Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
3782 MembresCréer un compte
Forum :Les experts c'est vous !
Forum : Politique Agricole
  • Thumb_ediquette_armand

    Notre-Dame-des Landes, rigueur et anarchie

    Ce sujet a été créé il y a 1 mois par Paquereau Armand

    1

    La récente décision du gouvernement relative à la ZAD de Notre Dame des Landes, au-delà des réactions partisanes, met en évidence un mal déjà ancien qui envahit notre société, tel un cancer sournois et ravageur.
    Malgré des procédures légales, dont les contestations ont été déboutées par la justice, les principes mêmes de notre société sont bafoués, détournés par une minorité d’individus, qui ne respectant pas la réglementation, ne sont plus des citoyens
    Quand la majorité des citoyens paient de lourds impôts pour bénéficier du droit de propriété, des individus qui veulent plus revendiquer un mode de vie différent que lutter contre un projet d’infrastructures, se permettent d’investir des terrains et des bâtiments qui ne leur appartiennent pas, sans payer aucun loyer ni indemnisation.
    Quand les citoyens ne peuvent rien construire ou transformer sur leur propre terrain sans des autorisations multiples, les Zadistes construisent des miradors, des barricades, des fossés, des baraquements au gré de leurs envies, jonchent la campagne d’épaves de voitures et de détritus au mépris de toute réglementation, sans aucune réaction des pouvoirs publics.
    On pourrait admettre que les Zadistes veuillent développer un mode de vie différent pour apporter la preuve qu’une économie locale, circulaire et d’auto suffisance soit possible et présente des avantages environnementaux. Mais il n’y a aucune raison qu’ils s’exonèrent du respect de la propriété d’autrui et des règles générales de la société.
    A voir dans les reportages, les installations dans lesquelles ils préparent leur alimentation, on à peine à croire que les services officiels qui contrôlent les installations des agriculteurs ou transformateurs de matières alimentaires y aient donné leur aval. Un clin d’œil à ce sujet : même si leurs installations ne sont pas conformes aux normes sanitaires, il ne semble pas qu’il y eu chez les Zadistes d’intoxication alimentaire… Les normes ne seraient-elles pas efficaces au regard du «scandale» récent de Lactalis ou de la bactérie tueuse de la ferme bio allemande (1) ?
    Il sera intéressant de surveiller le devenir de cette situation. Si le maintien sur place de Zadistes n’est pas assujetti aux règles de la propriété ou de la location, le dernier pas vers l’anarchie sera franchi. Si, comme déjà dans les « zones sensibles » des individus peuvent imposer leur mode de vie, ne laissant aux autochtones que le choix de la soumission ou du départ, d’autres individus peuvent prendre possession des biens d’autrui, bafouer toutes les règles imposées aux citoyens sans aucune mesure de contrainte ou de rétorsion, l’anarchie aura vite fait d’étouffer la rigueur de la démocratie.
    (1) http://sante.lefigaro.fr/actualite/2011/06/10/10931-ferme-bio-lorigine-lepidemie-bacterie-tueuse

Pour répondre à ce sujet, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

x