Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
3347 MembresCréer un compte
Forum :Les experts c'est vous !
Forum : Commercialisation
  • Thumb_couv1

    La contractualisation

    Ce sujet a été créé il y a 5 ans par Pages Yannick

    8

    La contractualisation est-elle pour vous un axe de développement de votre exploitation? Est-ce rentable pour vous, par rapport aux contraintes imposées?

  • 8Réponses
  • gege37

    | posté il y a 5 ans le 20/02/2012

    d un cote oui c est sun axe sur lequel
    nous pouvons construire un avenir

    prix garanti
    approvionnement de qualite

    chaque personne mange chaque jour

    aujourd hui
    la tendance a evolué
    c'est le consommateur qui sait que nous avons besoin de vendre pour vivre alors il veut le prix le plus bas
    et sans contrat il tirera le prix le plus bas

    quand mac do contractualise 8500 tonnes de ble

    on en parle mais cela ne represente rien par rapport a ses achats

    et une goutte d eau dans les 35 millions de tonnes produits en france

  • tgv36

    | posté il y a 5 ans le 23/03/2012

    Je pense Que la demande de contractualisation de notre production de céréale aujourd'hui vient des acheteurs, car la demande est égale a l'offre, les silos sont vides depuis Janvier alors que les autres années ils sont encore pleins en juin. les stocks annoncés sont -ils aussi important que l'on veut nous le faire croire ?
    DE plus la récolte s'annonce encore pas tres bonne, ce qui permet aux prix de ce maintenir.
    Est-ce une bonne chose aujourd'hui ?

  • gege37

    | posté il y a 4 ans le 20/08/2012

    je relance le debat pour nos forumeurs en culotte courte

    quand je parle de contractualisation c est de ventes sur

    des echenaces lointaines a plus de six mois

    voire 36 mois

    mais aussi des ventes par "integrations " genre groupe doux

  • tgv36

    | posté il y a 4 ans le 26/08/2012

    Les contrats passés avec des transformateurs, meuneries, se termine toujours pareil car on nous fais signer des contrats intéressants puis au bout de trois ans ils diminuent le prix d'achat et si vous avez investis, vous acceptez .
    A la fin vous rompez le contrat ou vous allez a la faillite.
    Devenir des sous-traitants des transformateurs, on voit ce qui se passe en industrie.

  • gege37

    | posté il y a 4 ans le 03/09/2012

    oui cest vrai dans ce contexte ou la demande est moins importante que l offre
    la contarctualisation n a que peu d interet

    elle constitue quand meme une securite de debouche

  • fernando

    | posté il y a 4 ans le 09/10/2012

    pour moi si on entend par contractualisation le fait de lier eleveurs et cerealiers, c'est de la fumisterie. Je vais essayer de m'expliquer: on n'aidera pas les eleveurs avec des contrats qui lient les eleveurs et les cerealiers en lissant les fluctuations de prix, il faut absolument que les eleveurs puissent repercuter à la hausse les coûts sur leur prix de vente c'est la seule solution durable.

  • tgv36

    | posté il y a 4 ans le 14/10/2012

    On arrive a la question que j'ai posé : produir de la viande est-ce rentable ? et la non rentabilité, est-ce tout simplement l'incompétence de sa valorition ? Supprimer des intermédiaires demande du travail , de la formation et des investissements.
    Un paysan pour gagner sa vie, doit changer sa façon de travailler et regarder la rentabilité de ces produits et arreter de produir pour l'amour du métier. Si on avait la possibilé de faire des réserves d'argent en le bloquant sur un compte non taxé par le gouvernement et la MSA pour l'utiliser les mauvaises années ou alors on nous crait un assurance chiffre d'affaire comme au état unis.

  • Juchet Mikael

    | posté il y a 2 ans le 06/01/2015

    la contractualisation est selon moi un serpent de mer.
    quand les prix sont bas, les agris veulent des contrats avec une marge garantie et quand les prix font des sommets, ils ne veulent plus en entendre parler.
    Les contrats de gré à gré sont des outils de commercialisation supplémentaires mais ils doivent être couplés parfois avec des opérations sur le marché à terme.
    Les OS ne font également pas leur boulot en ne proposant pas toujours des conditions intéressantes.
    On voit des nouveaux types de contrats intéressants mais les agris manquent de formation pour les comprendre et en tirer partie.
    Il y a un gros travail pédagogique à faire mais est que les conseillers techniques des OS sont ils armés pour faire cela? non et ce n'est pas leur mission principale.

Pour répondre à ce sujet, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

x