Vous avez une question ?Ou vous êtes expert dans votre domaine.
Rejoignez une communauté activedans le domaine de l’agriculture !
3389 MembresCréer un compte
Forum :Les experts c'est vous !
Forum : Environnement
  • 10Réponses
  • DumDum

    | posté il y a 5 ans le 08/02/2012

    salut,

    Irrigant en Beauce, quel sera notre dotation pour 2012. après plus de dix ans, d'un systeme de dotation imaginer par l'administration et les syndicat d'irrigant, ce système a été démanteler sous la pression écologiste pour devenir un simple quota annuel, agrémenté par des interdictions le week-end. résultat: demotivation de la gestion de l'eau sur plan technique des irrigants, pour un résultat environnement nul.
    l'irrigation durable doit être équilibrer sur ces trois piliers, sinon....on se case tous la gueule !!

  • brgc28

    | posté il y a 5 ans le 09/02/2012

    Bonjour,
    Apparemment le calcul pour la nappe de Beauce pour 2012 serait sur la base d'un coef de 0,7 ou 0,8 contre 0,97 l'an passé.

  • reg17

    | posté il y a 5 ans le 09/02/2012

    En 17 on pratique une irrigation en fonction du bon vouloir de la DDTM et de la nouvelle prefette qui est encore plus verte que les gens anti irrigation qui gere le volume d'eau.
    Aujourd'hui on arrose que la nuit et on ne coonait toujour pas les quotas pour la campagne à venir (mais selon les dictateurs de l'administration on doit anticiper)
    Il faut aussi préciser que les premieres réunions sur l'eau on euent lieu sans les irrigants (ou est l'erreur)

  • DumDum

    | posté il y a 5 ans le 12/02/2012

    salut brgc28

    c'est une analyse ou une information ?
    0.7 à 0.8 ?

    http://www.donnees.centre.developpement-durable.gouv.fr/nappe_de_beauce.htm

    nous sommes 2012, à moins 40 cm par rapport a 2011.
    en gros, l'irrigation des céréales d'hiver fait chuter le niveau de 50cm

    si les cultures sont gelés, et l'irrigation pour la levée des resemis est nécessaire..... scénario de 2003

  • Jeandey Antoine

    | posté il y a 5 ans le 13/02/2012

    précision : pour le moment, pour tous les liens donnés en commentaires, il faut les copier et les recoller dans la barre d'url pour que ça fonctionne. Ce léger souci technique va être levé sous peu.

  • Jeandey Antoine

    | posté il y a 5 ans le 23/02/2012

    Une petite info : comme le numéro 2 de WikiAgri Magazine est consacré à l'irrigation et la gestion de l'eau, un article reprendra vos propos de ce forum (sans vous citer nommément bien sûr, juste la teneur des propos) comme un éclairage "de terrain".

    Alors n'hésitez vraiment pas à vous exprimer, si vous avez des messages à diffuser sur le sujet, c'est le moment.

  • Christian

    | posté il y a 5 ans le 24/02/2012

    Bonjour à tous,
    irrigant dans le 16 par nécessité économique nous sommes malheureusement en permanence sous la préssion des associations soit disant proche de la nature qui finissent par nous décourrager.
    Sur le département la gestion de l'eau fonctionne par bassin et en gestion volumétrique par semaine.
    En 2011 sur le bassin qui nous concerne nous avons eu le droit d'apporté 4 % de notre volume annuel entre le 15 et le 30 juin et 5 % la dernière semainede juillet. Au total sur la campagne nous avons apporté l'équivalent de 20 mm, le tout combiné à une année extrèmement sèche au printemps.
    Etant donné les faibles volumes et les autorisations trop tardives sur des cultures très avancées en stade, les conséquences ont été catastrophiques, les rendement n'ont parfois pas dépassé 20 qx, il faut savoir que les sols ont une réserve utile très faible et que le printemps n'a pas vu une goutte de pluie.
    Pour information la moyenne de silos de la coopérative sur le secteur en blé est inférieur à 40 qx. (A peine croyable mais c'est pourtant la triste vérité).
    Dans le même temps sur les départements voisins qui ont irrigués les rendements sont excellents.

    Afin de trouver des solutions nous menons des essais en condition stressantes depuis un dixaine d'année pour tester les variétes et adapter les densités en fonction des volumes disponibles.
    Nous testons également l'influence d'un stress précoce, continue ou de fin de cycle.
    Les résultas sont interressants, on peux échanger avec les personnes intéressés.

  • reg17

    | posté il y a 5 ans le 19/03/2012

    cette année pas deproblems on va tous laisser dans les batiments . Il faut se rendre à l'evidence il n'a pas plu cette hiver. Mais si on ecoute les anti tout les reserves ne sont toujour pas la solution meme si nous avons eu une sous berne en debut d'hivers. Toutes cette eau on serait bien content de l'avoir stocké à ce moment la

  • DUCOURET Jean jacques

    | posté il y a 5 ans le 27/03/2012

    Bonsoir,

    Installateur d'irrigation dans le 16, j'ai eu le "bonheur" d'emporter un appel d'offres sur trois réserves de substitution (pompage et canalisation), en 2004.
    Début des travaux en 2005, arrêt des travaux suite recours administratif d'une association "anti tout"
    Reprise des travaux en 2011

    7 ans pour construire trois réserves, avec en face de nous une association de 15 à 25 personnes

    Le bilan économique de l'irrigation, le bilan sur l'emploi, etc, tout cela n'est pas assez mis en avant par les agriculteurs, les coops et aussi par nous les vendeurs de matériels agricoles, il faudrait faire un vrai bilan économique départemental, régional, et national de l'irrigation

    apporter des chiffres d'une agriculture avec irrigation et d'une agriculture sans irrigation
    combien de personnes vivent grâce à l'irrigation, c'est peut être cela qu'il faut apporter comme chiffre :

    dans mon entreprise 5 salaires dépendent directement de l'irrigation.

    demain plus d'irrigation en Charente nous passerons de 11 à 6 personnes.

    et ainsi de suite entreprise par entreprise, coop par coop, ferme par ferme, artisan par artisan

    La seule solution pour pouvoir continuer à irriguer, malgré la pression de ces associations sera, pour notre secteur, de créer des réserves de substitution, pour assurer une récolte face aux incertitudes du temps.

    Mais aujourd'hui, cela semble mission impossible.

  • DumDum

    | posté il y a 5 ans le 07/04/2012

    salut

    le sec est bien là, a moins que la semaine prochaine quelques mm arrivent........avec la dotation de la préfecture, apparemment 0.66.
    il faut tenir encore une semaine avant d’ouvrir les robinets sur les céréales et avoir 100 mm en juillet (comme les deux dernière années) pour faire le tour.....

Pour répondre à ce sujet, connectez-vous ou inscrivez-vous sur Wikiagri.

x