemple: en 2011 le préfet à interdit de broyer les pailles d'orges sous peine de sanction des primes PAC sans se soucier de la nature des sols,
    personnellement j'ai 30% de ma surface en sablo-limoneux et mon orge est sur ces terres, la décision a été prise sans l'avis des céréaliers car on auraient demandé un pourcentage de la surface cultivé.
    Aujourd'hui on a l'impression que les éleveurs ont pris le pouvoir de la FDSEA en tirant les draps à eux.
    On a un CETA trés dynamique avec un nombre d'adhérents qui augmentent .
    Les céréaliers sont plus soucieux de l'agronomie et des solutions de remplacement des engrais et pesticides, que de la politique européenne ou on subit sans pouvoir intervenir, d'ou ma question.

  • gytdm

    | posté il y a 4 ans le 07/07/2012

    FNSEA....défense des agriculteurs????
    Eleveur, ou non je ne penses pas que la FNSEA, représente plus l'un que l'autre. Quand en 2011, il a été possible d'éviter l'obligation de CIPAN, si la paille était vendu à un éleveur....Résultat augmentation du reliquat azoté entrée hiver, voir chez certain épandage de fiente ou de composte toujours sans couvert, et puis un jour nouveau programme nitrate......
    Lisez la dernière page de la revue" argos"de Guy LALUC concernant une mise en place d'autoroute et ça "facilitation".
    Alors FNSEA et défense des agriculteurs, je me pose des questions...malheureusement...

  • tgv36

    | posté il y a 4 ans le 08/07/2012

    Si la FNSEA ne représente plus les agriculteurs c'est grave car c'est pratiquement les seuls que le gouvernement écoute.
    Comment doit-on ce faire entendre et remotiver les céréaliers ?
    Doit-on continuer a subir les bètises européenne et française sans réagir ?

  • buleux sebastien

    | posté il y a 3 ans le 03/01/2014

    bonjour a tous
    un an après ,,,,,,,,,,, ou son vos idées , malheureux céréaliers par rapport aux éleveurs , moi polyculteur éleveur c est 100 EURO ha en moins par an pour la nouvelle PAC et aujourd hui le 3 janvier 10 HEURES de travail par jour .
    Vous pensez cela normal ????? Je suis pas en vacance , je n ai pas d autre métier je vend pas de semences pendant mon temps libre il faut que tout le monde vivre de son travail..........

  • tgv36

    | posté il y a 3 ans le 04/01/2014

    dans l'indre les cerealiers vont toucher 170 euros de l'hectare, c'est nous qui touchons le moins en France avec un rendement moyen en blé de 65 Qx/ha, si tu penses ça normal et moi aussi je travail en moyenne10 heures par jour, car je fais tous sur mon exploitation: entretient materiels, batiments, compta., vente en directe...
    J'ai été obligé de supprimer au maximum les prestateurs de service pour pouvoir vivre de mon métier.
    Depuis le debut de la PAC j'ai perdu 300 euros de l'Hectare que j'ai du compenser par une meilleur valorition de mon travail et de mes produits..
    Mais là , les 80 euros de l'hectare vont etre une perte seche et je n'ai pas trouver de solutions pour compenser.
    Essayer de deshabiller Paul pour habiller Pierre n'a jamais été une bonne solution , mais malheureusement c'est ce que fait le gouvernement, mais cette fois çi il a déshabiller les deux en faisant croire le contraire pour diviser notre profession.
    On veut faire croire a l'oppinion publique que la baisse des revenus des éleveurs est la faute des céréaliers, je vois que certains éleveurs qui savent valoriser leurs produits vivent de leur métier, il ne suffit pas de produir si on ne peux pas voloriser ses produits, il faut trouver des solutions....

  • buleux sebastien

    | posté il y a 3 ans le 04/01/2014

    Je ne trouve pas du tout cela normal rassure toi . moi aussi je fait 65 QX ha de moyenne mais la solution ou une des solutions c est de limiter les intermédiaires ,un petit exemple pour mon blés 300 tonnes en vente 35 euro tonne entre deux acheteurs au 15 aout je laisse la proffession faire le compte faut de plat-forme je les perdu vivre les coops .
    LE LAIT LA VIANDE IDEM il faut se battre contre cela ... courage

  • tgv36

    | posté il y a 3 ans le 05/01/2014

    Le probleme en france, on a fait croire que des grosses structures vont mieux valoriser nos produits et normalement mieux acheter nos produits et nous fournir au meilleur prix, ce qui est faux car c'est le contraire et en plus ils font pressions sur les fabriquants , fournisseurs et courtiers.
    Ils veulent le monopole des régions et nous imposer leurs prix.
    La solutions pouvoir stocker , voir transformer et s'équiper pour expedier en circuit court en créant des mini coops ou cuma ou autres sociétées pour le matériel pour diviser les charges mais en gardant la gestion et la valorisation de nos produits.
    Dans l'indre on vient de créer un super marche fournit et tenu par les agriculteurs.On voit de plus en plus d'agriculteurs qui transforment et vendent en direct leurs produits de qualités, internet ouvre des portes.....

  • Bordenave Guy

    | posté il y a 3 ans le 24/02/2014

    pour moi, je pense qu'ils ne sont pas trop défendus, moi-même petit cerealier double-actif, j'ai de la chance d'etre entouré d'eleveurs a qui je prete mes terres pour leurs plans d'epandage et de la sorte je n'achetes pas d'engrais. Rien que pour cela on devrait en tenir compte lors de multiples discussions sans fin .

  • tgv36

    | posté il y a 3 ans le 24/02/2014

    Aujourd'hui nous sommes confrontés au périmètre de captage avec des doses d'azote si faible que tout va est pour le rendement et rien pour de protéines.
    Ils veulent pas d'engrais ni pesticides sur les parcelles, ou vont s'arrèter les écolos.
    Le revenu des céréaliers n'est pas si élevé qu'on le dit et si FNSEA était un syndicat compétent ils auraient le démontrer.
    Le but était de diminuer les primes PAC a tous car l'Europe voulait baisser le budget en faisant du sociale, plus aux pauvres et moins aux riches et tous le monde perd.

Pour répondre à ce sujet, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

x