Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
3308 MembresCréer un compte
Forum :Les experts c'est vous !
Forum : Partage d'expérience
  • Avatar_blank

    Le burn out, l'éviter et/ou en sortir, c'est possible

    Ce sujet a été créé il y a 1 mois par AUGRIT-ROCHE EDITH

    0

    J’aimerais aujourd’hui évoquer le monde paysan et m’adresser à celui-ci. Celui qui vit en silence, dans ses étables, dans ses greniers, au bout de ses champs, à bout de tout. Voilà des décennies qu’une ambiance morose s’est installée dans le monde paysan, en montagne comme en plaine. La situation géographique ne représente même plus un gage de bien-être ! La perte de sens s’est, au fil du temps, sournoisement invitée dans l’inconscient de chaque artisan de la terre. Bien entendu, la fierté chevillée au corps, jamais aucun ne se plaint, chacun assure sa présence active sur le chantier chaque matin, jusqu’au jour où...même se lever n’est plus possible. Le burnout ne connaît pas de frontières professionnelles, il est en train de dévaster le monde paysan. La puissance des ravages égale la puissance qui caractérise les paysans français. Aujourd’hui, un paysan sur quatre est en burn out. Le problème, c’est que la force humaine qu’incarnent nos héros de la terre les dessert. En effet, nous sommes habitués depuis toujours, à voir travailler ces hommes, ces femmes et leurs enfants, sans rien dire et sans jamais se plaindre, ils sont forts et âpres à la tâche. A quoi cela pourrait-il bien servir de se plaindre ? Exprimer ses émotions, cela ne se fait pas, alors à quoi bon même les ressentir, mieux, les écouter ?
    Et si cela était aussi possible pour vous, qui êtes des « faisant, des pensant, des sachant » ? Oui, c’est en ressentant vos émotions, en écoutant leurs messages, que vous incarnerez la belle personne que vous êtes : un paysan Savoyard, Breton, Limousin ou d’ailleurs. Je suis fille de paysan, et si je n’ai pas vécu la vie de certains, j’ai pendant 20 ans travaillé avec mes frères et sœurs, dans la ferme familiale dans laquelle notre père a tout fait pour que tout s’arrête après lui, tellement la vie était difficile. Je crois savoir combien la rudesse des situations nous aura aguerris à la rudesse tout court. Professionnelle de la santé, j’ai moi-même vécu un burn out sévère et c’est dans cet esprit de partage et d’émotion, que je m’adresse à vous, paysans, pour vous dire combien il est important d’oser exprimer ses émotions plutôt que les fouler du pied et les refouler dans l’inconscient. De toute façon, elles sauront remonter en surface telles les cailloux dans vos champs, alors n’attendez plus, osez vous confier et osez vous faire accompagner dès les premiers signes du burnout.
    La perte de motivation liée à la perte profonde de sens de ce que l’on fait au quotidien sont les signes de quelque chose d’anormal qui s’installe. Le métier de paysan ne s’improvise pas, il est difficile et il nécessite du carburant c’est-à-dire de l’énergie. Cette énergie fuit en situation de démotivation progressive et cette énergie vient très vite à manquer cruellement en situation de burnout.
    Gardez courage, toujours. Vous savez prendre soin de la terre en la faisant produire, vous savez prendre soin de vos bêtes en les cocoonant, vous savez prendre soin de nous en nous donnant à manger, alors accordez-vous un peu de temps pour prendre soin de vous. Vous êtes importants et nous avons besoin de vous !
    Avec toute ma gratitude.
    Édith A.R.

  • Réponses

Pour répondre à ce sujet, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

x