Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
3310 MembresCréer un compte
Forum :Les experts c'est vous !
Forum : Politique Agricole
  • Thumb_avatars_h01

    La perte des aides céréalières ne va-t-elle pas, en définitive, nuire à l'élevage ?

    Ce sujet a été créé il y a 3 ans par tgv36

    7

    La perte des aides céréalières va représenter près de 100 € à l'hectare. De deux choses l'une : soit les prix céréaliers augmentent et compensent cette perte, mais alors les difficultés des éleveurs persisteront puisque les prix de la nourriture auront augmenté ; soit les prix céréaliers baissent, des exploitations céréalières fermeront ou arrêteront de cultiver les champs non rentables, donc on aura moins de possibilités pour nourrir nos élevages qui seront dès lors tributaires des prix à l'import...

  • 7Réponses
  • gytdm

    | posté il y a 3 ans le 23/03/2014

    Les primes vont baisser, c'est acquit, et c'était prévisible.
    Les prix agricoles vont augmentés pour compenser cette baisse, OUI et NON, les prix sont aujourd'hui mondiaux, il pleut en Amérique, il fait sec en Europe de l'est et le marché monte ou descend. De nos jours il est possible d'avoir une grosse récolte en France avec des prix forts, comme une mauvaise avec des prix faibles.
    La solution la plus sur et de l’imiter ces charges de productions, pas forcément ces investissements, mais le coup des itinéraires techniques.
    Malgré cela les éleveurs auront toujours des aliments qui suivront le marché, et donc pas forcément moins chère.

  • tgv36

    | posté il y a 3 ans le 23/03/2014

    Si on limite les charges de productions c'est que l'on travail avec des moyennes de rendements pour pouvoir mettre des charges en face d'un rendements, la production va donc stagner voir diminuer chez certains pour être sur de la rentabilité et même de la qualité.
    Il faut que l'on cherche de nouvelles variétés produisant plus avec les même charges, ce que l'on fait depuis des années et la production n'augmente pas.
    Quand on fait du travail simplifié, du bas volume et des réductions de doses, de la vente en directe, des achats groupés, comment peut on encore diminuer c'est cout de production ?

  • gytdm

    | posté il y a 3 ans le 23/03/2014

    Quand on fait de TCS ou SD, du bas volume, des réductions de doses qui découle logiquement du bas volume, de la vente ,directe et des achats groupés, la diminution des primes doit être moins angoissante que pour les autres.
    Depuis 30 ans que je suis dans ce boulot, dont 27 en bas volume, et que j'en arrive à flirter avec le semis directe sous couvert, je découvre encore des possibilités de diminuer mes charges sans pour autant avoir des rendements spécialement en baisse.

  • tgv36

    | posté il y a 3 ans le 24/03/2014

    J'étudie le semi direct sous couvert, on peut diminuer les charges à condition de maitriser les prédateurs et de faire lever les couverts.
    Les couverts ont un cout, l'achat du matériel et ça marche pas tout le temps, il y a des risques de resemer une autre culture, le débit de chantier et de semer en bonne condition, il y a beaucoup de contraintes, que l'on maitrise mal.
    Je suis en argilo calcaire superficiel et je fais que des cultures d'hiver, suite au divers échecs en cultures de printemps du au manque d'eau.
    La diminution des primes est une perte sèche car les marges de manœuvres sont plus restreintes que les autres.

  • gytdm

    | posté il y a 3 ans le 25/03/2014

    Dans la vie on peu voir le verre à moitié plein ou à moitié vide, c'est à toi de voir. Mais essais de voir un peu plus les avantages. En ce qui concerne les couverts rien n'est facile mais le chantier et déjà bien avancé et l'on connais déjà pas mal d'erreurs à ne pas commettre, il faut allé cherché l'info "positive".

  • Bordenave Guy

    | posté il y a 3 ans le 25/03/2014

    pour moi, si les primes baissent, j'arreterais de cultiver,je chercherais un moyen d'occuper l'espace,en attendant des jours meilleurs et peut-être la suite de l'un de mes 2 fils. Courage en tout cas, a tous ces agriculteurs que nous sommes pour continuer a nourrir cette planete,qui ne sait plus sur quel pied danser.

  • gege37

    | posté il y a 3 ans le 01/04/2014

    incontestablement les primes vont baisser

    laisser des agris sur le bord de la route

    avec des terres reprises par des gros céréaliers qui vont chercher une économie d échelle je ne pense pas que l élevage va revenir pour autant
    c'est trop contraignant seul

Pour répondre à ce sujet, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

x